Ovaires douloureux : le symptôme d’un problème majeur

1 novembre 2017

Même si ce n’est pas forcément synonyme d’un problème grave, si vous ressentez des douleurs récurrentes au niveau des ovaires et qu’elles deviennent très aiguës, vous devrez consulter votre gynécologue afin d’obtenir le diagnostic adapté.

Si vous êtes une femme, vous avez sûrement déjà ressenti des douleurs dans la partie inférieure de l’abdomen à un moment de votre vie. Nous parlons du problème des ovaires douloureux.

Toutefois il ne s’agit pas d’un terme scientifiquement correct, car les ovaires sont des organes qui n’ont pas de sensibilité.

C’est pourquoi, la douleur provenant de cette zone est simplement le reflet d’un déséquilibre ou d’un problème dans une zone ou un organe proche des ovaires.

Selon certaines études scientifiques, la douleur abdominopelvienne est l’une des causes les plus fréquentes des consultations gynécologiques et d’hospitalisation.

Parmi les plus fréquentes nous trouvons :

  • Maladies sexuellement transmissibles (ETS)
  • Kystes
  • Endométriose
  • Ovulation

Parfois il est possible qu’il ne s’agisse de rien de grave, mais des ovaires douloureux peuvent également être liés à un problème majeur.

Vous pouvez lire : 5 pratiques qui affectent la santé de vos ovaires

Symptômes et mesures préventives

Pour identifier les raisons de la douleur, nous devons prendre en compte des facteurs tels que :

  • Commencement et localisation
  • La manière dont la douleur parcours la zone
  • Changement au niveau de la miction ou de la défécation
  • Périodes menstruelles ou présence de flux ou de saignement
  • Chirurgies récentes

Il est préférable de relever quotidiennement les symptômes. Ces informations seront très utiles lors de la visite médicale et du diagnostic.

Les causes de la douleur dans la zone des ovaires (pelvienne et abdominale)

Ci-dessous nous vous présentons les causes pour lesquelles ces douleurs peuvent survenir.

Pendant la grossesse

grossesse

Les douleurs et les contractions dans l’abdomen sont fréquentes pendant la grossesse.

Cependant, afin d’éviter de plus grands risques, il est nécessaire de consulter immédiatement votre médecin si vous présentez :

  • Des hémorragies
  • Un flux vaginal inhabituel
  • De la fièvre
  • Des vertiges
  • Des nausées ou des vomissements

Infections aiguës

Il peut y avoir une infection de l’utérus (endométriose), due à des maladies du type de la clamidia, gonorrea, tuberculose ou à une combinaison de bactéries vaginales normales.

Elle peut également être due au travail d’une grossesse ou d’une césarienne, d’une maladie inflammatoire pelvienne, d’une péritonite, d’une péri hépatite, d’un abcès tubo-ovarien, voire d’un cancer de l’ovaire.

Dans l’article suivant vous pouvez en lire davantage sur : Le cancer de l’ovaire : 7 signaux qui peuvent révéler l’assassin silencieux

Problèmes annexes

La douleur peut être le produit de concentrations de fluides dans l’ovaire (kystes), de sa rupture, ou bien de la rotation de l’ovaire, de la trompe ou des deux autour de leur ligament suspensif (torsion ovarienne).

Douleurs récurrentes

menstruation

Elles surviennent généralement avant ou juste au moment de l’ovulation, c’est-à-dire quand l’ovule est libérée des ovaires.

Nous connaissons cette douleur sous le nom de douleur pelvienne inter-menstruelle. Elle peut également être provoquée par de la dysménorrhée, c’est-à-dire des douleurs provoquées par la menstruation.

Problèmes gastro-intestinaux

Ils sont liés à un mauvais fonctionnement ou à une altération d’un organe appartenant à l’appareil digestif. Ils peuvent être dus, entre autres, à  :

  • Une gastroentérite
  • Une appendicite
  • Au syndrome du colon irritable
  • Une obstruction intestinale

En lire davantage sur : Traiter le côlon irritable avec des aliments anti-inflammatoires

Causes uro-génitales

femme douleur estomac

Il s’agit de problèmes liés aux appareils génitaux et urinaires, de manière conjointe.

  • La douleur peut venir d’une infection des voies urinaires basses ou de la vessie (cystite) à cause d’une contraction continue pendant la miction.
  • Elle peut également être due à la pyélonéphrite, à une infection aiguë de la voie urinaire supérieure à travers l’uréter qui connecte les reins à la vessie.
  • Une autre possibilité est la lithiase rénale. Elle se caractérise par la présence de calculs ou de caillots à l’intérieur des reins ou des voies urinaires.

Raisons musculo-squelettiques

La douleur peut être due à un hématome dans la paroi abdominale. Ce type de lésion peut apparaître suite à des chutes, des accidents ou des coups.

Une douleur dans la zone abdominale peut également survenir à cause d’une hernie inguinale.

Dans ces cas-là, la paroi abdominale est fragilisée, elle se rompt et l’intestin grêle ou un autre organe sort par le trou du canal de l’aine.

Recommandations

La douleur pelvienne comporte quelques complications. Comme elle est difficile à diagnostiquer, il est nécessaire de faire une analyse multi-disciplinaire profonde afin de déterminer ses causes ainsi que le traitement adapté.

C’est pourquoi le diagnosti demande une réelle attention, car une attente prolongée peut avoir des conséquences fatales pour le/la patient-e.

Donc si vous souffrez de douleurs constantes au niveau des ovaires, vous devrez consulter de manière urgente votre médecin ou spécialiste.

 

 

A découvrir aussi