Les obésogènes sont-ils nos ennemis ?

6 août 2020
Les obésogènes se trouvent souvent dans les matières plastiques. S'ils se retrouvent dans les aliments, ils peuvent nuire à la santé hormonale.

Les obésogènes sont des substances artificielles qui entravent le fonctionnement normal du système hormonal, favorisant ainsi le surpoids et l’obésité.

Grosso modo, ces substances augmentent le risque de prendre du poids. Elles sont encore plus néfastes lorsqu’elles sont présentes dans notre vie dès la naissance, et de manière continue. Elles peuvent, qui plus est, favoriser l’apparition d’autres maladies.

Les phtalates, des substances obésogènes

Les phtalates sont des composés que l’on trouve dans certains produits d’usage courant. Ce ne sont pas des substances toxiques en soi et elles se décomposent au niveau hépatique. Néanmoins, elles peuvent avoir des effets négatifs sur la santé, d’autant plus qu’elles favorisent notamment la prise de poids.

Une étude publiée dans la revue Chemosphere montre que l’exposition à ces substances du côté des femmes enceintes entraînait une perte de poids chez le bébé à sa naissance. À l’inverse, à d’autres âges, cette exposition favorise la prise de poids, y compris à l’âge adulte.

On trouve essentiellement ces substances dans les produits cosmétiques, dans les matières plastiques et dans les produits nettoyants. Elles entraveraient la fonction du système endocrinien.

Il y a des obésogènes dans certains produits cosmétiques.

Cet article peut également vous intéresser : Découvrez 5 substances toxiques présentes dans les cosmétiques

Le bisphénol A

Le bisphénol A est un composé chimique que l’on trouve habituellement dans les matières plastiques ou dans les canettes contenant des boissons rafraîchissantes. Ce composé peut passer de l’emballage plastique au produit alimentaire qui se trouve à l’intérieur de cet emballage, et donc se retrouver dans l’organisme humain.

Certains articles comme l’article publié dans la revue Environmental Health établissent un lien entre ce composé et le développement de maladies métaboliques. Ces substances contribueraient à favoriser l’apparition du diabète et de l’hypertension, deux maladies très contraignantes.

Les obésogènes et le bisphénol A.

Cet article peut également vous intéresser : Les boissons rafraîchissantes endommagent votre corps et nous vous montrons comment

La fumée de tabac, un autre obésogène

La fumée de tabac fait partie des obésogènes, et nous savons tous qu’elle augmente le risque de cancer, comme l’explique cette étude publiée dans la revue Cancer Prevention Research.

Que l’on soit fumeur actif ou passif, la fumée de tabac peut entraîner des perturbations au niveau hormonal, des pertubations qui vont avoir un impact négatif sur l’état de santé.

Comment éviter les obésogènes ?

À l’heure d’adopter des mesures pour jouir d’une bonne santé, il ne faut pas seulement prendre en considération les aliments que nous ingérons. Il est indispensable de prendre conscience du fait que les emballages plastiques peuvent contenir des substances pouvant nuire à la santé.

C’est pourquoi, dans la mesure du possible, il est conseillé de préférer les aliments issus d’une production écologique, à savoir une production qui évite les matières plastiques pour les emballages. De la même façon, il est préférable d’opter pour des bouteilles d’eau en verre que pour des bouteilles en plastique, par exemple.

Dans tous les cas, certains facteurs sont difficiles à contrôler, comme la fumée de tabac. Il n’est pas toujours facile d’éviter les environnements non fumeurs et donc d’être un fumeur passif. C’est pourquoi il est fondamental de privilégier la consommation d’aliments possédant des propriétés antioxydantes. Les antioxydants sont capables de prévenir et de combattre les dommages au niveau de l’ADN cellulaire, ainsi que d’améliorer le fonctionnement hormonal.

En somme, les obésogènes nuisent à la santé

Bien que la relation entre les obésogènes et l’état de santé ne soit pas encore claire, les spécialistes estiment que ces substances ont des effets négatifs sur l’organisme. Il convient donc de les éviter autant que possible.

Pour éviter ces substances, il est recommandé de consommer des aliments biologiques et d’éviter les aliments emballés dans des matières plastiques. Aussi, à l’heure de choisir les produits cosmétiques, il convient de lire les étiquettes des produits afin de vérifier qu’ils ne contiennent aucune des substances mentionnées dans cet article.

Bien entendu, il est quasiment impossible d’éviter à 100 % l’exposition aux substances obésogènes. C’est pourquoi il est fondamental de miser sur des aliments contenant des nutriments capables de lutter contre l’oxydation. De plus, une bonne alimentation contribuera au fonctionnement correct du système hormonal et aidera à réduire la présence de marqueurs associés à une mauvaise santé métabolique.

Par ailleurs, la pratique régulière d’une activité physique joue également un rôle essentiel dans ce processus. Combiner l’exercice physique avec une bonne alimentation est une excellente façon de favoriser une bonne santé générale.

 

  • Jin F., Thaiparambil J., Ramya Donepudi S., Vantaku V., et al., Tobacco specific carcinogens induce hypermethylation, DNA adducts, and DNA damage in bladder cancer. Cancer Prev Res, 2017. 10 (10): 588-597.
  • Song Q., Li R., Zhao Y., Zhu Q., et al., Evaluating effects of prenatal exposure to phthalates on neonatal birth weight: structural equation model approaches. Chemosphere, 2018. 205: 674-681.
  • Ranciere F., Lyons JG., Loh VHY., Botton J., et al., Bisphenol A and the risk o cardiometaboli disorders: a systematic review with meta analysis of the epidemiological evidence. Environ Health, 2015.