L’alimentation sans gluten est-elle bénéfique pour tout le monde ?

Le problème avec le gluten c'est qu'il est présent dans beaucoup plus d'aliments que nous ne le pensons, donc nous devrions vérifier notre degré d'intolérance.

A l’heure actuelle, le discours anti-gluten est devenu très courant, de la part des défenseurs de l’alimentation naturelle et équilibrée.

Au-delà des modes alimentaires, les critiques et les partisans ont des arguments valables pour et contre cette substance présente dans un grand nombre d’aliments.

Le gluten est-il bon pour tous ceux qui en consomment ? Les preuves semblent montrer que ce composant hautement protéique peut être nocif pour un certain groupe de personnes.

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est une substance protéique végétale, présente principalement dans le blé et d’autres céréales. Ceux qui le critiquent, s’interrogent sur haute teneur en calories de cette denrée alimentaire.

Certaines personnes émettent l’hypothèse que l’organisme humain n’est pas prêt à digérer et à s’adapter correctement à cette substance et au blé en général.

Ce qui est certain, c’est qu’il y a des gens qui ne tirent pas profit de cet aliment.

C’est le cas en particulier des personnes atteintes de la maladie cœliaque, un trouble digestif qui consiste essentiellement en une intolérance au gluten.

Une bonne recette : Délicieux pain à l’avoine, à la banane et aux noix sans gluten et sans lactose

Savez-vous si vous êtes cœliaque ?

intolérance au lactose

Fatigue, perte osseuse, douleurs abdominales et intolérance au lactose. Il s’agit de certains des symptômes éprouvés par les personnes qui développent la maladie cœliaque.

Bien que précis, ces signes sont très généraux et nous ne pourrons être certains d’avoir la maladie qu’en pratiquant des examens médicaux.

Cette maladie touche surtout les populations d’Europe du Nord. Le problème, c’est que beaucoup d’entre elles n’ont pas de symptômes majeurs et qu’il y a très peu d’informations à ce sujet dans la population.

Cependant, le pire, c’est que cette maladie n’ a pas de traitement et peut durer toute la vie. Le meilleur traitement pour ces patients est de maintenir un régime rigoureux sans gluten.

Régime sans blé

Il n’est pas toujours facile d’exclure le blé de son alimentation. Entre autres parce qu’il se retrouve dans un grand nombre de produits que nous consommons tous les jours.

C’est le cas des aliments comme :

  • Pâtes
  • Pain
  • Sauces
  • Farine blanche
  • Céréales
  • Biscuits
  • Bière

Idéalement, tous ces produits alimentaires devraient être supprimés et le régime alimentaire devrait être compensé par d’autres produits faciles à tolérer, comme par exemple :

  • Légumes et légumes verts
  • Fruits
  • Poulet
  • Riz

Le défi est de réussir effectuer le changement sans perdre les nutriments nécessaires ni perdre du poids.

Il est à noter que de nombreux produits commerciaux utilisent du blé dans leur composition.

Les courses au supermarché: produits sans gluten

régime sans gluten

Rappelons que le gluten est utilisé pour augmenter la valeur nutritionnelle des produits qui ne sont pas composés de blé et d’autres céréales.

En ce sens, tout commence par nos habitudes d’achat et de consommation.

La règle d’or est de contrôler les ingrédients sur l’emballage des aliments. Heureusement, la plupart des pays demandent aux producteurs d’étiqueter leurs produits « 100 % sans gluten ».

Il y a des aliments qui ne devraient pas contenir ce nutriment, et pourtant c’est le cas. En voici un courte liste, non exhaustive :

  • Sauce soja
  • Sauces salade
  • Yaourts
  • Fruits secs
  • Fromages bleus
  • Charcuterie
  • Certaines présentations de poulet

Une attention particulière doit également être portée aux produits avec farine complète, car ils en contiennent généralement.

Contamination croisée

Les méthodes de cuisine elles-mêmes doivent être radicalement modifiées en raison du risque de contamination croisée.

Ce concept fait référence à la forte probabilité que nous avons de contaminer les aliments sans gluten lorsque nous les cuisinons avec d’autres qui contiennent cette substance protéique.

Par exemple, si nous faisons frire des aubergines ou du poulet avec de l’huile précédemment utilisée pour frire des pommes de terre ou des pâtisseries, certains restes du composé de blé pourraient être transférés dans la nourriture.

Des précautions doivent également être prises lors des repas en groupe ou en famille. Tout le monde ne suivra pas une routine nutritionnelle aussi stricte. Certaines personnes auront besoin de nourriture sans gluten.

A lire : 3 recettes au quinoa qui vous fascineront

Quelques produits conseillés

avoine

Certains aliments à faible teneur en gluten, comme l’avoine, peuvent être tolérés par les cœliaques.

Il est important d’être prudent certains produis ayant une teneur élevée en gluten et susceptibles de déclencher des allergies. C’est aussi une bonne idée de tester ceux que l’on consomme occasionnellement.

En plus des patients atteintes de la maladie cœliaque, le régime alimentaire faible en gluten doit être également suivi par les personnes atteintes d’allergies, d’inflammations intestinales, de diabète et de maladies cardiaques.

On ne peut pas dire que le gluten est mauvais en soi. Car une grande partie de la population mondiale ne présente pas de réactions majeures à sa consommation quotidienne.

Cependant, il existe une relation visible entre cette substance et certaines affections cliniques effectives.

 

 

A découvrir aussi