Parfois, être « bizarre », c’est l’effet secondaire du génie

5 septembre 2016
Combien de fois, parce qu'on ne sait pas définir quelque chose à sa juste mesure, nous le qualifions de

La génialité n’abonde pas de nos jours. Cela est dû à un certain manque d’audace, et non pas à un manque de capacités ou d’aptitudes.

Celui qui ose être un peu bizarre, qui profite d’être lui-même à chaque instant, en sortant du pré-établi, atteint l’authenticité.

Nous sommes sûrs que vous aussi vous connaissez quelqu’un qui a un style de vie propre et bien marqué.

Quelqu’un qui aime aller à contre-courant, avancer seul, décider seul, pendant que les autres voient ses choix comme étant un peu « dérangés ».

Ce sont des personnes admirables, libres et courageuses. De fait, il est possible que vous le soyez vous-même.

Cependant, si vous sentez en vous ce besoin et que vous n’avez pas encore osé, nous vous proposons de réaliser ce changement.

Osez être tout le bizarre dont votre âme a besoin. Osez être génial chaque jour de votre vie.

Être bizarre dans une société qui s’efforce de nous rendre tous identiques

Il est curieux de voir comment nous vivons dans une société que les sociologues et les anthropologues ont nommé « la société de la connaissance ».

Les avancées technologiques et scientifiques ont produit des progrès extraordinaires et ont changé beaucoup de nos habitudes de vie.

Cependant, la valeur humaine et nos relations ne sont pas forcément mises à l’honneur de ces « progrès ».

Lisez aussi : J’ai arrêté de donner des explications aux gens qui ne comprennent que ce qu’ils veulent

Des éléments aussi basiques que la solidarité, le respect ou la tolérance brillent souvent par leur absence.

On craint « ce qui est différent », ce qui provient d’un autre pays, celui qui ose élever la voix pour donner son avis contraire à une idéologie, à une structure de pouvoir ou à un mode de pensée.

manipulent-500x376

Nous vivons dans une réalité où on valorise plus la manière de s’habiller que l’essence de la personne.

Tout cela s’explique grâce à un concept que Zygmunt Bauman, un sociologue réputé qui a défini : « les sociétés liquides ».

  • La plupart des personnes sont dominées par une sorte de matérialisme et de consommation émotionnelle. Nous avons à peine le temps de connaître en profondeur les personnes que nous avons devant nous, nous privilégions les relations rapides et les plaisirs momentanés.
  • Ce qui est différent crée de l’extravagance et de la méfiance car ce n’est pas normal, car ça ne rentre pas dans ce modèle de société où il est préférable de ne pas sortir de sa zone de confort, où on se laisse guider par les modes, par ce que les autres décident et que nous, tout simplement, nous consommons.

Osez être différent, et brûler les fils qui vous entravent

Il y a beaucoup d’enfants qui, aujourd’hui, se sentent relégués au fond de salles de classe en silence, et qui observent leurs camarades avec un mélange de tristesse et d’incompréhension.

  • Il est possible que cet enfant exceptionnel soit considéré comme quelqu’un de « bizarre ». Il est possible que ses capacités soient tellement remarquables que même ses professeurs ne l’ont pas remarqué, et pensent qu’il est fainéant et rebelle.
  • Dans notre société, il y a aussi des personnalités qui ont été étiquetées comme des « personnes bizarres », alors qu’elles sont en réalité géniales.

Lisez aussi : Parfois, la solitude est le prix de la liberté

Pensons à Steve Jobs ou à Bill Gates, des personnes qui n’ont pas terminé leurs études et qui ont osé suivre leurs instincts alors que les autres ne les comprenaient pas ou les critiquaient.

Des figures complexes et de grande inspiration qui sont un modèle immense pour de nombreux jeunes d’aujourd’hui.

add9d3774887a45a2ba1d67f233318ea-500x375

Nous sommes tous attachés à des fils qui nous dominent, de manière subtile mais constante :

  • La manière dont on nous éduqué et ce qu’attendent nos proches.
  • La société en elle-même, avec ses modes, ses corps qui doivent être minces, ses idéaux de beauté et de comportements que nous devons supposément atteindre pour avoir du succès.
  • Quand quelqu’un est qualifié de « bizarre » par ceux qui l’entourent, il a souvent la sensation qu’il n’est pas assez flexible, que quelque chose pêche en lui et que les autres n’acceptent pas ces caractéristiques hors du commun.

Ce sont pourtant des sources inutiles de souffrance auxquelles nous ne devrions pas prêter attention. 

  • Dans un monde plein de personnes identiques, l’authentique valeur, c’est d’être capable de sortir des normes pour avoir sa voix propre.
  • Qui n’accepte pas nos particularités, nos opinions ou nos choix vitaux et met l’accent avec mépris sur ces facettes ne mérite pas notre tendresse sincère.
  • Il faut montrer du respect à ces personnes intolérantes mais il est toujours préférable de désactiver cette souffrance provoquée par cette non-acceptation.

Lisez aussi : Tout ce que j’ai vécu jusqu’à présent a fait la femme que je suis aujourd’hui

Femme-profitant-apres-midi-500x334

Que vous le croyez ou non, quelle que soit votre folie, votre étrangeté ou votre génialité, il y aura toujours quelqu’un qui la partagera et qui s’identifiera à vous.

Car au fond, nous sommes tous des créatures géniales, et la seule chose dont nous avons besoin, c’est du courage et de l’audace.

Allez-y. Osez être vous-même chaque jour de votre vie.

A découvrir aussi