J'ai une grosseur autour d'un piercing, que puis-je faire ?

La présence d'une grosseur autour d'un piercing est souvent confondue avec une chéloïde ou une infection. Cependant, cette grosseur fait souvent partie du processus de guérison normal.
J'ai une grosseur autour d'un piercing, que puis-je faire ?

Dernière mise à jour : 28 mai, 2022

La présence d’une bosse autour d’un piercing ne devrait pas susciter la panique. Cette bosse survient généralement dans le cadre du processus de guérison naturel et disparaît au fil du temps.

La formation d’une grosseur autour d’un piercing est causée par une accumulation lâche de tissu cicatriciel et se produit le plus souvent dans des tissus plus denses, tels que le cartilage du nez ou de l’oreille.

Bien que cette grosseur soit parfois confondue avec une chéloïde ou une infection, la véritable origine est la présence d’une cicatrice hypertrophique qui se forme suite à un traumatisme des tissus qu’implique la pose du piercing. C’est pourquoi il est essentiel de prendre soin du piercing.

Pourquoi une grosseur se forme-t-elle autour du piercing ?

Ces cicatrices hypertrophiques dans les piercings ont de multiples facteurs associés et la cause est quelque peu inconnue. On suppose qu’il s’agit d’une réaction de l’organisme.

La cicatrice hypertrophique est causée par un traumatisme des tissus mous. Le cartilage, la peau, les muscles et la zone fibreuse deviennent enflammés. Cela génère une surproduction de collagène. Ce nouveau tissu s’accumule sur la plaie, créant le renflement.

Existe-t-il un moyen de prévenir cette grosseur ?

La grosseur autour d’un piercing ou d’une cicatrice hypertrophique peut apparaître des heures après un piercing, voire des semaines ou des années plus tard. Puisqu’un traumatisme est nécessaire, cette grosseur pourrait être évitée avec quelques soins.

  • Évitez de toucher la zone percée, surtout avec des mains non lavées.
  • Minimisez le risque de coups dans la zone de perforation.
  • Évaluez le type de bijoux avant de le placer. Les allergies au matériau peuvent provoquer des irritations et des inflammations. L’utilisation de bijoux hypoallergéniques (or 18 ou 24 carats, acier inoxydable ou titane) est recommandée.
  • Nettoyez la perforation 2 à 3 fois par jour, de préférence avec une solution physiologique ou un savon neutre.
  • Si le piercing se trouve aux oreilles, attachez-vous les cheveux.
Outils pour mettre un piercing.
Le lieu commercial où le piercing est fait doit respecter des mesures d’hygiène spécifiques.



Le traitement des cicatrices hypertrophiques

Le meilleur traitement pour une grosseur autour d’un piercing est la patience. Au fil du temps, elle disparaîtra. Cependant, cela peut prendre jusqu’à 6 mois.

Comme mesures supplémentaires, lors de la localisation de la grosseur, vous pouvez retirer le bijou et utiliser du peroxyde d’hydrogène ou de l’alcool pour le nettoyer. Appliquez ensuite un peu de gel ou une solution antiseptique liquide.

Il est également recommandé de placer de la glace à proximité de la zone pour n maximum de 5 minutes. Une fois cicatrisé, le bijou peut être changé.

Vous pouvez également masser quotidiennement la zone avec de l’huile et la nettoyer avec une solution saline ou un savon neutre à effet antibactérien. Cependant, si une infection est suspectée, les bijoux ne peuvent pas être retirés, car cela pourrait entraîner une fermeture rapide de la plaie.



Comment différencier une grosseur autour d’un piercing d’une infection et d’une chéloïde ?

La grosseur classique autour du piercing n’est pas une infection ou une chéloïde. Il s’agit d’une cicatrice hypertrophique.

Les chéloïdes sont des cicatrices disproportionnées. Elles peuvent apparaître spontanément ou suite à un traumatisme, mais leur principale caractéristique est qu’elles dépassent toujours les limites de la plaie. Aussi,  elles apparaissent généralement 3 à 12 mois après le traumatisme et continue de croître avec le temps.

Ce n’est pas les cas des cicatrices hypertrophiques, dont la croissance s’arrête. Aussi, les cicatrices hypertrophiques sont volumineuses et dures, et ne dépassent jamais les limites de la plaie d’origine. Enfin, il n’y a aucun signe d’infection antérieure.

En cas d’infection, le processus produit de la fièvre et des rougeurs dans la zone, un gonflement, une sensibilité et une chaleur autour de la zone perforée. Occasionnellement, un écoulement jaune/vert avec une odeur nauséabonde peut apparaître.

Le traitement de l’infection repose sur des antibiotiques topiques ou oraux. Dans certains cas, le retrait du piercing et le drainage du pus sont nécessaires. Mais ces actions doivent être effectuées par un médecin, car retirer le bijou avec une infection en cours nécessite une intervention sûre.

Les chéloïdes, quant à elles, sont traitées par corticoïdes infiltrés, laser, cryothérapie ou chirurgie. Bien entendu, ces traitements impliquent le retrait du bijou.

Piercing sur la langue.
Il existe des zones plus sensibles et plus sujettes aux effets secondaires des piercings, comme les lèvres et la langue.

Quand consulter un médecin ?

Certains symptômes nécessitent une attention médicale immédiate :

  • Fièvre
  • Écoulement de pus jaune ou verdâtre avec une mauvaise odeur
  • Douleur qui augmente progressivement en intensité et est plus perceptible au frottement
  • Rougeur progressive avec tendance à foncer la zone (du rouge au violet)
  • Présence d’une cicatrice bombée qui ne respecte pas les limites de la zone perforée et s’accentue avec le temps

Les piercings mettent 3 à 6 mois à cicatriser. Vous pouvez ressentir une gêne dans la zone, et une rougeur avec un léger gonflement est normale. Ces symptômes devraient progressivement diminuer.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce qu’un piercing industriel et comment doit-on en prendre soin ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Qu’est-ce qu’un piercing industriel et comment doit-on en prendre soin ?

Connaissez-vous le piercing industriel ? Ce nouvel accessoire de mode demande des soins particuliers, mais s'avère très populaire.



  • Padrón-Arredondo, Guillermo, and José Antonio Fernández-Amador. “Dermatofibroma auricular secundario a colocación de piercing.” Salud Quintana Roo 8.32 (2022): 18-21.
  • National Health Service. Infected Piercings. National Health Service 2020. Disponible en https://www.nhs.uk/conditions/infected-piercings/.
  • Brandão, Marilda HT, et al. “Ear piercing as a risk factor for contact allergy to nickel.” Jornal de Pediatria 86 (2010): 146-154.