Parfois, quand quelqu’un vous mène jusqu’au précipice, vous découvrez que vous pouvez voler

12 février 2016
Le simple fait de se rapprocher de ce précipice est déjà un acte de courage. Au-delà de l'abîme et des difficultés, il existe un monde de possibilités qui en vaut la peine.

Nous sommes certains que durant votre vie, vous vous êtes déjà trouvé face à un abîme. Ce sont des moments de souffrance où d’autres personnes nous amènent au bord du précipice.

Nous parlons bien sûr des relations affectives traumatisantes, celles qui altèrent l’estime de nous-même et qui nous emmènent jusqu’à la limite de nos forces. Nous arrivons même à penser dans ces moments que tout est perdu.

On dit souvent que nous avons besoin d’atteindre des situations extrêmes pour nous rendre compte, tout d’un coup, de notre courage et de notre force intérieure.

Même si vous n’y croyez pas, nous avons tous des ailes pour voler.

Quand vous êtes au bord du précipice, regardez en haut

Femme-ailee-au-de-dessus-de-l'abime-500x313

Nous avons tous déjà touché le fond. Ce sont des moments d’introspection, de reconstruction intérieure et de réflexion.

Personne ne doit avoir honte d’être tombé et encore moins de se détester car il s’est laissé entraîner au bord de l’abîme.

Vivre, c’est expérimenter et commettre des erreurs. Parfois, nous établissons des relations affectives chargées de malheur, car au début, l’amour nous a comblé de rêves et de confiance envers l’autre personne.

Nous méritons tous de nous octroyer la possibilité d’être heureux.

A présent, le bonheur n’est pas toujours garanti, et la tristesse nous mène jusqu’à nos limites personnelles, souvent à cause d’autres personnes.

Nous vous recommandons de lire : Il existe deux types de douleur : celle qui vous blesse, et celle qui vous change

L’abîme est toujours froid, car c’est une limite qui ne s’ouvre sur rien. Cependant, de l’autre côté de l’abîme, se trouve une nouvelle opportunité.

Voilà pourquoi il est indispensable d’ouvrir ses ailes avec force et résistance, en utilisant cette énergie intérieure que nous avons tous.

  • Lors de ces moments de souffrance émotionnelle, nous sentons que nous sommes arrivés à la limite de nous-mêmes. Nous disons : « Je ne peux plus ».
    Mais à partir de maintenant, quand vous vous dites cette phrase, accompagnez-la de cette autre phrase : « Je suis arrivé jusque là ».
  • Ne regardez pas en bas, où se trouve la fragilité et le « je ne peux pas ».
    C’est le moment d’ouvrir vos ailes et de récupérer tout ce que vous étiez avant : une personne pleine d’optimisme, d’auto-estime et qui s’aimait suffisamment pour lutter de toutes ses forces dans la vie.
Coeur-coupe-en-deux-representant-la-tristesse-500x379

Ouvrez vos ailes à la résilience

Nous vous parlions au début de cet article de « cette force intérieure » que nous avons tous et qui nous aide à dépasser la souffrance, la perte ou la déception.

Toutes ces dimensions mènent notre esprit et notre cœur au bord du précipice, où nous pensons que tout est perdu.

La capacité à retrouver cette valeur en nous-même pour enclencher le changement et « ouvrir nos ailes » s’appelle la résilience.

Grâce à cette aptitude naturelle de l’être humain, nous réussissons à faire face à des situations très difficiles et à apprendre d’elles.

Lisez aussi : Vous seul savez ce que vous avez surmonté et tout ce que vous avez « laissé partir »

La résilience est en vous

Même si vous n’y croyez, vous disposez de cette capacité qui vous rend courageux et qui vous permet de surmonter l’insurmontable.

Cependant, pour l’accepter et en faire usage, il faut suivre les étapes suivantes :

  • Comprenez que la douleur fait partie de votre vie. Nous perdons des personnes et d’autres nous déçoivent. La vie nous apporte parfois des adversités qui nous mettent à l’épreuve et nous rapprochent petit à petit du précipice.
  • Comprenez que le fait d’être arrivé jusque là ne signifie pas que vous êtes fragile ou que vous avez commis une erreur grave. C’est un chemin dans lequel vous aviez confiance et aujourd’hui, les circonstances vous démontrent simplement que ce n’était pas le bon.

Alors, réagissez, changez le rythme, et ouvrez vos ailes.

Acceptez que cela va être difficile, et que la douleur va vous accompagner pendant un moment.

Cependant, le simple fait de vous élever dans les airs, de réagir et de vous éloigner de ce qui vous fait du mal est déjà un acte de courage et de force.

Jour après jour, cela vous fera de moins en moins mal car vous aurez agi avec résilience.

La résilience est le meilleur acte de sagesse émotionnelle

Vous êtes tout ce que vous avez surmonté dans la vie. Dans votre esprit et votre cœur, se cachent des batailles que vous seul connaissez et qui vous définissent.

  • Le fait de s’approcher tout au long de notre vie à plus d’un abîme, signifie que vous avez osé vivre et que vous avez assumé des risques car vous pensiez que cela en valait la peine.
  • Après avoir réussi à résoudre ce problème, vous disposez de plus de force et de sagesse.
  • La résilience est un parachute émotionnel qui vous renforce, qui vous empêche de tomber et qui vous enseigne à survivre dans ce monde complexe où les joies ne sont jamais assurées.

Lisez aussi : La douleur émotionnelle est celle qui met le plus de temps à se soigner

Femme-en-rose-et-bleu-representant-l'abime-des-souvenirs-500x334

Ainsi, si actuellement vous vous voyez au bord d’un précipice, ne regardez pas en bas.

Regardez dans votre intérieur et n’oubliez pas que vous méritez d’être heureux à nouveau. Une nouvelle opportunité émergera au-delà du précipice.

Alors ouvrez vos ailes et faites un dernier effort de courage… 

A découvrir aussi