Les erreurs que nous commettons lorsque l’on prodigue les premiers soins

Loin d'être anti-hygiénique, le fait de mettre une bande sur une autre est la meilleure solution pour éviter que la blessure ne s'infecte si on la découvre. De plus, on favorise ainsi la coagulation.

Souvent, nous voulons aider les personnes qui se sont blessées mais par manque de connaissances, nous finissons par lui faire du mal, ou nous voulons soigner une blessure et nous faisons de mauvais choix.

C’est pour cela que dans cet article, nous allons vous expliquer quelles sont les erreurs typiques que nous commettons au moment de prodiguer les premiers soins.

Tenez-en compte la prochaine fois où vous voudrez soigner quelqu’un sur la voie publique ou un membre de votre famille.

Les erreurs fréquentes lors de premiers soins

Prêtez attention à ces erreurs habituelles que l’on fait lorsqu’on veut assister quelqu’un qui a eu un accident ou une blessure.

Nous vous recommandons aussi de lire : 14 troubles psychologiques étranges et méconnus

Sortir quelqu’un d’une voiture à la hâte

Il est vrai que dans de nombreux cas, il existe le risque d’une fuite d’essence qui pourrait provoquer une explosion.  Cela nous pousse à vouloir sortir une personne d’une voiture accidentée le plus rapidement possible.

Cependant, la règle numéro 1 dans cette situation est d’attendre que l’ambulance arrive. Cela est dû au fait que nous ne savons pas si la personne a une blessure cervicale ou si notre mouvement empirera ses séquelles.

Si l’accidenté conduisait une mobylette, il ne faut pas lui retirer le casque à moins qu’il n’arrive pas bien à respirer.

S’il est sur le ventre, il faut le laisser dans cette position. S’il faut à tout prix le bouger, le mieux est de le faire avec plusieurs personnes et en prenant de grandes précautions pour le faire tout doucement.

Mettre une brûlure sous le robinet

En réalité, ce n’est pas « complètement » une erreur. Dans les cas de brûlures à cause du four, de l’huile ou de l’eau bouillante, il faut introduire la zone affectée dans un récipient contenant de l’eau la plus froide possible (encore mieux si elle contient des glaçons).

Laissez-la tremper pendant minimum 15 minutes.

Mettre-une-brulure-sous-le-robinet-500x331

 

La Croix Rouge des Etats-Unis explique cela : « La chaleur de la brûlure arrive jusqu’au tissu sous-cutané.

Quand nous nous mouillons un peu avec de l’eau du robinet, nous soulageons la douleur et la blessure superficielle, mais nous ne prêtons pas attention aux couches plus profondes de l’épiderme ». 

Baisser la tête quand nous avons mal au cœur

Il est commun que dès les symptômes de mal au cœur, la première réaction soit de mettre sa tête entre ses jambes « pour que le sang aille jusqu’au cerveau ».

Cependant, ce n’est pas conseillé puisque cette position n’aide pas le système vestibulaire, chargé de maintenir la stabilité et l’équilibre.

Si la nausée est provoquée par une baisse des niveaux de sucre dans le sang, il est conseillé de s’allonger et de surélever les jambes pour que le sang arrive plus facilement jusqu’au cœur.

Se boucher le nez quand il saigne

C’est une pratique très commune et on nous l’apprend dès tout petits. Beaucoup de gens croient qu’en mettant un morceau de coton dans le nez, ils évitent les saignements.

Quand l’hémorragie nasale commence, il faut se pencher légèrement vers l’avant pour que le sang sorte et ne suive pas le chemin des voies respiratoires.

Le fait de se boucher le nez avec un morceau de coton retient le sang mais ne stoppe pas le saignement.

Se-boucher-le-nez-quand-il-saigne-500x334

Souffler sur l’œil quand quelque chose y est entré

Vous marchez dans la rue en hiver et vous ne portez pas de lunettes de soleil. Le vent fait que les particules volent, et les plus petites petites peuvent entrer dans vos yeux et devenir très gênantes.

Si la personne qui est à côté de nous a quelque chose dans l’œil, votre première réaction est de souffler.

Grosse erreur… Même si vous avez toutes les meilleures intentions du monde, vous pouvez provoquer des lésions plus graves et même un dommage important au niveau de cette zone aussi sensible.

Il est recommandé de mettre de l’eau dans l’œil immédiatement, pour que la particule, la poussière ou l’agent dangereux sortent seuls.

Si vous portez des lentilles, il est conseillé de les enlever le plus rapidement possible et de mettre du collyre.

Mettre une cuillerée dans la bouche d’un épileptique

La théorie indique que cette action est réalisée pour éviter que la personne qui souffre ne se morde pas la langue. Les médecins disent que cela n’est pas correct pour plusieurs raisons.

Tout d’abord parce qu’une cuillère (ou n’importe quel objet), n’a aucun effets anti-épileptiques et ensuite parce qu’elle peut provoquer un risque d’avalement, surtout avec de petits éléments.

Le mieux est d’allonger la personne sur le côté sur le sol, loin des meubles ou de choses qui peuvent lui faire du mal.

Enlever le pansement d’une blessure sanglante

Quand nous nous coupons et que nous mettons une gaze, il est probable qu’elle s’imbibe de sang. Une erreur fréquente est de l’enlever pour en mettre une neuve et propre.

Les médecins assurent qu’il suffit d’en mettre une nouvelle par-dessus l’ancienne, pour éviter que le sang puisse continuer à couler, pour aider à la coagulation et prévenir que des agents infectieux ne rentrent lorsque la blessure est à l’air libre.

Voir aussi : Comment soigner les aphtes et les plaies de la bouche ?

Bande-blessure-sanglante-500x332

Provoquer un vomissement lorsqu’on a avalé un petit objet

Si vous avez des enfants en bas âge, il est important de savoir pourquoi cet acte est un erreur. Si l’enfant ingère un objet rond et sans arêtes, il l’expulsera à travers les selles.

S’il avale un élément coupant, allongé ou carré, il est vital de l’emmener chez les médecin mais surtout pas de provoquer un vomissement car il pourrait lui faire du mal ou faire que l’objet reste coincé dans la gorge. 

Donner des coups dans le dos de quelqu’un qui s’étouffe

Peut-être que vous avez vu le film où Robin Williams se déguise en femme pour être près de ses enfants. En plein dîner familial avec le nouveau mari de son ex épouse, il essaie d’éviter à l’homme de s’étouffer avec un morceau de nourriture.

Quelle est sa réaction ? Le prendre par le dos et faire pression pour qu’il expulse l’aliment.

Dans une situation normale, il ne faut pas donner de coups dans le dos, ni faire lever les bras à la personne.

Une autre technique très efficace consiste à taper 5 fois entre les omoplates et attendre que le danger s’éloigne. 

Catégories: Bonnes habitudes Étiquettes:
A découvrir aussi