Lipœdème : une maladie difficile qu’il faut connaître

Même si certains confondent cette maladie avec la cellulite, le lipœdème ne se guérit pas avec un changement de régime alimentaire, puisqu'il s'agit d'une maladie chronique.

 

Le lipœdème (aussi connu sous le nom de « syndrome de l’inflammation) est une maladie chronique qui affecte majoritairement les femmes.

Il est caractérisé par une accumulation démesurée de tissu gras dans la zone des hanches.

À la différence de la cellulite classique ou des poignées d’amour, il peut également toucher la zone des mollets et des chevilles, et provoquer des douleurs intenses.

Qui en souffre a un problème esthétique et psychologique puisque presque sans savoir comment et soudainement, il ou elle voit le volume de ses hanches et de ses jambes augmenter au point de limiter sa mobilité.

Le lipœdème n’est pas très courant chez les hommes mais dans le peu de cas connus, on remarque une inflammation très frappante de la zone du visage.

Il faut savoir, également, que ce n’est pas un simple problème d’obésité : l’alimentation et les habitudes de vie du patient n’ont rien à voir avec cette accumulation excessive de graisse.

Il s’agit en effet d’une maladie d’origine génétique qui entraîne aussi de la souffrance physique.

Aujourd’hui, dans cet article, nous voulons vous parler de cette maladie pour donner aux personnes affectées toute la visibilité qu’elles méritent.

La vie avec le lipœdème, un défi à affronter au quotidien

Sara a 29 ans et sa vie était tout à fait normale jusqu’à ce qu’elle accouche. Après son accouchement et alors qu’elle élevait son bébé, elle a commencé à suivre un régime rigoureux pour perdre l’excès de poids qu’elle avait pris pendant la grossesse.

Mais, au fur et à mesure que les mois passaient, son corps a commencé à subir quelque chose d’inhabituel.

  • Elle a minci du tour de taille, du torse et des bras, qui ont repris leur taille originale, mais ses hanches et ses jambes n’ont cessé d’accumuler de la graisse, et encore de la graisse.
  • Au bout d’un an et demi, elle ne pouvait à peine marcher et a été obligée de se déplacer en fauteuil roulant.

Les médecins n’ont pas tardé à lui donné le diagnostic : lipœdème. Une maladie dont Sara n’avait jamais entendu parler.

Sa vie a alors tourné au cauchemar. Son quotidien de réceptionniste et de jeune maman a totalement changé.

Les options de traitement sont limitées et les seules approches thérapeutiques qu’on lui offre sont des bas de contention et des exercices doux.

Découvrez : La solution définitive pour lutter contre la cellulite est gratuite et naturelle

Une autre alternative est la liposuccion. Mais elle n’a pas de moyens économiques pour payer une telle opération.

De plus, les médecins lui affirment qu’en peu de temps, le lipœdème reviendra : ses jambes gonfleront à nouveau. 

Sara est consciente qu’elle va avoir besoin d’aide pour s’occuper de son bébé et qu’elle devra sûrement trouver un autre travail.

Son miroir lui renvoie maintenant l’image d’une autre femme qu’elle va devoir accepter et aider.

Qu’est-ce qui cause le lipœdème ?

Aussi curieux que cela paraisse, il n’existe pas beaucoup d’études claires et objectives sur les origines du lipœdème, cette accumulation excessive de graisse dans les jambes, les bras ou le visage dans le cas des hommes.

On suspecte qu’il y a une cause génétique et que des facteurs métaboliques, inflammatoires et hormonaux peuvent agir.

Quels sont les symptômes ?

Cette accumulation anormale de graisse peut commencer dès la puberté, après une grossesse ou même à la ménopause.

Voici les premières choses que le patient remarque :

  • Des douleurs dans les tissus mous au repos, quand on marche ou quand on les touche.
  • Une accumulation subite de graisse « lipœdèmique », au niveau du tour de taille, des mollets ou des chevilles.
  • Les pieds ne sont pas affectés.
  • La graisse s’accumule en nodules ou en coussinets qui exercent une pression sur les articulations, au point que l’on ne peut plus marcher normalement.
  • La peau perd en élasticité.
  • Des œdèmes et des bleus apparaissent.

Au bout de quelques mois, après cette première étape, la personne remarque les choses suivantes :

  • La sensation de froid constante
  • La fatigue
  • La peau acquiert une texture similaire à celle de la gomme
  • La douleur chronique et une détérioration progressive de la mobilité. Deux facteurs qui, ajoutés aux problèmes d’image, génèrent des sentiments d’abattement, de colère et de tristesse qui peuvent déboucher sur une dépression.

Découvrez aussi : Mon enfant souffre de surpoids. Que puis-je faire ?

Y-a-t-il un traitement pour le lipœdème ?

Comme nous l’avons signalé précédemment, le lipœdème n’a rien à voir avec une mauvaise alimentation ou avec des habitudes de vie peu saines.

Il s’agit d’une maladie chronique, limitante et usante pour les personnes qui en souffrent. D’où le fait que l’approche thérapeutique doit être large, individualisée et ne pas négliger la part psychologique.

Les régimes et les diètes de jeun ne résolvent pas le lipœdème. Il n’existe pas non plus de traitement pharmacologique spécifique qui puisse résoudre cette tendance excessive à accumuler de la graisse.

Les traitements les plus communs sont les suivants :

  • Les bas de contention qui « drainent » et éliminent la graisse.
  • Les massages focalisés sur le drainage lymphatique manuel.
  • La pressothérapie
  • Les ondes de choc
  • La mésothérapie
  • La radiofréquence

Sachez aussi que la liposuccion n’aide pas forcément. Ce n’est pas la solution et dans de nombreux cas, elle peut être très négative car la graisse réapparaît au bout d’un moment.

Beaucoup de patients constatent de très bons résultats avec la natation. Il s’agit finalement de trouver la stratégie qui fonctionne le mieux pour chaque malade.

Il est important d’aborder chaque approche avec optimisme, en acceptant le changement et la maladie contre laquelle il n’existe pas encore de solution efficace.