La grossesse, cette union magique avec un être que l’on aime mais que l’on ne connaît pas encore

Le développement émotionnel de l'enfant commence dès la grossesse. Il faut donc en prendre soin et l'éduquer émotionnellement dans l'utérus maternel, où il doit se sentir aimé et bienvenu.

Chaque femme vit sa grossesse à sa manière. Il y a celles qui sont inattendues, et celles qui sont attendues avec impatience.

Certaines femmes la vivent seules et d’autres avec un bonheur intime aux côtés de leur conjoint.

Quoi qu’il en soit, pour la plupart des femmes, la grossesse est l’une des meilleures étapes personnelles de leur vie.

C’est un processus où leur corps change, et où elles sont enveloppées par de multiples sensations : peurs, anxiétés, rêves…

Dans les dernières années, et grâce à des mouvements initiés par Vivete Glover, spécialiste en psychobiologie périnatale du Collège Impérial de Londres, on s’est plus intéressé à l’importance de l’union entre la mère et le nouveau-né.

C’est ce que l’on connaît sous le nom de « éducation émotionnelle dans l’utérus maternel ». Aujourd’hui, dans cet article, nous allons vous parler de cela.

La grossesse et le stress

Quand nous savons que nous allons avoir un enfant, il est fréquent de se faire un programme : nous achetons des vêtements, nous préparons la chambre et nous projetons mille rêves et désirs.

Généralement, nous nous concentrons sur des aspects, sans aucun doute indispensable, comme la santé de la mère et du fœtus, mais également sur d’autres aspects importants comme les vêtements du bébé mais… Qu’arrive-t-il avec les émotions de la mère ? 

Nous vous recommandons aussi de lire : Découvrez pourquoi vos enfants devraient colorier des mandalas

Femme-enceinte-avec-sa-grossesse

Le stress, cet ennemi bien connu

  • La manière dont la mère vit sa grossesse est essentiel : le stress, l’anxiété, les problèmes dans le couple et tout autre dimension émotionnelle à caractère négatif affectent directement le fœtus .
  • La docteure Glover a réalisé une étude intéressante pendant 5 ans, où elle a analysé la relation entre une gestation maintenue dans des environnements de stress élevé et le développement postérieur des enfants pendant 4 ans.
  • Les enfants dont les mères sont passées par une période de stress élevé pendant la grossesse présentent plus de problèmes d’hyperactivité.

La protection du placenta n’est pas infaillible

  • Jusqu’à il y a peu, on pensait que le placenta protégeait le fœtus de tout élément extérieur, surtout des hormones en lien avec l’anxiété et le stress comme, par exemple, l’hormone CRH.
  • À des niveaux modérés de stress, il n’y a pas de conséquences mais lorsqu’ils sont stables et à des niveaux élevés pendant 9 mois, cette hormone finit par traverser le placenta pour affecter le fœtus.

Découvrez les meilleurs Pour éduquer des enfants bons, il faut les rendre heureux

L’éducation émotionnelle dans l’utérus maternel

Si pendant la gestation nous évitons de fumer, de nous exposer à des environnements dangereux et de bien manger… pourquoi ne faisons-nous pas attention à nos émotions?

Il est merveilleux, bien sûr, d’établir un lien émotionnel avec le fœtus pour qu’il se sente aimé, reconnu et bienvenu.

Cela peut sembler être une bêtise, mais nous devons savoir que les émotions représentent une « danse » complexe de substances chimiques et de neurotransmetteurs qui, comme nous l’avons vu, ont un impact direct sur le fœtus.

C’est pour cela que ces dernières années, on incite souvent à « l’éducation émotionnelle dans l’utérus maternel », que l’on peut mettre en pratique de nombreuses manières.

Ici, nous allons vous donner quelques conseils simples.

Femme-heureuse-pendant-la-grossesse-1-1

Apprenez à vivre le moment, profitez de cet épanouissement intérieur

  • Les émotions négatives comme le stress élevé ou l’anxiété nous obligent à « aller plus vite ». Nous passons alors à côté du moment, et ne pas prendre conscience du processus de la grossesse, c’est se déconnecter de son enfant.
  • Allez plus doucement, appréciez chaque instant dans le calme sans peur du lendemain et sans accorder trop d’importance aux faits du passé.

La magie les massages et la communication

  • Quelque chose d’aussi simple que se donner un massage chaud et affectueux sur le ventre avec une crème ou une huile essentielle nous permet d’entrer en contact avec le bébé.
  • Profitez de cela avec votre conjoint, parlez avec le bébé avec une voix douce et un ton chaleureux. Les voix, la chaleur, les mouvements génèrent aussi des émotions positives chez la mère : ils libèrent des endorphines et tout cela a un impact sur le fœtus.

Les bienfaits du yoga pour les mères

  • Les centres qui proposent diverses ressources d’éducation dès l’utérus, et où le yoga est un exercice très pratiqué, sont de plus de plus nombreux.
  • Le yoga, très adapté à la femme enceinte, offre du calme, un équilibre intérieur et un bien-être progressif qui détend l’esprit et le corps.
Etre-mere-c'est-avoir-le-coeur-hors-du-corps

Nous vous recommandons de lire : « Je suis mère et pas esclave des tâches domestiques » : la lettre d’une mère australienne

Pour conclure, et puisque chaque mère vit cette période d’une manière particulière, il est important de prendre soin de ses émotions, tout comme nous le faisons pour notre santé physique et le correct développement du fœtus. 

Tout impact émotionnel, une déception ou de l’anxiété maintenue pendant longtemps, peut affecter l’enfant lorsqu’il sera né.

Il est important d’en tenir compte car le développement émotionnel d’un enfant ne survient pas uniquement lorsqu’il vient au monde la première fois, mais débute au tout début de la grossesse et pendant les 9 mois qui suivent, entre autres.

A découvrir aussi