Mon enfant est-il un psychopathe ?

Si vous pensez que votre enfant a des traits de personnalité d’un psychopathe, il ne faut pas faire comme si de rien n'était mais au contraire consulter un professionnel pour pouvoir améliorer son comportement. 

Votre enfant ne fait pas preuve d’empathie envers les autres enfants ? Il manipule quelqu’un de son entourage ? Il se peut alors que votre enfant souffre de psychopathie sans que vous ne vous en rendiez compte. En prenant de l’âge, ses actes seront plus graves.

La psychopathie infantile se caractérise par le manque d’empathie et l’inexistence du sentiment de culpabilité lorsque l’enfant fait du mal à quelqu’un ou tente de manipuler quelqu’un.

Ce trouble est également connu sous le nom de « trouble de la personnalité antisociale », appellation qui met en évidence un problème au niveau du contact avec les autres.

Les causes peuvent être d’ordre génétique, mais il a aussi été mis en évidence que certaines lésions dans le lobe frontal du cerveau ainsi que des expériences traumatisantes peuvent être à l’origine de ce trouble.

La psychopathie durant l’enfance

Bien que la psychopathie durant l’enfance peut être source d’une grande inquiétude et effraie les parents, cela ne veut pas dire que les enfants vont devenir des assassins comme dans les films.

Si l’enfant présente des traits de personnalité d’un psychopathe, il est nécessaire qu’un professionnel réalise un suivi, car les caractéristiques que nous allons exposer dans la suite de cet article peuvent ne pas s’étendre dans le temps, et qui plus est, il peut s’agir d’un faux positif.

1. Votre enfant défie les normes 

Enfant qui tient un revolver

Défier tout type de normes est un signe de la psychopathie, notamment si vous tentez de corriger son comportement et que, malgré vos efforts,  il ne parvient pas à agir d’une autre façon.

Par exemple : il maltraite les autres enfants de son âge, il tente de vous manipuler, il jette la nourriture par terre, ou casse des objets de manière systématique.

Ce sont des signes qui peuvent indiquer une psychopathie, notamment si vous ne remarquez pas une amélioration dans son attitude malgré vos tentatives de changer son comportement.

2. Votre enfant maltraite les animaux

Pour savoir si votre enfant est un psychopathe, vous devez observer comment il se comporte avec les animaux, notamment avec ceux qui ne peuvent pas se défendre.

A-t-il maltraité des animaux  ? Les a-t-il mutilés ? Leur a-t-il fait du mal de façon volontaire et consciente ? Si c’est le cas, et si cela se reproduit, vous devez consulter un professionnel.

Il arrive que les enfants souffrant de psychopathie jouent avec les animaux et leur font du mal, ou bien réalisent des expériences avec eux qui finissent très mal.

Toutefois, si votre enfant parvient à faire preuve d’empathie et se sent mal lorsque vous lui expliquer que les animaux ne sont pas des jouets mais des êtres vivants, il se peut que cela n’indique pas une psychopathie.

3.Votre enfant n’a pas de remords

Enfant triste assis par terre, visage caché par ses mains

En lien avec ce que nous venons de dire ci-dessus, la réaction naturelle attendue lorsque nous disons à un enfant qu’il a fait quelque chose de mal, que ce qu’il a fait n’était pas correct, est qu’il éprouve des remords.

Les enfants ne naissent pas en sachant tout de ce monde, et parfois ils se trompent. Pour cette raison, il faut leur faire prendre conscience de leurs erreurs. Mais que se passe-t-il si votre enfant n’éprouve pas de remords, et ne parvient pas à faire preuve d’empathie envers les autres ?

Dans ce cas-là, il est possible que vous vous trouviez face à un trait de personnalité psychopathique, lequel doit être analysé par un professionnel.

4. Votre enfant souffre d’explosions de violence 

Autant les enfants que les adultes souffrent d’explosions de violence en raison d’une gestion des émotions inadaptée.

Toutefois, ce trait de personnalité chez l’enfant peut être un signal d’alerte. Lors de ces explosions de violence, fait-il du mal à un animal ? Utilise-t-il la violence contre un autre être humain sans éprouver une once de remords ?

Si c’est le cas, vous devez consulter un professionnel sans l’ombre d’un doute. Il est très important que cette situation s’analyse à temps.

Les parents doivent s’impliquer 

Mère et enfant qui consultent un spécialiste

Quelques fois les parents ne disposent pas de temps nécessaire pour analyser la situation et envisager la possibilité que leur enfant souffre de psychopathie.

De plus, les parents ont tendance à nier tout type de troubles ou problèmes que d’autres remarquent chez l’enfant, même face à certaines attitudes qui le démontrent.

Tout simplement, les parents ont tendance à penser que leur enfant est parfait.

Or, une prise en charge rapide de l’enfant peut lui être très bénéfique. Par ailleurs, il pourrait s’avérer qu’il s’agisse d’une fausse alerte, ou alors cela lui permettra de commencer un traitement rapidement afin d’améliorer son comportement.

Si l’enfant est diagnostiqué psychopathe, les possibilités de « guérison » sont très relatives.

À l’heure actuelle, il n’existe pas de traitement effectif pour soigner complètement ce trouble. Toutefois, il existe des outils pour améliorer le comportement.

Vous pensez que votre enfant souffre de psychopathie ? Ne vous mettez pas des oeillères, et demandez de l’aide à un professionnel. Mieux vaut prévenir que guérir.

 

Catégories: Soins Étiquettes:
A découvrir aussi