La noyade secondaire : un phénomène qui doit alerter tous les parents

· 21 août 2015
Les noyades sèches et secondaires peuvent se produire des heures, voire des jours après avoir souffert d'une immersion prolongée dans l'eau. Il est fondamental d'en parler à votre médecin au moindre doute, pour qu'il puisse régler le problème au plus vite.

Avec l’arrivée de l’été, il est malheureusement devenu normal de voir les cas de noyade se multiplier sur les plages et dans les piscines.

Il s’agit d’une réalité qui affecte autant les adultes que les enfants, mais nous devons faire très attention avec ces derniers.

Pour que les enfants puissent profiter d’un bain sans risques, il faut être attentif à leurs mouvements, les surveiller lorsqu’ils vont se baigner dans la mer ou dans la piscine, vérifier si la piscine ne dispose pas d’évacuation sans grilles, ou s’il n’existe pas d’autres risques matériels.

Nous sommes certains que durant l’été, les dépêches qui annoncent la mort d’enfants par noyade vous font froid dans le dos.

Cependant, il faut savoir qu’il existe un type d’accident qui ne fait pas de bruit, et qui emporte pourtant la vie de dizaines d’enfants chaque année.

Nous voulons bien évidemment parler de la noyade secondaire. Elle touche les adultes et les enfants qui ont connu une brève noyade, mais qui ont pu être sauvés et réanimés. Au bout de quelques heures après être rentrés chez eux, ils commencent à se sentir fatigués, et vont donc se reposer, pour ne plus jamais se réveiller. C’est un mal terrible.

Dans cet article, nous allons donc vous parler de la noyade secondaire, pour votre sécurité comme pour celle de vos enfants.

La noyade secondaire : une mort silencieuse

Tout savoir de la noyade secondaire.

Nous allons débuter cet article par une petite anecdote. Lindsay Kujawa est une blogueuse célèbre, qui rédige des articles sur des recettes de cuisine, des conseils manuels. Des réflexions personnelles sur sa vie en tant que mère, etc.

Mais elle a vécu un événement qui a été repris par de nombreux médias, comme le Huffington Post, et qu’elle a ensuite raconté sur son propre blog.

Son fils avait subi une légère noyade dans une piscine au cours d’une fête. Il est resté plusieurs secondes sous l’eau, mais il a pu être réanimé.

Tout allait bien, mais Lindsay décida de passer un coup de téléphone à sa pédiatre. Et lui laissa un message sur son répondeur.

Elle fut surprise par la réaction très rapide de la spécialiste. Qui lui indiquait d’emmener immédiatement l’enfant aux urgences, sans plus attendre.

Lorsque Lindsay est allée chercher son fils, elle s’est rendue compte que celui-ci avait très envie de dormir et il paraissait très fatigué.

Quelque chose était clairement en train de se passer. Après plusieurs tests à l’hôpital, les résultats sont tombés.

Lire également : 5 mots clés pour éduquer vos enfants

Les poumons de l’enfant étaient très irrités et enflammés, à cause des produits chimiques contenus dans l’eau de la piscine.

Ses niveaux d’oxygène étaient en train de s’affaiblir, seconde par seconde, et il était en train de se noyer sans même s’en rendre compte.

Les médecins ont pu sauver l’enfant à temps, même s’il a dû passer quelques jours à l’hôpital, en observation. Ce fut un véritable coup de chance, et  un énorme soulagement pour la famille.

Les réactions des médecins, de la pédiatre et de Lindsay Kujawa, qui a eu l’incroyable réflexe de prévenir son médecin habituel de ce qui était en train de se passer, ont permis sauver cet enfant.

Cependant, toutes les histoires n’ont malheureusement pas une fin heureuse. Les enfants qui décèdent d’une noyade secondaire sont extrêmement nombreux.

Après une noyade, il peut se passer 3 jours sans que l’enfant ne présente de symptômes clairs. C’est ce phénomène qui est si dangereux et si pernicieux.

Les différence entre la noyade sèche et la noyade secondaire

Différence entre une noyade sèche et secondaire.

  • La noyade sèche se produit lorsque l’organisme et le cerveau sentent que le corps va avaler de l’eau.
    L’organisme répond par un spasme dans le larynx, qui se ferme pour protéger tout le corps.
    L’eau ne rentre pas, mais l’air non plus, ce qui peut provoquer rapidement la mort.
  • La noyade secondaire se produit lorsque l’eau entre dans les poumons et y reste. Il est possible de réanimer l’enfant. Mais cette eau stockée dans les poumons va provoquer petit à petit un oedème pulmonaire.
    Il faut préciser que cet oedème pulmonaire n’entraine pas forcément un problème dans un premier temps. Mais dans les heures qui vont suivre la noyade, il peut provoquer la mort.

Les piscines actuelles contiennent beaucoup de produits chimiques qui peuvent être dangereux pour la santé.

S’ils sont avalés par l’enfant, ils peuvent enflammer et irriter ses poumons. Le chlore est également un produit capable de provoquer beaucoup de dommages dans les bronches.

Après une noyade, il est possible que l’enfant expulse de l’eau et revienne à lui en l’espace de quelques secondes. Cependant, de l’eau peut s’être logée dans les poumons et devenir dangereuse.

Au bout de quelques heures, cette eau enflamme les bronches. Elle provoque un oedème, et entraîne la baisse spectaculaire du niveau d’oxygène dans le sang.

Lire aussi : 6 remèdes maison pour soulager la toux chez les enfants

Quelques recommandations

Recommandations contre la noyade.

  • Si votre enfant a souffert d’une noyade, aussi petit qu’il soit et même s’il a a été sauvé, emmenez-le aux urgences.
  • Ne perdez jamais de vue vos enfants lorsqu’ils sont à la piscine ou à la plage.
  • Apprenez-leur à nager le plus tôt possible.
  • Même s’ils savent nager, restez tout de même sur vos gardes. Ils peuvent souffrir de malaises dans l’océan, ou être happés par quelque chose dans une piscine.
    Mieux vaut donc rester vigilant et suivre chacun de leurs mouvements.

Profitez avec vos enfants des joies de l’eau en été. Mais gardez à l’esprit toutes les informations que nous vous avons donné.