En quoi consiste le régime macrobiotique ?

23 juin 2019
Le régime macrobiotique invite à rechercher l'équilibre entre les aliments et à adopter un régime plus naturel, sans excès ni défaut, afin de ne pas déséquilibrer l'organisme.

Le régime macrobiotique est plus qu’un simple moyen de se nourrir ou de suivre un régime. De fait, elle vise non seulement à améliorer notre alimentation, mais aussi notre état physique et mental et à mener une vie saine en général. Ce style d’alimentation nous vient de l’Europe des années trente des mains d’un philosophe japonais nommé George Ohsawa. Il est basé sur le mode de vie de l’Extrême-Orient, où l’alimentation et la spiritualité convergent harmonieusement.

Le régime macrobiotique a pour base l’équilibre du yin et du yang. C’est-à-dire que l’organisme doit se nourrir sans carences et sans excès. Le yin et le yang défendent la coexistence de la dualité des forces opposées et complémentaires existant dans l’univers. À partir de là, tout dans la vie est classé selon cette théorie : les humains, la nature mais aussi la nourriture.

Régime macrobiotique et dualité des forces : le yin et le yang

régime macrobiotique et viande

Le régime macrobiotique cherche à harmoniser l’alimentation avec la nature. Par conséquent, il rejette les aliments transformés ou altérés avec une substance chimique quelconque. Juan Rubio, spécialiste des médecines macrobiotiques et biologiques, a souligné dans un article que la population antique orientale utilisait beaucoup d’aliments riches en potassium et en sodium.

De cette façon, les aliments yin sont ceux qui sont considérés comme passifs, froids, légers, mous ou faibles, alors que les aliments yang sont denses, chauds, lourds, et donc associés à l’actif. Rubio explique que la pompe sodium-potassium est essentielle à la physiologie des cellules. Si le sodium augmente la pression artérielle en contractant les vaisseaux, le potassium, lui, la réduit et la détend. Enfin, selon l’expert, le régime macrobiotique vise à la guérison physique et mentale d’un individu.

Vous l’ignoriez ? 10 aliments riches en potassium à ajouter à votre alimentation

Quelques exemples d’aliments yang

Tous ces aliments ont des propriétés affaiblissantes, c’est pourquoi vous devriez en consommer moins.

Quelques exemples d’aliments yin

Ce sont des produits qui n’ont pas été soumis à des processus chimiques. Ils sont réparateurs.

Régime macrobiotique : devrions-nous tous manger la même chose ?

régime macrobiotique et légumes

Lorsque l’on parle de forces complémentaires et de dualité, il faut comprendre que la théorie du yin et du yang du régime macrobiotique doit s’appliquer au contexte différent de chaque individu. Si l’on prend l’exemple des saisons, l’hiver est le yin et l’été est le yang. On recommandera ainsi à une personne faible de consommer des aliments qui améliorent le yang, alors qu’au contraire, pour une personne agitée, les aliments stimulant le yin seront préférables.

L’équilibre physique et mental doit toujours être présent. Dans les deux cas, on privilégie les céréales qui représentent 50% du régime alimentaire. Les céréales à prendre en compte sont celles du régime oriental, telles que le quinoa, le blé, le seigle, l’avoine ou l’orge. Les farines de blé raffinées du régime occidental doivent être mises de côté.

Vous souhaitez en savoir plus ? Les 8 meilleurs aliments à manger après le sport

Les principes du régime macrobiotique

Si vous voulez adopter le régime macrobiotique, vous pouvez commencer par une série de principes de base :

  • Tout d’abord, ne mangez que lorsque vous avez faim et en quantité nécessaire. Vous devez garder à l’esprit qu’il faut éviter tout excès, même si cela vous procure du plaisir
  • Mâchez chaque bouchée consciencieusement
  • Consommez des aliments frais et préférez les farines complètes
  • Évitez de consommer de nombreux aliments ying
  • Enfin, les aliments consommés doivent provenir de l’environnement dans lequel ils ont été produits, en fonction de la période de l’année. De cette façon, l’équilibre entre la nourriture et la nature sera atteint

Le régime macrobiotique et la société

Le régime macrobiotique est aussi vieux que l’Homme lui-même. Pourquoi ne le suivons-nous donc pas ? A cause de l’industrialisation de la société.

Par conséquent, une rupture s’est creusée entre l’Homme, son environnement et son mode d’alimentation. Autrefois, toutes les civilisations anciennes étaient macrobiotiques. Et au cours des siècles précédents, le rythme naturel de production était respecté. L’Homme consommant la nourriture que la nature lui donnait, respectant ainsi le temps des saisons.

Régime macrobiotique : derniers commentaires

Le régime macrobiotique n’a été inventé par personne, il a toujours existé. De plus, ses principes répondent à la sagesse de l’Homme oriental. De fait, il n’interdit pas l’ingestion de certains d’aliments ni ne force la consommation d’autres en particulier. Il cherche à faire coexister l’Homme et la nature dans le plus grand des respects.

En évitant les glucides et les protéines, l’alimentation macrobiotique peut être considérée comme nocive, en raison du déficit en vitamines et en minéraux qu’elle suppose. Par conséquent, il sera conseillé de consulter un spécialiste pour guider le processus et nous indiquer comment combiner les aliments.

 

  • Bolet Astoviza, Miriam, and María Matilde Socarrás Suárez. “Alimentación adecuada para mejorar la salud y evitar enfermedades crónicas.” Revista Cubana de medicina general integral 26.2 (2010): 0-0.
  • Maury, Carmen Porrata. Introducción a la Macrobiótica. Editorial Universitaria, 2008.
  • Porrata Maury, Carmen, et al. “Caracterización y evaluación nutricional de las dietas macrobióticas Ma-Pi.” Revista Cubana de Investigaciones Biomédicas 27.3-4 (2008).
  • Uc, Sánchez, and Kristha Yohenny. Guía para la alimentación microbiótica con alimentos orgánicos. Diss. Facultad de Ciencias de la Nutrición y Alimentos-Licenciatura en Nutriología-UNICACH, 2018.