L’addiction aux opioïdes : comment l’expliquer ?

24 mai 2020
La consommation d'opioïdes affecte le système dopaminergique du cerveau, responsable du contrôle des concentrations de dopamine. L'état d'euphorie est l'un des responsables de la génération de la dépendance.

L’addiction aux opioïdes est devenue critique à partir des années 80 lorsque l’abus de ce type de médicaments a commencé sans discernement. La dépendance implique à la fois les patients et les professionnels de la santé.

L’usage continu peut créer une addiction qui se caractérise par un fort désir de consommer des substances, une détérioration de la capacité à contrôler leur usage ainsi qu’une consommation persistante malgré les conséquences néfastes qu’elles peuvent produire. La dépendance ou l’addiction aux opioïdes est une maladie chronique, avec des rechutes fréquentes, associée à des taux de morbidité et de mortalité considérablement accrus.

Lorsque l’on prescrit un traitement analgésique à base d’opioïdes, l’utilisation de ce type de médicaments pose toujours un dilemme. Ce dernier consiste à évaluer les effets positifs de ces médicaments sur la réduction de la douleur par rapport aux effets négatifs, qui comprennent l’addiction ou le surdosage.

Par ailleurs, le risque de dépendance aux opioïdes augmente considérablement lorsqu’ils sont utilisés à des fins récréatives et en dehors de la prescription médicale. Que ce soit à des surdoses, soit administrés par des voies différentes à celle qui est indiquée. En outre, le risque augmente également si ces substances sont consommées avec de l’alcool.

Curieusement, avant les années 80, les médecins étaient davantage prudents au moment de prescrire de type de médicaments. Cependant, des articles faibles en preuves scientifiques ont été publiés et affirmaient la bonne efficacité et la sécurité de ces médicaments. Ce phénomène a alors conduit à un usage sans discrimination.

Comment se produit l’addiction aux opioïdes ?

Un cerveau soumis à l'addiction aux opioïdes

La consommation d’opioïdes affecte le système dopaminergique du cerveau. Celui-ci est chargé de contrôler les concentrations de dopamine. Par ailleurs, la dopamine est une substance qui intervient dans de nombreux processus de l’organisme. Le fait de stimuler ce système de façon répétitive affecte la plasticité du cerveau.

En effet, la plasticité cérébrale est l’une des caractéristiques principales de cet organe. C’est cette caractéristique qui permet au cerveau de récupérer et de se restructurer. Elle permet aux neurones de se régénérer aussi bien sur le plan anatomique que fonctionnel et de former de nouvelles connexions entre eux.

Ainsi, la plasticité étant endommagée, la maîtrise de soi lors de la recherche et de la consommation compulsive de substances diminue. Cette recherche et cette consommation incontrôlée de substances est ce que nous connaissons comme l’addiction.

Lisez également : L’influence qu’exerce l’amour sur le cerveau

Caractéristiques de l’addiction aux opioïdes

 

L'addiction aux opioïdes est un problème à combattre

Ces substances déclenchent des effets positifs et des effets négatifs. Concernant les effets positifs, elles entraînent une euphorie et une récompense cérébrale. D’autre part, en ce qui concerne les effets négatifs, ils sont la conséquence d’un soulagement de la douleur, non seulement physique mais également de type émotionnel ou psychique causé par des événements stressants ou traumatisants.

Par conséquent, les personnes qui souffrent d’un trouble mental obtiennent un effet de renforcement négatif plus puissant et cela les rend alors plus vulnérables. Des études concordent avec ces affirmations.

Environ 90% des individus dépendants aux opiacés présentent un trouble psychiatrique supplémentaire. Les plus fréquents sont :

  • Trouble dépressif majeur
  • Troubles liés à la consommation d’alcool
  • Trouble de la personnalité antisociale
  • Troubles de l’anxiété

La stimulation produite par les opioïdes dans le système de récompense du cerveau est la principale raison pour laquelle certaines personnes consomment cette drogue de manière répétée. En particulier lors des premières étapes de l’addiction. Cependant, avec le temps, une pulsion à utiliser des opioïdes se produit et va au-delà de l’utilisation pour le plaisir. Cette compulsion accrue est liée à la tolérance et à la dépendance.

Tel que nous venons de le mentionner, le risque d’addiction augmente également lorsque les opioïdes s’utilisent différemment de la prescription du médecin. Soit avec des doses plus élevées, soit par une voie d’administration plus directe que la voie orale. Soit avec d’autres médicaments ou de l’alcool. En effet, ces substances peuvent interagir en synergie, ce qui augmente le risque d’overdose.

Découvrez aussi : Aliments et médicaments qui ne doivent jamais être consommés ensemble

Conclusion

L’addiction aux opioïdes est étroitement liée avec l’activation répétée du système dopaminergique du cerveau qui affecte sa plasticité. En conséquence, la maîtrise de soi lors de la consommation de ces substances est moindre.

Enfin, il est fondamental d’éduquer les médecins à l’utilisation rationnelle de ces médicaments. Par ailleurs, les campagnes antidrogue menées pour la société sont également essentielles pour prévenir ce type de problèmes.

 

  • Hunt, S. P., & Urch, C. E. (2007). Dolor, opioides y adicción. In Wall y Melzack. Tratado del Dolor. https://doi.org/10.1016/b978-84-8174-949-6.50023-x
  • Celaya Lecea, M. C., & Malón Musgo, M. M. (2014). Opioides en el tratamiento del dolor crónico no oncológico. Boletín de Información Farmacoterapéutica de Navarra.
  • O´Brien, C. P. (2006). Adicción y abuso de drogas. In Las bases farmacológicas de la terapeútica.
  • Kolodny, A., Courtwright, D. T., Hwang, C. S., Kreiner, P., Eadie, J. L., Clark, T. W., & Alexander, G. C. (2015). The prescription opioid and heroin crisis: a public health approach to an epidemic of addiction. Annual review of public health, 36, 559-574.
  • ¿Soy vulnerable a la adicción de opioides?. (2018). Retrieved 23 April 2020, from https://www.mayoclinic.org/es-es/diseases-conditions/prescription-drug-abuse/in-depth/how-opioid-addiction-occurs/art-20360372
  • Kuehn, B. M. (2007). Opioid prescriptions soar. Jama, 297(3), 249-251.
  • Ortiz, J. P., & Sesma, M. T. (1999). Mecanismos neurobiológicos de la adicción a drogas. Trastornos adictivos: Organo Oficial de la Sociedad española de Toxicomanías, 1(1), 13-21.
  • Sandí Brenes, S., & Sandí Esquivel, L. (2016). Dependencia a opioides y su tratamiento. Revista Clínica de la Escuela de Medicina de la Universidad de Costa Rica, 6(1), 87-92.
  • Serecigni, J. G. (2018). Epidemia de sobredosis relacionada con la prescripción de analgésicos opioides en Estados Unidos. adicciones, 30(2), 87-92.