6 régimes pour préserver la santé du foie

17 juillet 2020
Vous êtes-vous déjà demandé si les aliments que vous ingérez au quotidien pouvaient affecter votre foie ? Sachez-en plus ici sur les régimes qui aident à préserver la santé du foie. 

Le foie est l’un des plus grands organes du corps humain. Il aide le corps à digérer les aliments, à stocker l’énergie et à éliminer les toxines. C’est pourquoi il est essentiel d’adopter un régime alimentaire qui préserve la santé du foie. Nous vous invitons ici à en savoir plus sur ces régimes.

Bien entendu, avant tout changement alimentaire, il est conseillé de consulter un médecin ou un nutritionniste.

Le foie, un organe important

Le foie est un organe clé dans le fonctionnement du système digestif. Et pourtant, nous avons tendance à oublier son énorme travail. Il n’est alors pas étonnant de constater que les maladies qui affectent le foie montent en flèche.

Canadian Liver Society informe que, dans un futur proche, 1 Canadien sur 4 souffrira d’une maladie hépatique telle que, par exemple, la maladie du foie gras non alcoolique.

Par ailleurs, le taux de mortalité du cancer du foie, une maladie qui affecte plus de 700 000 personnes à l’échelle mondiale,  a augmenté de 3 % chaque année depuis l’année 2000.

Selon les données de Americain Cancer Society, le cancer du foie est l’une des principales causes de mortalité dans le monde. Ce cancer est responsable de 600 000 décès chaque année.

Dans un tel contexte, procéder à certains changements dans ses habitudes alimentaires peut s’avérer nécessaire pour prendre soin de son foie et, par conséquent, de sa santé. Voyons ensemble dans la suite de cet article quels sont les régimes qui nous aident à préserver la santé du foie.

Santé du foie : 6 régimes qui nous aident à la préserver

1. Le régime méditerranéen

Le régime méditerranéen pour préserver la santé du foie

Parmi les meilleurs régimes alimentaires pour prendre soin de son foie, figure le régime méditerranéen qui est considéré comme l’un des régimes les plus sains. Basé sur la consommation journalière et abondante de légumes, de fruits, de bonnes graisses telles que l’huile d’olive, de céréales et de produits laitiers, ce régime est idéal pour protéger le foie. La consommation régulière de poisson et la consommation modérée de viandes rouges sont d’autres principes de base de ce régime.

Le régime méditerranéen fournit donc à l’organisme beaucoup de minéraux et de vitamines essentiels. Le foie a besoin de minéraux pour métaboliser les graisses. De plus, la vitamine C protège les cellules du foie face à l’attaque des toxines.

Quant aux céréales et aux graines, il convient d’opter pour la variante complète, car elles apportent plus de fibres. Gardez à l’esprit que les fibres favorisent la digestion et aident à stimuler la production de bile générée par cet organe. Elles aident donc à prévenir les calculs rénaux et l’accumulation de mauvais cholestérol.

Cet article peut également vous intéresser : 11 bienfaits du régime méditerranéen que vous devez connaître

2. Le régime macrobiotique pour préserver la santé du foie

Le régime macrobiotique est basé sur la consommation de céréales complètes, suivies des fruits et des légumes, puis des légumineuses.

Bien organisé et planifié, le régime macrobiotique apporte tous les nutriments dont le corps et le foie ont besoin pour fonctionner correctement. Consultez donc un médecin ou un nutritionniste pour en savoir plus sur ce régime !

3. Les particularités du régime alimentaire des personnes qui souffrent de la maladie du foie gras

Les personnes qui souffrent de la maladie du foie gras doivent consommer moins de plats riches en calories afin d’éviter de continuer de stocker des graisses dans les cellules du foie.

Elle doivent également inclure des fibres dans leur alimentation afin de stimuler la production de bile.

4. Les particularités du régime alimentaire des personnes atteintes de cirrhose

Si votre foie est déjà en mauvaise santé, il est important que vous modifiez votre alimentation pour que votre état ne s’aggrave pas. Vous devez notamment modérer votre consommation de protéines et votre consommation de sel.

Si c’est votre cas, consultez un médecin pour qu’il évalue votre état de santé et puisse vous proposer un menu en fonction de vos besoins nutritionnels.

5. Les particularités du régime alimentaire des personnes atteintes de hémochromatose

L’hémochromatose correspond à l’accumulation de fer dans le foie. Une personne qui souffre de cette maladie doit donc éviter de consommer du fer. Pour cela, elle doit éliminer les aliments riches en fer de son alimentation, tels que le foie, le boudin, les blettes, le épinards, les fruits de mer et les fruits secs, entre autres.

6. Les particularités du régime alimentaire des personnes qui souffrent d’hépatite

Le virus de l’hépatite C attaque le foie et rend nécessaire un changement au niveau des habitudes alimentaires : une diminution de la consommation de fer et une diminution de la consommation de sel s’imposent. Pensez aux épices pour remplacer le sel.

Les aliments à inclure dans son alimentation pour préserver la santé du foie

La consommation modérée de café permet de prendre soin de la santé du foie

En raison des bienfaits que les études leur attribuent, les deux produits alimentaires que nous citons ci-dessous méritent leur propre paragraphe.

Le café

La conclusion d’une étude récente est la suivante : boire du café de manière modérée contribuerait à diminuer le risque de souffrir d’une maladie du foie.

Une autre recherche qui a été publiée sur Journal of Clinical Gastroenterology en 2014 conclut que le café aiderait à diminuer l’accumulation de graisses dans le foie, et ce, tout en apportant des antioxydants. De plus, le café aiderait le foie à se débarrasser des substances pouvant causer un cancer.

Le poisson gras pour préserver la santé du foie

Le poisson gras est un autre aliment contribuant à préserver la santé du foie, tout comme les compléments d’huile de poisson. Selon une étude publiée sur World Journal of Gastroenteroly, la consommation de poissons gras aiderait à prévenir les maladies hépatiques.

La raison est la suivante : les poissons gras, tels que le saumon ou le hareng, sont riches en acides gras oméga-3. Ces acides gras aident à diminuer les ballonnements et, surtout, à prévenir l’accumulation de gras dans le foie.

Cet article peut également vous intéresser : Que sont les acides gras oméga-3, les oméga-6 et les oméga-9 ?

Les aliments à éviter

Il est tout aussi important de citer les produits alimentaires qui, en excès, peuvent nuire à la santé du foie.

L’alcool

Il est souhaitable de consommer de l’alcool de manière consciente et modérée. Une consommation d’alcool excessive peut endommager les cellules du foie et provoquer l’apparition de la si crainte cirrhose.

Les aliments riches en sucre, en graisse et en sel à éviter pour prendre soin de la santé du foie

Une consommation de graisse, de sucre ou de sel excessive peut générer des problèmes métaboliques. Par exemple, saviez-vous que les graisses saturées pouvaient augmenter le stockage des lipides hépatiques, lesquels, à long terme, peuvent être responsables de l’apparition de la maladie du foie gras ?

Soignez votre alimentation en consommant moins de « mauvaises » graisses et en évitant les plats préparés. Non seulement vous protégerez votre foie, mais aussi votre cœur. Les régimes pour préserver la santé du foie sont des régimes équilibrés qui apportent à l’organisme tout ce dont il a besoin pour être en forme.

 

  • American Cancer Society. Estadísticas importantes sobre el cáncer de hígado. https://www.cancer.org/es/cancer/cancer-de-higado/acerca/que-es-estadisticas-clave.html
  • WebMD. How Not to Wreck Your Liver. https://www.webmd.com/hepatitis/features/healthy-liver#2
  • Medical News Today. Coffee makes for a happy liver, says board of experts. https://www.medicalnewstoday.com/articles/320089.php
  • NCBI. (2014). Coffee and liver health. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25291138
  • NCBI. (2015). Oily fish, coffee and walnuts: Dietary treatment for nonalcoholic fatty liver disease. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4588084/