On peut vous manipuler une fois, mais la seconde vous devez savoir imposer vos limites

· 14 août 2017

Pour ne pas se laisser manipuler, nous devons apprendre à dire « non » et à ne pas s’en sentir coupable. Certaines personnes essaieront de nous faire changer d’avis, mais en pensant à leur propre bien-être, et non au nôtre.

Nous nous sommes tou-te-s, à un moment de notre vie, « laissé-e-s » manipuler.

Loin d’en avoir honte ou d’essayer de le cacher, nous devons comprendre, dans un premier temps, que la personne manipulée n’est pas capable de reconnaître cette dynamique, ces artifices  et ces ruses qui, en général, sont déployées avec une subtile habileté.

La première fois nous ne la voyons pas venir. Peut-être parce que nous sommes jeunes, peut-être parce que nous n’avons pas encore beaucoup d’expérience de vie pour connaître le profil du/de la manipulateur-trice.

Toutefois, après ce premier apprentissage et cette expérience précoce, nous devrions être capables d’intégrer chaque information, chaque action, mot et geste pour identifier de nouveaux comportements et savoir imposer une limite, une barrière défensive.

De plus, nous ne pouvons oublier que ce genre d’expériences arrivent toujours pour quelque chose : pour apprendre, pour que nous soyons ainsi capables d’éviter de nouvelles pierres sur le chemin pour avancer avec une plus grande intégrité et plénitude.

Pourquoi nous laissons-nous manipuler encore et encore ?

De nombreuses personnes, à la différence de ce que nous avons mentionné précédemment, trébuchent encore et encore sur la même pierre : elles se laissent manipuler consciemment, en retombant toujours sur le même type de relations.

Pourquoi cela arrive-t-il ? Quelle explication psychologique peut-il y avoir derrière ces dynamiques ?

  • Les personnes qui se laissent manipuler constamment ont besoin de renforts positifs.
  • Les manipulateur-trice-s flattent, sont aimables au début, adulateur-trice-s et font de nombreux efforts positifs pour obtenir ce qu’iels désirent. Quelque chose comme ça est très attirant pour celleux qui ont besoin de se sentir flatté-e-s.
  • De plus, un autre aspect qui explique cet abandon volontaire à la manipulation est le fait de ne pas réellement savoir ce que signifie être aimé-e et respecté-e pour de vrai.
  • Parfois, certaines personnes n’ont jamais eu de lien fort et digne avec personne, même au niveau familial.

Elles ont « soif » d’affection et pour cela, elles sont capables d’accepter n’importe quel « substitut », peu importe que les effets secondaires soient redoutables.

Lisez également Isolement conscient, qu’avez-vous besoin de résoudre ?

La dernière « goutte » qui doit faire déborder le vase de votre patience

Avant de devenir de tristes personnes dépendantes de ces relations à double tranchant, intéressées et fausses, nous devons être capables de couper un par un les fils de cette manipulation qui nous rattachent à certaines personnes.

Il doit toujours y avoir une « dernière goutte » qui fasse déborder le vase de notre patience. C’est-à-dire que chacun-e d’entre nous doit trouver cette limite infranchissable que personne ne doit dépasser.

  • Personne ne doit vous faire croire que vous êtes peu habile, inefficace, bête ou que vous ne méritez pas ce qu’il vous arrive.
  • Personne ne doit bafouer vos droits personnels, votre droit à avoir votre avis, votre opinion, votre capacité d’agir et de décider.
  • Personne ne peut attaquer ou ironiser vos valeurs, idées ou croyances.
  • Personne ne doit vous faire sentir que vous êtes inférieur-e.
  • Personne n’a d’autorité sur vous.
  • Personne ne peut toucher un seul fil du magnifique tissu de votre estime de vous-même.

Réfléchissez à chaque dimension énumérée ici, car chacune d’entre elles est une goutte qui fait déborder n’importe quel vase qui contienne notre patience et doit nous motiver à nous faire réagir.

Lisez également Les autres sont votre propre miroir, qu’essaient-ils de vous montrer ?

Nous avons été manipulé-e une fois, mais plus jamais cela ne se reproduira

L’art de manipuler est très fréquent, mais ce n’est pas pour autant qu’il est acceptable.

  • Malheureusement, ce type de comportements où l’on essaie d’influencer la manière d’agir ou les émotions des autres en bénéfice propre est habituel. Nous pouvons le trouver dans les relations de couple, les amitiés, au sein de nombreuses familles mais également dans les milieux professionnels.
  • Nous devons être capables d’identifier ces mécanismes et de réagir face à eux.
  • Le faire est ni plus ni moins un acte égoïste ou démesuré, mais pour le bien-être physique, psychique et émotionnel.

Nous parlons d’un « acte égoïste ou démesuré » car il est très fréquent que la personne qui essaie de mettre des limites soit vue par le/la manipulateur-trice comme suspicieuse et méfiante.

Aussi est-il fréquent que l’on nous dise des choses comme « mais moi ce que je veux c’est le meilleur pour toi, tu penses du mal, tu es méfiant ou tu es bien peu aimable par rapport à tout ce que je fais pour toi ».

Un « non » à temps sauve des vies

Celui-ci est, sans doute, le premier principe que nous devons intégrer dans notre quotidien : un « non » à temps nous évite de multiples problèmes postérieurs.

  • Si quelque chose ne nous plaît pas ou nous dérange, il faut le dire haut et fort pour que les autres sachent précisément où se trouvent nos limites.

Faites ce qui est juste et bon pour vous

Nous ne devons jamais céder sur ce qui nous paraît bon. Peu importe que ce soit notre partenaire, notre frère ou notre père qui nous demande quelque chose qui va à l’encontre de nos principes ou de nos valeurs.

Si nous ne nous sentons pas à l’aise, si nous n’aimons pas cela, nous ne le ferons pas.

Lisez également 6 habitudes qui feront de vous une femme heureuse et à succès

Je ne suis plus une « cible facile »

Il est possible que durant une époque de notre vie,nous ayons été ce que l’on appelle « une cible facile ».

  • Nous étions cette personne facilement manipulable, que disait « oui » quand ce qu’elle désirait était un « non » et vice-versa.
  • Ceci est terminé. Nous devons mettre de la fermeté dans notre esprit, du courage dans notre cœur et de la dignité dans notre estime de nous-même.
  • Personne ne mérite d’être manipulé ni alimenté d’un amour de « marque blanche », à l’affection empoisonnée et à l’intérêt camouflé.

Réagissons.