Ovulation douloureuse : comment la soulager ?

· 12 novembre 2017
Afin d'éviter l'inconfort occasionné par une ovulation douloureuse, il est possible de recourir à différents remèdes naturels ou bien de consulter votre gynécologue si aucune solution adéquate ne s'offre à vous.

L’ovulation douloureuse est l’un des plus grands désagréments subi par les femmes en âge de procréer.

Cette douleur se manifeste par des crampes ou des coliques dans le bas du ventre. Pour la plupart de ces femmes, cette affection est une nuisance bien réelle. L’inconfort qu’elle peut générer surgit parfois de manière aiguë.

Certaines femmes peuvent ressentir une douleur intense au niveau de l’entre-jambe ou de la cuisse, les empêchant d’effectuer un travail, même des plus simples.

Néanmoins, cette affection est très fréquente et il ne s’agit dès lors pas de la négliger, surtout si elle est accompagnée d’autres symptômes.

Nous vous conseillons de consulter votre médecin si vous remarquez toute manifestation sortant de l’ordinaire.

Nous vous aidons aujourd’hui avec cet article à atténuer les effets désagréables d’une ovulation douloureuse non pathologique.

Qu’est-ce que l’ovulation ?

L’ovulation est un processus au cours duquel les ovaires libèrent un ovule prêt à être fécondé.

Ce processus se produit généralement entre la deuxième et la troisième semaine du cycle menstruel. Cependant, il peut varier en fonction des niveaux hormonaux de chaque femme.

L’ovulation se divise en trois phases :

  • La phase folliculaire. Elle commence au premier jour des saignements. Les follicules sont développés. C’est à l’intérieur de ces petites membranes en forme de besace que l’ovule sera logé. Une fois cette petite membrane développée, la production d’œstrogènes est encouragée.
  • L’ovulation. Elle se produit dans les 36 heures suivantes. Quand les niveaux d’œstrogènes augmentent, ils produisent la sécrétion d’enzymes, l’ovule se développe jusqu’à être libéré à maturation. Lors de cette phase, l’utérus se contracte. Ces contractions sont responsables de la douleur qui nous occupe.
  • La phase post-ovulatoire. Après l’ovulation, on assiste au développement du corps lutéal, une glande qui sécrète la progestérone. Si l’ovule n’est pas fécondé, cette glande se désagrège laissant la place à la rupture des vaisseaux sanguins, ce qui provoque un nouveau cycle menstruel.

Voyez également : 6 raisons pour lesquelles vous pouvez avoir des règles irrégulières

Connaître son corps

Il très important de connaître votre cycle menstruel. Bien que cela paraisse évident à certaines femmes, d’autres femmes ne prêtent pas l’attention nécessaire à leurs cycles.

Dès lors, apprenez que le cycle menstruel peut varier tous les mois, de deux ou trois jours, sans raison pathologique. Cependant, si votre cycle présente des variations majeures, nous vous conseillons de consulter votre gynécologue.

Connaître les symptômes

  • Douleurs sévères ou sur la durée (3 jours ou plus)
  • Gêne ou brûlure en urinant
  • Fièvre ou sueur abondante
  • Vomissements ou nausées

La présence de ces signes indique que quelque chose ne va pas dans votre corps. C’est pourquoi, en cas de présence de ces symptômes, il vous faut consulter dès que possible.

Recommandations contre l’ovulation douloureuse

Voici quelques recommandations pour soulager l’ovulation douloureuse :

Détendez-vous

La chaleur soulage l'ovulation douloureuse

Si vous ajoutez la tension musculaire aux crampes causées par l’ovulation douloureuse, vous aggraverez la douleur.

C’est pourquoi, pratiquer un exercice d’étirement soulagera efficacement la douleur. Vous pouvez également essayer quelques exercices de yoga, ils vous aideront à relâcher la tension.

Vous pouvez également consulter cet article : Le yoga peut guérir la dépression

Consommez des infusions

Les propriétés anti-inflammatoires et calmantes de la camomille et du miel vous donneront d’excellents résultats.

Ingrédients

  • Une tasse d’eau (250 ml)
  • 1 sachet ou 1 càs de camomille (10 g)
  • 1 càc de miel (7,5 g)

Préparation

  • Placez un sachet de camomille dans une tasse d’eau bouillante et ajoutez une cuillère à café de miel.
  • Laissez infuser pendant 5 minutes puis buvez lentement.

Appliquez des compresses chaudes sur le bas ventre

La chaleur aide à relaxer les muscles et à faciliter la circulation sanguine.

Prenez une douche chaude

Une douche chaude soulage l'ovulation douloureuse

L’eau chaude vous apportera un effet calmant, étant donné que la chaleur a un impact sur les terminaisons nerveuses de notre corps.

De plus, la chaleur augmente la libération d’endorphines, des neurotransmetteurs qui se chargent de dissiper la douleur.

Évitez la consommation de café

La caféine a des effets vasoconstricteurs, ce qui augmente la sensibilité et la douleur.

Prenez des antidouleurs

Des analgésiques pour soulager une ovulation douloureuse

Essayez certains analgésiques en vente libre tels que l’ibuprofène ou le paracétamol. Ces antidouleurs inhibent la production de prostaglandines, substances provoquant les contractions de l’utérus desquelles dérivent les douleurs.

Si les remèdes naturels ou les analgésiques ne sont pas suffisants pour atténuer la douleur, considérez également la prescription de contraceptifs appropriés à votre cycle hormonal.

En effet, leur efficacité n’est plus à prouver dans le traitement de l’ovulation douloureuse.

Ne vous laissez pas abattre par la douleur !

Malgré les douleurs occasionnées par l’inconvenante période d’ovulation, ces symptômes sont le quotidien mensuel de plusieurs femmes, bien que pour certaines plus chanceuses, le cycle menstruel passe presque inaperçu.

Cependant, vous devez garder un œil sur tout changement qui vous paraît anormal.

La prévention a toujours été l’outil le plus efficace pour éviter les maladies majeures.

N’oubliez pas de consulter périodiquement votre spécialiste, car il est essentiel de conserver votre bonne santé.