Ce n’est pas que vous n’avez pas le temps, c’est que vous n’êtes pas intéressé-e

1 septembre 2017

Au lieu de faire semblant de vous intéresser, commencer à extérioriser réellement ce que vous ressentez. Cessez de mentir aux autres et surtout, à vous-même.

On a toujours le temps pour ce que l’on veut faire. Mais parfois nous donnons l’excuse du manque de temps pour ne pas faire ce que nous n’avons pas envie de faire.

Par exemple, il est possible que nous soyons invité-e à un dîner entre ami-e-s, mais que nous n’ayons pas envie d’y aller. Peut-être sommes-nous fatigué-e-s ou que nous avons davantage envie de faire autre chose.

Alors nous disons « désolé-e, je ne pourrai pas venir, je n’ai pas le temps ! »

Lisez : Estimez qui vous consacre du temps. Il vous donne quelque chose qu’il ne récupérera jamais

Nos ami-e-s peuvent penser que c’est le cas, mais quand cette réponse devient une habitude, c’est qu’il se passe quelque chose.

Ne faites pas semblant d’être intéressé-e

Le fait de faire semblant de s’intéresser à quelqu’un ou à quelque chose pour ensuite donner une excuse de ne pas faire ce qui ne nous n’avons pas du tout envie de faire est la conséquence de vouloir donner une image qui ne correspond pas du tout à ce que nous sommes.

Nous voulons faire bonne impression, c’est ce que l’on nous a appris, à ne pas dire « non », à ne pas refuser quelque chose qui est socialement bien vu.

Toutefois, il y a ici un conflit entre ce qui est désirable et ce que nous souhaitons. Si nous ne voulons pas retrouver nos ami-e-s parce que nous n’en avons pas envie, qu’on leur dise ! Mais ne donnons pas l’excuse du temps qu’en réalité nous avons.

Le pire dans ceci ce n’est pas que nous ne sachions pas faire semblant, mais que nous croyons ce mensonge que nous racontons aux autres et que nous transformons en notre manière de procéder.

Découvrez : S’éloigner des personnes qui ne nous méritent pas est sain

S’ils le découvrent, nous perdrons la confiance de celleux que nous aimons car nous n’avons pas su être sincères avec elleux et exprimer nos besoins sans nous sentir mal à cause de cela.

Toutefois, c’est quelque chose que nous devons pratiquer car depuis tout-e petit-e l’on nous a appris à satisfaire les besoins des autres, mais pas les nôtres.

Vous pouvez dire « non » sans vous sentir mal

On ne nous a pas éduqué-e-s pour dire ce que nous voulons, pour exprimer ce que nous désirons, pour dire « non » si c’est ce que nous pensons.

On nous a éduqué-e-s dans le « oui » à tout et aux excuses quand cela ne correspond pas à nos besoins. Nous jouons à garder les apparences tout en nous trompant, mais en trompant également les autres.

Dire « non » nous fait nous sentir mal, non seulement du fait de refuser quelque chose, mais également à cause de la peur de la réaction des autres.

Car ce manque de refus de nos désirs provoque le fait que nous ayons créé un monde dans lequel nous savons que, quoi que nous demandions, la réponse sera toujours affirmative.

Ceci cause de nombreux problème. Vous est-il arrivé d’avoir rendez-vous avec des ami-e-s et qu’iels vous disent ensuite qu’iels ne pouvaient pas ? Cela est-il arrivé plusieurs fois ? Ont-iels changé leurs plans ?

Lisez : 5 autorisations à vous donner dès lors que quelqu’un vous traite mal

Si c’est le cas, il est certain que vous voyez que cela peut arriver une fois, voire deux mais quand ça devient trop régulier, un grand manque d’intérêt se fait ressentir.

Cela vous blesse mais… vous le faites aussi, n’est-ce pas ? Etre conscient-e de cela vous permettra d’agir d’une autre manière, de ne pas donner l’excuse d’un manque de temps pour votre peu d’intérêt pour quelque chose et de commencer à dire ce que vous souhaitez vraiment et ce que vous ressentez.

Commencez à être vous-même

Commencez à montrer votre manque d’intérêt pour un évènement social, une personne ou pour n’importe quelle autre occasion qui se présente si c’est ce que vous ressentez.

Il n’est pas nécessaire de donner des excuses, parce que vous allez devoir faire très attention à ce qu’elle n’ait pas été répétée précédemment. Au contraire, on peut vous découvrir !

Le manque de temps est très fréquent, mais n’est-ce pas le moment de commencer à être sincères ? Nous demandons toujours aux autres de l’être avec nous mais en revanche, nous faisons tout le contraire.

Dites « non » si c’est ce que vous ressentez, refusez de faire quelque chose si vous n’en avez pas envie et surtout soyez honnête avec tous les personnes qui pourraient avoir envie de sortir avec vous ou être votre partenaire, pour éviter de les blesser.

Personne n’est censé savoir que nous ne sommes pas intéressé-e-s. Nous n’avons pas non plus de raison de nous mentir en nous disant que nous n’avons pas le temps.

Il vaut mieux commencer à être tel-le que nous sommes, sans peurs.

A découvrir aussi