Les choses arrivent-elles par hasard ?

· 23 septembre 2016
Quand les choses arrivent, elles ne sont pas toujours le fruit du hasard ou du destin. Elles arrivent souvent car nous nous nous sommes efforcés, car nous avons travaillé pour les obtenir ou parce que c'était le moment opportun.

Il y a des choses qui arrivent pour quelque chose, car nous avons fait des efforts, car nous avons donné tout notre être pour atteindre cette réussite si désirée et que le destin nous a enfin donné ce dont nous rêvions.

À présent, il y a aussi énormément de choses qui n’arrivent pas car ce n’était pas le moment, car la situation n’était pas propice ou parce que la chance -ou la malchance- l’a voulu ainsi.

Il est curieux de voir à quel point la vie est toujours suspendue à cette balance étrange où parfois tout s’emboîte et d’autres fois, tout semble aller de travers.

Nous attendons tant de choses dans notre quotidien que parfois nous avons la sensation que rien n’avance, que rien n’arrive et que le destin nous a oublié.

Il est pourtant nécessaire d’opter pour une autre approche dans notre vision de la vie.

Nous sommes responsables de notre existence, si nous voulons quelque chose, nous devons aller le chercher.

Le destin et la chance peuvent parfois nous accompagner, mais c’est nous, avec notre attitude et notre volonté qui nous hissons jusqu’à devenir les authentiques artisans de nos sentiers de vie.

Nous vous invitons à réfléchir à cela.

Les choses qui arrivent « pour quelque chose »

Nous sommes sûrs qu’un jour, vous avez vécu cette même situation : un collègue de travail, un voisin ou un ami vous parle de la chance que vous avez dans la vie ou à quel point les choses qui vous arrivent à vous sont heureuses.

Lisez aussi : Le bonheur vient de notre vie intérieure, pas des personnes qui sont à nos côtés

Nous, tranquillement, répondons que ce n’est pas de la chance mais de l’effort quotidien et de la volonté.

Car toutes les choses n’arrivent pas comme ça, sans que nous sachions pourquoi.

La plupart des fois, c’est nous qui les favorisons, avec nos efforts, notre engagement et notre dévouement.

Arbres-500x324

La chance et la malchance

La chance et la malchance existent-elles ? Comme tout dans la nature, il y a un petit pourcentage qui dépend du hasard ou des choses incontrôlables qui échappent toujours à notre volonté.

Nous ne pouvons pas éviter de contracter certaines maladies, de souffrir d’accidents, et nous ne pouvons pas non plus « contrôler » les réactions ou les désirs des personnes qui nous entourent.

  • La chance et la malchance existent mais dans une probabilité très faible. Cependant, le reste des choses qui passent autour de nous ont une origine que nous pouvons contrôler.
  • À présent, ce qui arrive souvent, c’est que nous sommes pleinement conscient de « notre capacité de contrôle et de choix ».
  • Les psychologues nous parlent du « locus de contrôle interne ou externe ». Les gens qui ont un locus de contrôle externe sont ceux qui attribuent tout ce qui leur arrive au hasard ou à la volonté d’autres personnes.
  • Ils présentent ce type de manque de défense comme si tout ce qui échouait était attribué à des facteurs externes, et jamais à leur manque d’investissement personnel.
  • Ce n’est pas bon, il faut au contraire apprendre à développer un contrôle interne où nous nous considérons comme responsable de notre propre vie.

Il n’y a qu’ainsi que nous apprendrons de nos erreurs et que nous comprendrons que beaucoup des bonnes choses qui nous arrivent, arrivent car nous le méritons. 

Femme-fleur-500x335

Les choses qui n’arrivent pas « pour quelque chose »

Nous voulons être heureux et nous n’y arrivons pas. Existe-t-il une force négative et invisible qui nous en empêche ?

Pas du tout, le malheur a toujours des origines très concrètes qu’il faut savoir identifier.

S’il y a des choses qui n’arrivent pas, c’est qu’il y a une raison. Peut-être qu’il existe un facteur que nous ne savons pas affronter et gérer en notre faveur.

La peur

La peur est la principale racine du malheur et éteint toute possibilité que quelque chose de nouveau, de bon et d’enrichissant arrive.

La peur nous coupe les ailes et nous empêche de réagir. C’est à ce moment-là que nous commençons à développer ce locus de contrôle externe dont nous parlions précédemment.

Nous vous recommandons de lire : Nourrissez les enfants d’amour et leurs peurs mourront de faim

L’indécision

  • Nous avons tous ressenti à un moment donné une forme d’indécision. C’est cette attitude éteinte et craintive qui nous empêche d’agir et d’encourager des changements dans notre entourage.
  • La vie, petit à petit, se transforme en un film qui passe devant notre fenêtre, mais dans lequel nous sommes des protagonistes.

Si nous sommes arrivé à ce point de notre cycle de vie où nous avons la sensation que rien ne se passe, que rien ne change et rien n’arrive, peut-être que c’est le moment de sortir dehors et de faire que les choses se déclenchent.

Femme-et-papillons-1-500x298

Le danger de trop attendre

Quand nous attendons trop, les espoirs et les rêves se perdent. Les trains passent et nous passons à côté. 

Le bonheur n’est pas quelque chose que l’on attend comme qui attend le lever du soleil. Le bonheur se crée et se sent. Et pour cela, il faut commencer à lui donner forme dès notre propre intérieur. Il faut arrêter d’attendre.

Nous vous recommandons aussi de lire : N’oubliez jamais : les personnes qui vous font du mal ne vous méritent pas

Faites tomber les craintes, éteignez les incertitudes, éloignez-vous de qui vous aime « immobile, malléable et attentionné. »

Le bien-être a besoin de mouvement et du fait que nous allions au-delà de nos routines et de nos zones de confort.

Osez faire en sorte que vos rêves s’accomplissent !