Qu’est-ce que l’asthme ?

· 3 décembre 2017

L’asthme est une maladie chronique du système respiratoire. Face à certaines stimulations endogènes (internes) et exogènes (de l’environnement), les voies respiratoires de moindre calibre réduisent leur diamètre ; c’est-à-dire que les bronches se réduisent mais également le débit d’air vers les poumons.

L’origine du problème est plutôt complexe et implique une irritation, des processus inflammatoires, des obstructions intermittentes et de l’hyperactivité bronchiale ou une augmentation de la réponse broncho-constrictrice des voies respiratoires.

De nombreux patients présentent des symptômes légers et irréguliers. Toutefois, certains ont tendance à présenter des complications, ce que l’on appelle « les crises d’asthme », lors desquelles apparaissent des gênes plus sévères et plus longues. En conséquence, la respiration est difficile.

Qui est touché par l’asthme ?

Qui est touché par l'asthme ?

Selon les informations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), environ 235 millions de personnes dans le monde souffrent d’asthme, ce qui correspond à 5% de la population mondiale. Indépendamment du degré de développement des pays, il est nécessaire de signaler qu’environ 80 % des décès à cause de l’asthme surviennent dans les pays ayant de mauvais services de santé.

L’asthme est une maladie présente dans tous les pays et affecte des personnes de tous les âges, même s’il apparaît plus fréquemment à l’enfance. A ce stade, les cas d’asthme sont souvent associés à des problèmes d’allergies.

Voir également : Comment savoir si on est intolérant au lactose ?

Les causes de l’asthme

L’origine de l’asthme n’est pas correctement déterminée ; cependant, il est important de distinguer les facteurs étiologiques (comme la génétique) des facteurs déclenchants qui, même s’ils ne produisent pas en soi la maladie, ils sont responsable de certaines crises chez les patients diagnostiqués.

Facteurs étiologiques

  • Composants génétiques. Antécédents familiaux d’asthme ou d’allergies et de difficultés respiratoires.
  • Exposition à des allergènes. A cause des substances qui produisent des allergies et des problèmes respiratoires. Les plus importants sont :
  • Champignons microscopiques (produit de l’humidité)
  • Squames, pelage et peau des animaux domestiques
  • Tissus (comme la laine)
  • Tabac
  • Sciure
  • Acariens
  • Poussière
  • Pollen

Facteurs déclenchants

Facteurs déclenchants

Les facteurs déclenchants, ceux qui sont associés à l’apparition des symptômes sont en général de type environnemental. En voici certains :

  • Infections virales
  • Fumée du tabac
  • Cœliaque ou intolérance au gluten
  • Environnements pollués et air de faible qualité
  • Changements de climat brusques (froid intense, humidité ou neige)
  • Utilisation prolongée de certains antibiotiques et médicaments

Les symptômes de l’asthme

Les symptômes peuvent se manifester de manière légère ou chronique, suivant chaque patient. Dans la majorité des cas en fonction de l’activité du système immunitaire. S’ils se manifestent selon le type d’asthme et le niveau de gravité, la personne souffre en général de :

  • Toux. Elle est en général irritante, avec peu de glaires, et parfois totalement sèche.
  • Difficulté à respirer. Cela arrive en général au cours d’un entraînement ou d’activités physiques très exigentes. Dans des cas graves elle apparaît en parlant, voire même au repos.
  • Sifflements dans la poitrine. Ces sons se produisent à cause du passage de l’air dans les voies respiratoires les plus étroites. Elles sont facilement détectables en explorant les voies avec un phonendoscope.

Voici d’autres symptômes à prendre en compte :

  • Sensation de fatigue
  • Douleur et irritation de la gorge
  • Sensation de pression dans la poitrine
  • Respiration irrégulière (plus ou plus rapide de la normale)
  • Congestion nasale (mucosité épaisse, difficile à éliminer) et éternuements
  • Difficulté à marcher ou à parler car il est très difficile de respirer (symptôme de cas graves)

Nous vous recommandons de lire : Raffermissez naturellement votre poitrine grâce à 5 exercices simples

Diagnostic de l’asthme

diagnostic de l'asthme

 

Le diagnostic de cette maladie débute par une évaluation du cadre clinique, de l’historique familial et d’autres antécédents, grâce auxquels sont surtout évalués les facteurs à risque. Dans le cas où le patient a déjà été diagnostiqué, les crises précédentes sont évaluées.

De nombreux cas sont liés à des problèmes d’allergies, c’est pourquoi un cas de rhinite ou d’eczéma suppose la présence de la maladie chez le patient. De plus, le médecin peut solliciter les examens suivant afin de préciser le diagnostique :

  • Examens allergiques
  • Analyses de sang
  • Epreuves de la fonction pulmonaire
  • Radiographie de la poitrine et des sinus paranasaux
  • Gazométrie artérielle (lorsque la crise d’asthme est grave)

Traitement

Traitements de l'asthme

 

Malheureusement l’asthme est l’une des maladies chroniques qui n’a pas de remède ; toutefois, il existe des traitements qui aident à la contrôler. L’objectif des traitements consiste à diminuer la gravité de l’affection ainsi que la récurrence des symptômes.

Les objectifs du traitement sont :

  • Prévenir et soulager les symptômes chroniques comme la toux et les difficultés respiratoires
  • Aider à maintenir le bon fonctionnement des poumons
  • Réduire le besoin de prendre des médicaments qui soulagent rapidement
  • Eviter les attaques chroniques

Le traitement médical inclut :

  • Anti-inflammatoires : les corticoïdes sont les plus utilisés (béclométasone, budésonide, fluticasone).
  • Bronchodilatateurs : ils contiennent des bêta-2 agonistes (salbutamol, terbutaline, salmétérol et formétérol), des anticholinergiques (bromure d’ipratropium) et des méthylxantines.
  • Antihistaminiques : s’ils ne contrôlent pas la maladies, ils sont en revanche utiles pour neutraliser les symptômes allergiques.

Il est également important de suivre un plan d’action comportant les mesures suivantes :

  • Prendre correctement les médicaments, aux bonnes heures et en suivant les recommandations médicales
  • Consulter immédiatement lorsque cela est nécessaire
  • Savoir jusqu’à quel stade la maladie est contrôlée
  • Eviter les facteurs environnementaux déclenchants
  • Savoir comment prendre soin de soi en faisant du sport