La dépression, la douleur qui poursuit comme une ombre

Loin d'être toute la journée à pleurer, les personnes atteintes de dépression peuvent avoir une vie normale mais elles ne trouvent pas de plaisir dans les choses qu'elles font.

La dépression est une douleur qui suit comme une ombre la personne qui en souffre.

C’est une énorme écharpe qui serre et qui étouffe la personne atteinte ainsi que son entourage, altérant la vie et précipitant dans une grande obscurité.

Tristesse, irritabilité, apathie, perte d’intérêt pour l’entourage, incapacité à ressentir du plaisir pour quelque chose, inappétence pour la nourriture, sentiment de culpabilité, difficulté à penser, à se concentrer ou à prendre des décisions, pensées récurrentes de morts ou de tentatives de suicides…

Tout cela est ce que ressent une personne atteinte de dépression. Une douleur immense qui obscurcit chaque petite étincelle de la vie de celui qui en souffre.

Visage-tristesse

Souffrir de dépression ne signifie pas pleurer dans un lit

Nous avons tendance à penser que les personnes qui souffrent de dépression restent toute la journée dans leur lit à pleurer.

Pourtant la tristesse fréquente et intense est seulement une petite partie de la manifestation de la dépression.

De fait, les personnes dépressives peuvent ne pas montrer de tristesse et se comporter de manière autoritaire, avec une irritabilité excessive, une insensibilité, de l’agressivité etc.

C’est-à-dire que la dépression se manifeste parfois avec une mauvaise humeur constante et intense. 

De toute manière, selon les manuels qui diagnostiquent les dépressions en DSM-5 ou CIE-10, la présence d’un épisode dépressif grave est vérifiée par bien plus de critères que la tristesse ou l’irritabilité.

Cela signifie que même si l’un des deux symptômes est bien sûr nécessaire, ce n’est pas suffisant.

Nous vous recommandons de lire : La dépression et l’anxiété sont des signes de lutte, non pas de fragilité

Tristesse

Aucun d’entre nous n’est à l’abri de cette maladie terrible

La dépression peut nous arriver à tous.

Un jour, on commence à se rendre compte qu’on a du mal à se lever du lit, que notre vie n’a plus de sens, que rien ne nous motive ou nous enthousiasme, et que l’on ressent une grande angoisse à l’intérieur.

Alors, d’une manière ou d’une autre, on commence à se sentir vaincu par les circonstances qui nous entourent, tout nous accable et on ressent un grand épuisement.

Nous devons nous forcer pour ressentir quelque chose de différent que cette douleur intérieure qui est devenue votre deuxième nature.

Il y a des jours où on se lève vraiment très mal et d’autres où on se sent mieux. L’instabilité émotionnelle est fréquente.

On ne se comprend pas, on ressent juste une un profond dégoût et une inquiétude immense, qui nous précipitent dans l’obscurité la plus profonde.

Vous ne savez pas très bien ce qu’il est en train de se passer, vous ne connaissez plus le bien-être, vous vous sentez vide.

Vous ne pouvez pas éviter ce mal être quand vous sortez de chez vous, quand quelqu’un se dirige vers vous ou quand vous devez vous confrontez à un nouveau projet.

tristesse2

 

Cependant, cette douleur peut être dépassée. Nous avons besoin d’un professionnel qui nous aide à comprendre, qui donne de la cohérence à notre situation et qui nous soutienne.

Une blessure aussi profonde demande un soutien psychologique pour s’assainir, car nous devons guérir ces pensées.

Quand l’anxiété et la dépression sont sœurs

Nous devons savoir que souvent, la dépression s’entremêle à l’anxiété, donnant lieu à des symptômes mixte anxieux-dépressif qui peuvent se révéler très confus et douloureux pour les personnes affectées.

Ainsi, l’anxiété se caractérise en elle-même par la peur, la panique, la nervosité, l’évitement, l’instabilité, la sur-activation, la tension musculaire, l’hyper-vigilance et la perception de menaces et de dangers.

Souvent, il y a également des phénomènes d’irritabilité, d’inquiétude, de faible concentration, d’insomnie, de fatigue, d’agitation psychomotrice, de pleurs, de sentiments d’infériorité, de culpabilité et de faible estime de soi.

Voir aussi : 8 habitudes qui améliorent l’auto-estime

Si vous vous sentez concerné par ce qui est décrit dans cet article et que vous pensez traverser un épisode dépressif, consultez un spécialiste et parlez-en aux personnes qui vous aiment.

Cherchez un traitement qui vous aide à vous « re-concentrer » sur vos pensées et votre entourage, et petit à petit, vous vous sentirez mieux.

Soigner la dépression changera votre vie et marquera le début d’une nouvelle page à écrire. 

Catégories: Sexe et relations Étiquettes:
A découvrir aussi