La maîtrise de soi n’est pas innée, elle s’apprend

· 15 novembre 2016
La maîtrise de soi est un mécanisme que nous utilisons pour obtenir les choses que nous désirons, mais qui demandent que nous soyons patients. Nous savons que nous pouvons les atteindre. Mais tout est une question de savoir si elles en valent la peine.

Il n’y a pas de faculté psychologique aussi importante que la maîtrise de soi. Atteindre l’équilibre émotionnel suffisant pour résister à nos impulsions nous conduit, sans aucun doute, vers un bien-être intégral.

Approfondissons ensemble ce sujet.

Voici face à vous une pomme et un gâteau au chocolat. Même si vous avez promis de ne plus toucher d’aliments qui ne correspondent pas au régime que vous êtes en train de suivre, vos mains deviennent nerveuses et se dirigent inexorablement vers cette part qui leur paraît si appétissante. 

Cette situation vous est certainement familière. Il est fréquent que nous nous fixions des buts à long terme (comme perdre du poids par exemple) et qu’ils entrent en conflit avec des plaisirs immédiats (le gâteau au chocolat dans notre exemple).

Si nous parvenons à contrôler ces pulsions de satisfaction immédiate, nous allons pouvoir éviter de mettre en danger nos objectifs et notre motivation.

C’est la clé pour survivre à de nombreuses situations conflictuelles.

enfant-en-equilibre-sur-une-corde

Pourquoi perdons-nous parfois la maîtrise de nous-mêmes ?

Nous avons beau parfois être très motivés par le fait de perdre du poids, nous tombons quand même dans le piège de céder à la tentation.

Qu’est-ce qui détermine cela ?

Nous devons parler de deux systèmes psychologiques qui interviennent dans la maîtrise de soi : le système impulsif et le système réflexif.

  • Le système impulsif analyse notre environnement à la recherche de stimuli ou d’éléments capables de nous apporter un plaisir instantané. La puissance de ces impulsions varie en fonction des personnes et des événements. Il s’agit du produit de multiples facteurs. Voilà pourquoi il est recommandé de ne pas aller au supermarché l’estomac vide.
  • Notre système réflexif est celui qui est chargé de planifier nos actes et de réfléchir aux conséquences de notre conduite.

Avoir toujours en tête nos objectifs et agir en accord avec eux est une faculté qui demande d’avoir une grande maîtrise de soi. Si cela peut nous coûter sur le moment, c’est indubitablement rentable.

Si nous allons régulièrement à la salle de sport, cela va devenir une habitude et nous ne serons plus tiraillés par l’envie de rester bien au chaud dans notre canapé au moment de sortir de la maison pour aller faire de l’exercice.

Il nous faut simplement 21 jours pour acquérir une habitude. C’est le temps dont notre corps a besoin pour intégrer totalement un certain comportement.

equilibre-emotionnel

L’attente de la gratification et du succès

L’enfance est la période de la vie qui est la mieux à même de nous faire comprendre l’importance d’avoir la patience d’attendre pour profiter de certains plaisirs.

Nous devons tolérer la frustration pour jouir de ce qui nous plaît réellement.

Un enfant a beaucoup de mal à accepter de ne pas jouer au ballon dans un endroit fermé ou de ne pas pouvoir manger un bonbon lorsqu’il en a envie et que personne ne le regarde.

Le psychologue Walter Mischel a mis en place une expérience attendrissante, qu’il a appelée le test du marshmallow.

Comme nous allons le voir dans cette vidéo, l’attente de la gratification consiste à contrôler la pulsion immédiate qui nous pousse à manger un bonbon pour en avoir plus par la suite.

 

A travers cette étude, le psychologue a pu déterminer la relation entre la maîtrise de soi et le succès dans la vie.

Si nous sommes capables de nous retenir et de mesurer nos réactions, il va nous être plus facile de nous développer avec succès.

8 clés pour développer votre maîtrise de soi

Comme nous l’avons affirmé dans le titre de cet article, la maîtrise de soi n’est pas innée, elle doit être développée.

Il est donc indispensable que nous nous inspirions des personnes qui ont réussi à arrêter le tabac, à perdre du poids ou à s’entraîner pour un marathon afin de découvrir les secrets de leur maîtrise d’eux-mêmes.

  1. Prenez conscience des risques et des conséquences négatives que peuvent avoir certaines de vos conduites. C’est-à-dire que vous devez anticiper toutes les conséquences de vos actes avant de vous lancer.
  2. Renforcez votre engagement personnel en expliquant à votre entourage quels sont vos objectifs et votre plan d’action.
  3. Transformez vos objectifs abstraits en petites étapes concrètes que vous allez devoir réaliser dans un temps imparti.
  4. Réjouissez-vous de vos petits succès et de vos réalisations. Fêtez-les !
  5. Modifiez vos impulsions en associant l’aspect externe d’une tentation avec quelque chose de très négatif.
  6. Essayez de vous rappeler de vos objectifs pour pouvoir les garder à l’esprit.
  7. Réfléchissez à toutes les situations qui font courir un risque à la réalisation de vos objectifs.
  8. Faites des pauses et autorisez-vous des moments de repos, pour pouvoir détendre votre esprit et renouveler votre motivation.

Le chemin vers le contrôle de soi passe surtout par une maîtrise de nos tentations. Nous devons profiter de chacune de nos forces pour y parvenir.

A chaque fois que vous vous retrouvez face au dilemme que représente le conflit entre une satisfaction immédiate et un objectif à long terme, pensez à la lutte que se livrent notre système réflexif et notre système impulsif.

Lequel mérite vraiment de gagner la bataille ?