Le syndrome d'abstinence néonatale

Le syndrome d'abstinence néonatale entraîne généralement de la fièvre, une transpiration ainsi qu'une agitation chez le bébé.
Le syndrome d'abstinence néonatale

Dernière mise à jour : 06 janvier, 2021

Le syndrome d’abstinence néonatale est un ensemble de symptômes qu’un bébé éprouve à la naissance lorsque la mère a abusé de certaines drogues pendant la gestation. En réalité, cela peut se produire aussi bien à la naissance qu’après.

Il peut avoir lieu à la suite d’une grossesse pendant laquelle la mère consommait des drogues telles que l’héroïne, l’alcool, la méthadone, voire même le cannabis. De nombreux types de drogues traversent le placenta qui relie le bébé à sa mère dans l’utérus. En conséquence, le fœtus devient dépendant à cette drogue, de même que la mère.

Malheureusement, on estime qu’un bébé sur dix a été exposé à des drogues pendant la grossesse. Dans cet article, nous vous expliquons en quoi consiste le syndrome d’abstinence néonatale et les moyens de le prévenir.

Quelles sont les causes du syndrome d’abstinence néonatale ?

Examen d'un nouveau-né.

Comme nous l’avons précisé, le syndrome d’abstinence néonatale survient lorsque la mère, pendant sa grossesse, a ingéré des drogues ou des narcotiques. Cependant, cela n’a pas lieu avec toutes les drogues. Pour que le syndrome se manifeste, les drogues doivent traverser le placenta et parvenir au fœtus. En outre, il doit s’agir de substances qui ont tendance à créer une dépendance.

Ce syndrome peut apparaître avant ou après la naissance :

  • Syndrome d’abstinence prénatale : il survient quand la mère cesse de prendre des substances alors qu’elle est encore enceinte. Autrement dit, le bébé souffre dans l’utérus.
  • Syndrome d’abstinence postnatale : il se produit lorsque la mère continue à prendre des substances jusqu’à la naissance du bébé. En effet, après l’accouchement, l’enfant n’est plus en contact avec ces drogues puisqu’il n’est plus connecté à sa mère.

Quelles sont les substances qui peuvent provoquer le syndrome d’abstinence néonatale ?

Comme nous l’avons mentionné, la plupart des drogues ont des effets sur le fœtus. Néanmoins, il est vrai que certaines substances sont plus susceptibles que d’autres de provoquer ce syndrome.

Tout d’abord, il est important de savoir que les opiacés causent ce phénomène chez plus de la moitié des bébés. En d’autres termes, les mères qui prennent de l’héroïne ou de la méthadone présentent 50 % de probabilités que leur bébé souffre du syndrome d’abstinence néonatale.

De plus, bien que beaucoup ne le savent pas, la consommation d’alcool pendant la grossesse est l’une des choses les plus néfastes pour l’enfant. L’alcool provoque également ce syndrome. Il peut même générer des pathologies plus graves, telles que des malformations et un retard mental.

Par ailleurs, c’est la même chose avec les amphétamines et les barbituriques. Les barbituriques sont des substances anxiolytiques et sédatives consommées par une grande partie de la population. Elles sont normalement sous prescription.

En revanche, la cocaïne ne peut pas causer ce syndrome. Mais cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas toxique pour le fœtus. En effet, de nombreuses études affirment que la consommation de cocaïne entraîne un mauvais développement fœtal du bébé.

Assortiment de drogues.

Quels sont les symptômes du syndrome d’abstinence néonatale ?

Les symptômes du syndrome d’abstinence néonatale dépendent de la substance ingérée. Ils varient également en fonction de la dernière consommation. En général, ils apparaissent un jour après la naissance, voire même cinq jours après. Chaque bébé vit cette situation différemment.

Cependant, les symptômes les plus communs sont :

  • Tremblements et convulsions.
  • Le bébé est très irritable, il pleure continuellement et très fort.
  • Il n’arrive pas à dormir.
  • Il peut avoir un tonus musculaire rigide.
  • Le bébé a du mal à sucer et, par conséquent, il s’alimente mal. Il peut même souffrir de vomissements.
  • Les diarrhées sont fréquentes, la déshydratation et la transpiration excessive.

Curieusement, les bébés prématurés ont souvent des symptômes plus légers et ont tendance à se rétablir plus rapidement. Toutefois, la plupart d’entre eux souffrent de fièvre et de congestion nasale.

Conclusion

Le seul moyen d’éviter le syndrome d’abstinence néonatale est de faire en sorte que les mères cessent la consommation de substances psychoactives pendant leur grossesse. En les rendant conscientes de la toxicité de ces substances pour leur bébé. De même, si vous êtes enceinte, essayez de ne pas ingérer de drogue pendant cette période.

Enfin, si vous connaissez une mère que se trouve dans cette situation, essayez de consulter un médecin. Il pourra certainement vous aider à la conseiller et l’encourager à cesser de consommer ces substances. On en fait jamais assez pour protéger un bébé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment évolue une grossesse ectopique ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment évolue une grossesse ectopique ?

Une grossesse ectopique est une grossesse qui se développe hors de l'utérus de la femme. On peut aussi l'appeler grossesse extra-utérine.