Incroyable ! Une capsule qui permet de traiter plusieurs maladies pendant des mois en une seule prise

Grâce à sa taille supérieure à celle du pylore, la capsule ne s’élimine pas avec les déchets, mais reste dans l’estomac et libère progressivement les substances petit à petit.

Imaginez un instant que, grâce à une seule capsule, vous puissiez traiter votre cholestérol, votre hypertension, vos problèmes d’anémie ou l’engourdissement de vos mains pendant quinze jours de suite.

Cela nous paraît invraisemblable, sans aucun doute, surtout lorsque l’on pense à la complexité pharmaceutique que cela suppose parfois d’organiser les traitements pour les patients atteints de maladies chroniques obligés de prendre plusieurs cachets tous les jours.

Imaginez qu’avec une seule prise nous puissions traiter multiples affections pendant un certain temps est assez prometteur. Et bien, cela a déjà été inventé.

Deux centres de prestige qui ont collaboré dans ce même projet l’ont déjà fait : le Brigham et Women’s Hospital à Boston (EE.UU) et l’institut Technologique de Massachusetts à Cambridge (EE.UU).

Il faut dire qu’au début l’objectif des scientifiques était tout autre : offrir un nouveau traitement contre la malaria.

Ils cherchaient une façon d’administrer le médicament en une seule dose, et il semble que non seulement ils y sont arrivés, mais qu’ils ont ouvert les portes aux nouvelles possibilités dans le champ de la médecine et le traitement des maladies chroniques.

Nous vous l’expliquons dans cet article.

Une capsule Multifonctions

Toutes les personnes qui souffrent de maladies chroniques comme l’arthrose savent que pour que le médicament fasse effet, il est nécessaire de prendre « ce cachet » en particulier tous les jours.

Si nous en oublions un ou si nous en prenons un jour et un autre pas, l’effet ne fonctionne pas et il se produit ce qu’on appelle l’ « adhérence » au traitement.

Ce problème est commun, par exemple, chez les personnes âgées. Si personne ne leur organise les médicaments et ne leur rappelle leur prise régulière tous les jours, ils peuvent l’oublier.

Découvrez : Quelle alternative aux médicaments pour traiter la dépression

Avec ce genre de réalités quotidiennes que nous connaissons tous, nous comprenons, sans aucun doute, le progrès de cette technique que vous nous expliquons maintenant.

Une pilule qui se transforme

capsule-pillule-grande-duree

Cette étude a été publiée dans la revue de l’Institut de Technologie de Massachusetts. Au début, les responsables de la recherche, dirigés par le docteur C. Giovanni Traverso, cherchaient, comme nous l’avons dit précédemment, une nouvelle façon de traiter la malaria.

  • Cette maladie si présente dans tant de pays du troisième monde nécessite plusieurs doses pour que l’effet soit optimal. Ce qui suppose un coût économique et d’énormes difficultés en ce qui concerne la gestion.
  • Les scientifiques y sont parvenus. Ils créèrent une capsule « multifonctions » qui, une fois dans l’estomac, se libère comme un petit robot.
  • Elle augmente de taille pour ne pas sortir de l’estomac et atterrir ainsi dans le petit intestin, ou encore ne pas interférer dans l’absorption de nutriments ou dans l’élimination des produits sous forme de déchets.

La pilule est la valve qui sépare l’estomac de l’intestin. Elle mesure deux centimètres.

Cette capsule, en arrivant dans l’estomac, s’agrandit de 4 centimètres pour prendre la forme d’une étoile et rester en place le maximum de temps possible (plus tard elle se désintègre toute seule et disparaît).

Découvrez : 5 problèmes liés au manque de sommeil

Cette pilule contient de l’ivermectine. Il s’agit en réalité d’un genre d’antiparasitaire qui associé à différents polymères, arrive à quelque chose d’incroyable : que les médicaments se libèrent très progressivement.

Un grand futur s’annonce

capsule-futur-traitements-medical

À l’heure actuelle, cette pilule à base d’ivermectine traite aussi bien la malaria qu’un grand nombre de maladies tropicales, y compris toutes celles qui peuvent se développer avec les piqûres des moustiques.

C’est un grand espoir. Pour le moment, les responsables de l’étude nous indiquent qu’une fois que le patient ingère la capsule, il reçoit tous ces traitements pendant 15 jours.

L’objectif est d’arriver à atteindre les 3 mois.

En voyant les résultats si positifs obtenus avec l’objectif essentiel de cette recherche (traiter la malaria), on commencera aussi à combiner d’autres types de médicaments pour répondre aux maladies chroniques les plus communes (cholestérol, hypertension, douleur chronique…).

Découvrez également : Un groupe de scientifiques trouve un système pour que les cellules leucémiques se détruisent entre elles

Pensez à un futur dans lequel avec seulement une pilule, nous pourrions traiter nos affections pendant au moins 3 mois. Cela changerait sans doute plusieurs choses :

  • Réduire le coût pharmaceutique (nous espérons que cette information ne soit pas un problème pour les entreprises).
  • Les patients recevront leurs traitements d’une façon plus efficace sans devoir penser à les prendre.
  • Nous obtiendrions une nouvelle approche médicale pour le traitement des infections, et même des problèmes psychiatriques.

Dans l’espoir de voir ces progrès en peu de temps. Nous attendrons patiemment.