Pourquoi devez-vous éviter les farines raffinées ? Découvrez leurs 7 effets négatifs

1 septembre 2017

En ayant éliminé leur apport en fibres et en nutriments essentiels dans le processus de raffinage, la consommation de ces farines peut provoquer des inflammations et des épisodes de constipation et d’indigestion.

La consommation de farines raffinées est très fréquente dans le monde et, malgré les mises en garde sur leurs effets négatifs, de nombreuses personnes continuent de les inclure quotidiennement dans leur alimentation.

Bien qu’il s’agisse d’un produit qui a fait partie de l’alimentation humaine depuis des centaines d’années, l’on sait aujourd’hui que les processus auxquels elles sont soumises réduisent de manière notable leur qualité nutritionnelle.

Le plus préoccupant c’est que leur consommation paraît inévitable, car en plus d’être vendues seules, c’est l’un des ingrédients principaux de dizaines de produits vendus sur le marché.

C’est pourquoi il est primordial de connaître les réactions qu’elles causent sur votre corps et pourquoi il est nécessaire d’en limiter au maximum leur consommation.

Découvrez-les !

  1. Elles provoquent un déséquilibre acido-alcalin

La consommation habituelle de farines raffinées entraîne des effets négatifs sur le pH du corps, car elles altèrent l’équilibre acido-alcalin qui régule diverses fonctions du corps.

Un organisme sain a un pH de 7,4 et avoir consommé ce type d’aliments, le niveau d’acidité augmente de manière alarmante.

  • En conséquence, le corps a des difficultés à maintenir les bons niveaux de calcium et c’est la raison pour laquelle la santé des os est compromise.
  • De plus, elles ont également un impact négatif sur le système immunitaire et la santé métabolique.

Vous souhaitez en savoir plus ? Lisez : 6 conseils pour renforcer votre système immunitaire

2. Elles élèvent les niveaux de sucre dans le sang

Au contraire de ce que de nombreuses personnes peuvent penser, la consommation de sucre raffiné n’est pas la seule cause des hauts niveaux de glucose dans le sang.

  • La forte concentration en hydrates de carbone contenus dans les farines blanches influent fortement sur le développement de ce problème.
  • L’amylopectine, l’un de ses hydrates de carbone, se transforme facilement en sucre dans le sang et augmente ainsi le risque de diabète.

3. Elles nous font prendre du poids

Consommer beaucoup d’aliments à base de farines raffinées est l’un des principaux obstacles sur le chemin des personnes souhaitant perdre du poids.

Si une petite portion par semaine ne représente pas tant de risque, en manger tous les jours affecte les fonctions métaboliques qui aident à combattre l’excès de poids.

  • Cela est dû à leur forte teneur en hydrates de carbone qui, en plus d’augmenter les niveaux de glucose, augmente la tendance à accumuler du gras.
  • En plus de cela, leur consommation génère de l’anxiété et crée ainsi le désir de continuer d’en manger en grandes quantités.

4. Elles affectent la santé intestinale

A la différence des farines intégrales, les raffinées manquent de fibres et de nutriments essentiels qui garantissent une digestion optimale.

Comme 80 % de leur fibre diététique disparaît, leur consommation affecte les processus inflammatoires du corps tout en interférant dans la décomposition des aliments.

  • En conséquence, la flore microbienne de l’intestin s’altère et les épisodes de constipation chronique et d’ingestion augmentent.

5. Elles provoquent de l’inflammation

Les personnes chez qui l’on diagnostique des maladies inflammatoires doivent éviter au maximum la consommation de ce type d’aliments, car leurs composants raffinés augmentent les niveaux d’inflammation des tissus.

  • Cela est dû aux déséquilibres causés par le glucose dans le sang qui, à son tour, affecte les fonctions qui transforment les protéines en source d’énergie.
  • Leur consommation provoque une réaction chimique connue sous le nom de glycation, c’est-à-dire un processus inflammatoire lié aux maladies chroniques comme l’arthrite et les problèmes de cœur.

6. Augmentent le risque de souffrir d’allergies et d’intolérances

Le blé est l’un des principaux éléments déclencheurs d’allergies et d’intolérances alimentaires dues à sa forte teneur en gluten.

Cette protéine, présente dans de nombreuses céréales, est difficile à digérer dans le corps et peut provoquer une réponse inflammatoire qui affecte de nombreux aspects de la santé.

Visitez cet article : 8 remèdes naturels pour lutter contre les allergies saisonnières

7. Elles provoquent la dépression

Les hydrates de carbone contenus dans ces aliments ont été signalés comme les responsables de leurs effets négatifs sur la santé émotionnelle.

Ce nutriment, difficile à digérer, altère la chimie du cerveau et augmente la sensation de fatigue chronique et d’insomnie.

Si l’on peut penser qu’il est énergétique, il affecte en réalité l’état physique et mental et diminue notre productivité.

A quelle fréquence consommez-vous cet aliment ? Si vous venez de vous rendre compte que vous en consommez très souvent, commencez à en limiter sa consommation.

Essayez d’éviter les produits qui en contiennent et remplacez-les par des alternatives plus saines.

Bien que nous soyons habitué-e-s à utiliser ces farines dans les recettes, il existe en réalité de nombreuses options intéressantes qui nous permettent de profiter sans mettre la santé en danger.

A découvrir aussi