L’endométriose : la maladie silencieuse qui augmente le risque d’infarctus

7 juin 2016
Si elle peut très bien se présenter avec des douleurs ou de manière asymptômatique, le problème de l'endométriose est que c'est une maladie incurable, qui peut générer des problèmes cardiaques.

L’endométriose affecte une femme sur dix et selon les données de l’association espagnole des personnes affectées par cette maladie, nous sommes face à une pathologie aussi silencieuse qu’incapacitante pour de nombreuses femmes.

L’endométriose est une maladie qui consiste en la croissance bénigne du tissu endométrial à l’extérieur de l’utérus, arrivant souvent jusqu’aux ovaires, au pelvis, aux trompes de Fallope voire même aux organes de l’abdomen comme les intestins.

Nous sommes alors face à un problème clinique qui n’a actuellement pas de remède, et qui est souvent héréditaire.

De plus, selon une étude publiée dans la revue du Brigham and women’s hospital, l’endométriose pourrait être la cause de nombreux infarctus qui aujourd’hui, touchent des femmes très jeunes, qui ont moins de 40 ans.

Nous allons vous donner toutes les informations dans l’article suivant.

L’endométriose, une maladie silencieuse qui affecte de nombreuses femmes

Cela peut paraître surprenant, mais des petites filles de 12 ou 13 ans ont été opérées de l’endométriose et elles débutent ainsi un long chemin difficile, à cause d’un diagnostic tardif.

En effet, ce n’est qu’en 2013 que le premier guide d’information et de conscientisation de la population a été réalisé.

Il faut savoir que l’endométriose est une maladie très « particulière ». Alors que chez certaines femmes, elle se manifeste avec de grosses douleurs, chez d’autres, elle n’a aucun symptôme.

Nous vous recommandons de lire : 8 signes avant-coureurs du cancer de l’ovaire que vous devez savoir

Peut-être que c’est pour cela que les associations des affectées du monde entier demandent la création d’équipes multi-disciplinaires (urologues, experts en santé digestive ou psychologues) pour qu’ils puissent détecter cette affection plus tôt et plus facilement.

Voyons à présent quels sont les symptômes les plus connus.

Femme-douleur-estomac

Symptômes de l’endométriose

  • Des règles très douloureuses
  • Il est très fréquent de souffrir de douleurs très intenses dans le dos, qui irradient jusqu’à l’abdomen. Elles s’intensifient encore plus avant et pendant les règles.
  • Les femmes affectées ressentent beaucoup de douleur pendant ou après les relations sexuelles.
  • Quand elles vont aux toilettes, elles souffrent particulièrement au moment de déféquer ou d’uriner.
  • Entre 30 et 40% d’entre elles souffrent également d’infertilité.

Signalons une fois de plus que toutes les femmes ne présentent pas de symptômes aussi évidents. Parfois, elles ne remarquent quasiment rien.

La maladie est souvent diagnostiquée par hasard pendant un check-up gynécologique, une césarienne ou une appendicite.

Vivre avec l’endométriose

Nous sommes face à une maladie incurable. Pour toutes les femmes qui sont passées ou qui vivent avec cette maladie, le plus compliqué est sans aucun doute de recevoir le traitement le plus adapté, grâce auquel on peut avoir une bonne qualité de vie.

Nous devons penser que dans certains cas, la douleur est si sévère que certaines femmes ont même du mal à marcher, et elles doivent se confronter à l’ignorance sociale, professionnelle et même de leur conjoint, qui ne comprennent pas pourquoi elles ont mal lorsqu’elles ont des relations sexuelles.

Découvrez aussi : Les principaux symptômes de l’endométriose

  • Le traitement pour l’endométriose peut être hormonal, mais il a des effets secondaires : beaucoup de femmes peuvent par exemple développer une dépression.
  • On peut aussi soigner les symptômes dans des unités médicales spécialisées dans la douleur et même offrir un traitement similaire à celui que l’on donne aux malades du cancer de la prostate.
  • De même, il est commun de se soumettre à de multiples interventions chirurgicales pour enlever le tissu endommagé, même si dans la plupart des cas, il se régénère à nouveau et la douleur ré-apparaît inéluctablement.

L’endométriose augmente le risque d’infarctus cardiaque

Selon une étude effectuée à l’hôpital de Boston (États-Unis), les femmes affectées par l’endométriose et qui ont souffert d’une intervention chirurgicale où on leur a enlevé l’utérus ou les ovaires, ont plus de risque de souffrir d’un infarctus.

  • Pour faire cette étude, les chercheurs ont analysé les historiques médicaux de 116 430 femmes sur 20 ans. Parmi elles, 11 903 souffraient d’endométriose.
  • On a découvert que les femmes qui avaient subi une ménopause forcée à cause d’une opération avaient un risque plus élevé de souffrir d’artères bouchées, d’infarctus du myocarde ou d’angine de poitrine.

Il faut savoir que cela peut également affecter les femmes de moins de 40 ans.

Marcher-500x334

Le besoin d’acquérir des habitudes de vie saines

Les médecins conseillent à toute femme affectée par l’endométriose de prendre soin de sa santé physique et émotionnelle, pour éviter les problèmes cardiovasculaires.

  • Il faut savoir que la douleur, la sensation d’incompréhension et la solitude peuvent générer des sentiments de frustration et d’isolement qui dérivent en une dépression. Un organisme immunodéprimé a plus de risques de souffrir de maladies cardiaques.
  • Souffrir de ménopause précoce nous met dans la même situation qu’une femme qui s’y confronte de manière naturelle.

Que nous ayons 30 ou 55 ans, il est nécessaire de faire très attention à son alimentation et d’avoir une vie active qui puisse prévenir tout problème suspect.

Lisez aussi : Remèdes maison et naturels pour la ménopause

Les check-up réguliers, le soutien des médecins et même le fait de se rendre dans des associations de femmes affectées par l’endométriose peuvent énormément aider à se confronter à cette maladie complexe et méconnue.

A découvrir aussi