Piercings d'oreille : types et risques

Cet article est idéal pour ceux qui souhaitent se faire des piercings d'oreille et qui veulent des informations sur ces types de trous et leurs risques respectifs.
Piercings d'oreille : types et risques

Dernière mise à jour : 24 août, 2021

Un piercing est un trou fait avec des aiguilles sur le corps pour ensuite pouvoir y insérer des bijoux. Les parties du corps où on les réalise le plus souvent sont les oreilles, les fosses nasales, la langue, le nombril, les joues et les lèvres. Nous allons ici nous concentrer plus spécifiquement sur les piercings d’oreille.

10 types de piercings d’oreille

La dichotomie dans l’univers des piercings d’oreille réside dans une différence basique : les fins, qui oscillent entre 0,6 et 0,8 millimètres, et les robustes entre 1 et 1,3 millimètres. Il convient de souligner que n’importe laquelle des deux classes convient dans tous les trous.

Nous allons maintenant découvrir les différents types de piercings d’oreille.

1. Daith

Pour ce type de piercing, on suggère les piercings de type shripati ou harendra, parmi les plus solides. Dans le spectre des fins, on recommande les styles aftan ou venkat. Ce piercing se fait sur une zone qui est pratiquement au centre de l’oreille, dans le pli le plus interne du cartilage.

2. Rook

Les styles de piercings les plus recommandés pour ce type sont les alakdristi et shyama. On recommande des anneaux fins pour ce type de piercings, à cause de leur localisation. Un piercing large pourrait être irritant.

3. Tragus

Adagdharma et vasanta sont les plus beaux piercings pour cette zone de l’oreille. Les piercings fins aux formes simples sont parfaits pour ce type de trous.

4. Antitragus

Comme leur nom l’indique, les piercings antitragus se font sur le lobe supérieur, dans le cartilage opposé au tragus. C’est pour cela que l’on recommande ceux de style sandip et yadu, qui font partie du groupe des fins.

Des pinces et des boules de piercing.

Les bijoux pour les piercings d’oreille sont variés et dépendront beaucoup des goûts personnels.

5. Lobe

Le lobe est la zone la plus commune pour se faire percer l’oreille. Il s’agit des trous normaux et, bien souvent, on les fait même aux bébés nouveau-nés. Ce n’est pas pour rien que ce type de piercing reçoit le nom de premier anneau.

6. Lobe supérieur

Au-dessus du premier trou du lobe, il est possible de réaliser entre 3 et 5 piercings différents. Pour cette zone, on recommande de très petites boucles d’oreilles ou avec des incrustations de pierre, comme les kanira, les chad et les kishori.

7. Conch

Omana et pratima sont les classes de boucles d’oreilles les plus recommandées pour ce type de trou. Il s’agit de piercings de forme circulaire qui enlacent le cartilage inférieur de l’oreille qui se trouve au-dessus de l’antitragus.

8. Flat

Pour ceux qui cherchent à faire partie d’une tendance ou à afficher un style unique et élégant, voici le piercing parfait. Les flat sont des piercings qui se font dans le pli supérieur de l’oreille.

9. Hélice

Dans l’hélice, on peut faire le nombre de piercings que l’on veut. Néanmoins, il est recommandé d’en faire entre 1 et 3.

Les boucles d’oreilles les plus adaptées pour ce type de trous sont celles de type dayaramrati et jayashri. Ce type de piercing se fait dans le cartilage extérieur, qui se trouve dans la partie supérieure de l’oreille.

10. Anti-hélice

Les personnes voulant être à l’avant-garde devront opter pour l’alternative de l’anti-hélice. Ici, on peut choisir des boucles d’oreilles solides ou fines.

Ces trous se font sur le cartilage qui est le plus proche du visage, du côté de l’oreille opposé à l’hélice. Les meilleurs piercings pour ces trous sont ceux de style harendrajatin et shakuntala.

Risques des piercings d’oreille

Les piercings d’oreille sont très beaux. Néanmoins, une intervention avec ces corps étrangers entraîne certains risques. Les voici.

Chéloïdes

Certaines personnes présentent des cicatrisations excessives, entraînant ce que l’on connaît sous le nom de cicatrices chéloïdesOn ne recommande donc pas de piercings à ceux qui ont ce type de peau.

Néanmoins, si une personne ignore qu’elle a ce problème et remarque que ces cicatrices se forment après avoir fait un piercing, il faut qu’elle l’enlève immédiatement. Elle devra ensuite consulter un dermatologue de confiance.

Allergies due à une sensibilité au nickel

Il existe des réactions allergiques à la matière des piercings ou aux outils que l’on utilise pour les placer. Il s’agit d’une contre-indication absolue pour le bijou car il sera impossible de réduire l’impact sur le système immunitaire.

Inflammations cutanées, infections et transmission de maladies aiguës

Enfin, on ne peut pas écarter les transmissions de maladies contagieuses, comme le VIH ou l’hépatite B. Cela se produit à cause du manque d’hygiène nécessaire avec les éléments au moment de réaliser les trous, ainsi qu’à un manque de soins postérieurs adéquats.

Conseils pour prendre soin d’un piercing d’oreille

Il est très fréquent, après avoir réalisé un piercing, que l’oreille s’irrite. Pour contrôler cette situation et éviter des infections, il est recommandé de procéder aux soins que nous allons vous détailler :

  • Humidifier toutes les croûtes et les retirer délicatement.
  • Laver la zone avec de l’eau et du savon neutre.
  • Verser du sérum physiologique sur la zone, en s’assurant qu’il pénètre dans le trou.
  • Si l’on soupçonne une possible infection, il faut utiliser un type de produit désinfectant. L’eau oxygénée n’est pas recommandée, tout comme l’alcool éthylique.
Le piercing daith.

Les différents types de piercing correspondent à des localisations plus esthétiques et à la structure de l’anatomie de l’oreille.

Découvrez également : Comment soigner un piercing

Les piercings d’oreille ont quelques risques

L’utilisation de piercings peut être à la mode et interpeller, mais elle n’est pas à prendre à la légère. Il faut bien connaître tous les risques avant de prendre cette décision.

Parmi les zones les plus fréquentes que l’on choisit, en plus des oreilles, nous retrouvons la cavité nasale. La bouche implique certains risques plus sévères. Le piercing peut en effet altérer la mastication, la déglutition et la santé dentaire générale, avec une accumulation de plaque dentaire.

Réfléchissez bien à cette décision de vous percer l’oreille et pensez au professionnel qui va vous faire ce piercing. Il est fondamental que la personne qui vous le place respecte les règles d’hygiène prioritaires pour réduire les risques.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce qu’un piercing industriel et comment doit-on en prendre soin ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Qu’est-ce qu’un piercing industriel et comment doit-on en prendre soin ?

Connaissez-vous le piercing industriel ? Ce nouvel accessoire de mode demande des soins particuliers, mais s'avère très populaire.



  • Avances en Odontoestomatología, Vol. 21, Núm. 5. Algunas consideraciones acerca de los piercings orales. España 2005.
  • Revista de Ciencias Médicas de Pinar del Río, Vol. 18, Núm 2. El uso del piercing en la cavidad bucal de los adolescentes. Cuba 2014.
  • Albert, Prince. “Tipos de piercing.” Alergia 1: 6.
  • Cialzeta, Domingo. “Piercing: controversias y recomendaciones.”
  • Noah, N. “Tatuaje y piercing–la necesidad de recomendaciones europeas.” Eurosurveillance 11.1 (2006): 1-2.