Apprenez à être heureux sans histoire

· 30 mars 2019
Il est nécessaire d'être prudent et de ne pas idéaliser des concepts, notamment celui des relations amoureuses. Soyez heureux sans histoire.

On nous a tous appris, depuis tout petits, que les contes ont toujours une fin heureuse. C’est comme si le monde trouvait son harmonie au bout du voyage. Comme si tout arrive à un dénouement satisfaisant et idéal. Et nous oublions que nous pouvons être heureux sans histoire.

Mais il faut savoir que les contes originaux de Charles Perrot ou de Hans Christian Andersen n’étaient pas aussi inoffensifs que ce que l’on voit dans les dessins animés de Walt Disney. Les princesses des contes originaux ne finissaient pas toujours par se marier et par avoir beaucoup d’enfants…

Aujourd’hui, dans cet article, nous vous invitons à réfléchir à cela.

Les meilleures histoires n’ont pas forcément une belle fin

Femme au bord d'une falaise

Nous sommes certains que vous avez plus d’un souvenir qui valait la peine d’être vécu, même s’il n’a pas eu une fin spécialement heureuse ou idyllique.

Cette relation qui vous a fait tant pleurer dans votre adolescence, que vous avez eu tant de mal à dépasser et qui, pourtant, vous a tant appris… Encore aujourd’hui, vous la gardez en mémoire comme un moment magique dont vous aimeriez vous souvenir toute votre vie.

C’est seulement un exemple. Nous avons tous vécu ce type d’expériences qui ne se sont pas passées comme nous l’attendions mais que nous ne regrettons pas du tout. Au final, les meilleures histoires ne sont pas forcément celles qui ont une fin heureuse.

Lisez aussi : 10 conseils pour être heureux

Être heureux sans histoire

Tal Ben-Shahar est psychologue, professeur à Harvard et un écrivain connu. Il a écrit plusieurs livres dans lesquels ils nous apprend à être heureux.

Aussi étrange que cela puisse paraître, la recherche sur les instruments qui permettent un meilleur bien-être personnel est quelque chose d’assez nouveau. C’est pourtant un sujet qui a toujours suscité un grand intérêt.

Le docteur Ben-Shahar, avec des livres comme La recherche du bonheur donne un exemple clair de cela, et de la façon dont les gens cherchent des réponses à des vides existentiels dans des ouvrages et la Psychologie Positive. Il met en exergue le besoin de ne pas croire aux contes : il ne faut pas s’enfoncer dans l’idée fausse selon laquelle nous devrions aspirer à un bonheur éternel et permanent.

La première chose que nous devons faire est de ne pas alimenter de trop grandes attentes, et encore moins de chercher la perfection. Il s’agit plutôt d’être un peu plus humble, réaliste et avant tout, de savoir apprécier ce que nous avons aujourd’hui.

Une erreur dans laquelle tombent beaucoup de gens : focaliser leur bonheur sur ce qu’ils désirent obtenir. Rêver n’est pas mauvais, créer des attentes non plus, mais il est préférable de le faire à sa juste mesure. Il faut être prudent et garder les pieds sur terre.

Les histoires sont nos propres prisons d’épanouissement personnel. Quand on atteint ce que l’on s’est proposé, surgit alors l’ombre du malheur à nouveau. Alors… si nous nous conformions un peu moins ?

Votre meilleur moment, c’est maintenant !

Une femme et un colibri

Une autre erreur que nous commettons souvent consiste à reporter nos rêves et notre bonheur à demain. Quand j’aurai cela, je pourrai faire cela… Quand je trouverai la personne parfaite, je me sentirai comblé…

Ce type de raisonnements n’est pas approprié ni sain pour notre bien-être émotionnel. Nous pouvons reporter des tâches, des activités et des rendez-vous mais pas notre bonheur.

Votre meilleure opportunité se trouve aujourd’hui. Au lieu de penser que vous serez heureux uniquement lorsque vous trouverez la personne parfaite, essayez de l’être aujourd’hui avec ce que vous avez autour de vous. Vous n’avez besoin de personne pour vous sentir bien. Sentez-vous bien maintenant, avec vous-même.

Au lieu de penser en permanence aux vacances ou au moment où vous pourrez enfin trouver le calme et faire face au stress, cherchez des moments de tranquillité au quotidien à la fin de votre journée.

Lisez aussi : La vie n’est pas la même après la mort de nos parents

Les histoires sont une bonne ressource en terme de littérature, car elles permettent de stimuler l’imagination des enfants. Mais l’esprit adulte doit savoir que pour être heureux, il n’est pas bon d’aspirer à cette perfection magique que nous transmettent ces œuvres irréalistes.

Les grands moments ne finissent pas toujours bien, mais ce sont des instants merveilleux qui méritent d’être vécus. La vie, finalement, est uniquement composée d’instants.