Apprenez à contrôler votre colère avec ces astuces simples

22 juin 2018
Identifier l’origine de sa colère peut nous aider à la gérer grâce à des techniques de méditation ou bien en évitant l’élément déclencheur lorsque c’est possible.

La rage, la colère, la fureur… Tous ces mots désignent un même sentiment que nous ne parvenons généralement pas à contrôler lorsqu’il nous envahit. Ne pas contrôler notre colère peut nous causer de sérieux problèmes, aussi bien pour nous-même que pour les membres de notre entourage.

Nous avons tous connu cette sensation désagréable et désespérante. Découvrez aujourd’hui quelques astuces qui vous apprendront à gérer ce sentiment.

La colère, qu’est-ce que c’est ?

femme devant contrôler sa colère

La colère correspond à l’union de plusieurs sentiments négatifs, tels que l’indignation ou la frustration. D’autres facteurs influent sur l’apparition de la colère, lesquels sont, d’une façon ou d’une autre, liés à la violence.

Se mettre en colère est un comportement commun à tous les êtres humains, et même s’il est parfois nécessaire de se fâcher, il est essentiel de savoir contrôler ce sentiment. Ne pas savoir contrôler sa colère peut entraîner les problèmes suivants : dépression, hypertension, et un comportement passif-agressif.

Nous vous recommandons de lire aussi : 5 signaux de dépression que vous ignorez

Les différentes façons de se mettre en colère

Il existe plusieurs façons de se mettre en colère. Certains d’entre nous s’emportent facilement et de façon intense. D’autres ne montrent pas qu’ils sont en colère et gardent tout à l’intérieur. Ces personnes sont généralement malades, aigries, ou peu sociables.

Il est également possible que l’irritabilité de certains s’explique par des facteurs génétiques, ou parce qu’ils n’ont pas appris à gérer certaines situations. En ce qui concerne les facteurs génétiques, nous pouvons le vérifier avec les bébés, lesquels s’irritent facilement lorsqu’ils n’ont pas ce qu’ils attendent.

Les personnes qui s’énervent facilement sont des personnes dont le niveau de tolérance est faible. Ces personnes ont alors du mal à gérer des situations qu’elles considèrent injustes ou difficiles, car elles estiment qu’elles ne devraient pas avoir à vivre tel événement.

Une autre raison fréquente amenant le sentiment de colère est la sensation de ne pas obtenir ce à quoi nous aspirons malgré tous les efforts fournis.

Les éléments déclencheurs d’une crise de colère

1. La frustration

Un événement ou une situation qui interfère avec la réalisation ou l’accomplissement d’un objectif en particulier va perturber les pensées de l’individu qui va interpréter cet événement comme un signal de blocage. Ce blocage peut amener la colère.

La frustration apparaît également face à un traitement injuste, lorsque des droits sont violés. Après tout, nous vivons en société et sommes des êtres sociaux.

La colère peut également faire irruption lorsque nous n’obtenons pas de récompense pour une action précise.

2. Des expériences diverses

Les expériences de douleur physique et même de douleur sentimentale sont des facteurs déterminants dans le développement de la colère.

Ne pas se sentir compris, une rupture amoureuse sans explication ou la trahison sont des éléments déclencheurs de colère.

Quelques techniques pour contrôler le sentiment de colère

1. Adopter les techniques de relaxation et de respiration

Techniques de relaxation pour contrôler votre colère

Une respiration profonde et une courte méditation de dix minutes au cours de laquelle nous visualisons des situations positives pour le mental nous aide à gérer notre colère.

Si vous avez régulièrement recours à cette technique, vous créerez un lien avec votre monde intérieur et développerez une attitude inébranlable face à de mauvaises circonstances.

2. Avoir des pensées et une attitude positive 

Cultiver des pensées positives et développer une plus grande conscience de soi aide à créer un état de calme intérieur et ainsi à éviter d’éventuels remords. Lorsque nous sommes en colère, nous agissons généralement de forme irrationnelle et, par conséquent, nous blessons des personnes que nous aimons.

3. Écouter les autres attentivement et développer une maturité émotionnelle 

Lorsque nous sommes en colère, il nous est impossible de résoudre des problèmes. Il est préférable de se concentrer sur les solutions plutôt que de s’emporter.

Lors d’une dispute, nous devons ainsi prendre le temps d’écouter l’autre et de penser à nos propres solutions. La maturité émotionnelle vous poussera à éviter les conflits et les personnes toxiques.

Nous vous recommandons de lire aussi : Les dommages de la colère sur la santé

4. Exprimer calmement ses émotions

Exprimer calmement ses émotions pour contrôler sa colère

Lorsque nous souhaitons exprimer quelque chose de délicat, il est préférable d’y réfléchir à deux fois. Vous devez alors vous poser la question suivante : ce que vous vous apprêtez à dire sert-il à résoudre le problème ou simplement à blesser l’autre ? 

Des mauvaises réponses ou réactions risques d’aggraver une situation déjà négative. Ne vous précipitez donc pas.

5. Ne pas recevoir les offenses et ignorer les mensonges

Ayez toujours à l’esprit qu’en maintenant votre calme, en recherchant la paix intérieure et en vous sentant capable d’affronter les situations, vous apprendrez à gérer facilement cette émotion qui cause tant de dégâts.

L’une des meilleures façons de contrôler sa colère est de ne pas recevoir les offenses. Un message ne peut que nous offenser lorsque nous le recevons.

En somme, la colère est un sentiment qui fait plus de mal à soi-même qu’à l’autre.

 

A découvrir aussi