Le pied d’athlète : traitements et méthodes de prévention

· 19 octobre 2015
Les remèdes naturels sont très efficaces pour en finir avec les mycoses aux pieds mais il faut être régulier dans leur application et prendre certaines précautions.  

Le pied d’athlète est une infection provoquée par des mycoses qui affectent les pieds et qui se situent dans les plis des orteils et sur la plante des pieds. 

Son nom pourrait porter à croire que c’est une maladie de sportifs, mais il est évident que n’importe quelle personne exposée à des lieux chauds et humides peut la développer.

Comme dans le cas d’autres types de mycoses, le contact avec une autre personne peut la contaminer.

On estime que dans 98% des cas, les pieds d’athlète se développent à cause des mycoses dermatophytes et dans 2% des cas à cause de l’action de la levure comme le Candida ou toute autre bactérie.

Cependant, quelle que soit la cause, les personnes qui en pâtissent souhaitent trouver une solution rapide car les symptômes sont assez gênants et la santé du pied peut se détériorer en très peu de temps.

Traitements naturels pour lutter contre le pied d’athlète

Les symptômes du pied d’athlète sont les suivants:

  • Une forte démangeaison
  • Une odeur caractéristique
  • De possibles ampoules
  • Des lésions humides
  • Une douleur et un rougissement de la zone

Le traitement n’est pas simple car il demande régularité et patience pour réussir à éliminer cette infection. 

Cependant, plus tôt vous commencerez à agir pour lutter contre la mycose, plus tôt vous pourrez lui dire adieu.

Consultez cet article : Découvrez les vertus d’un massage des pieds avant d’aller dormir

Le vinaigre de pomme

Vinaigre-de-pomme-500x334

Ce produit naturel contient des acides et des nutriments qui régulent le pH de la peau pour freiner le développement des mycoses et lutter contre le pied d’athlète.

Son application sur les pieds aide à diminuer la sensation gênante de démangeaison, de mauvaise odeur et de rougeur.

Comment l’utiliser ?

  • Mélangez des doses égales de vinaigre de pomme et d’eau dans une petite bassine pour les pieds ou dans un récipient.
    Faites-les tremper pendant 20 ou 30 minutes pour que les effets soient encore plus efficaces.
  • Séchez bien vos pieds après avoir finalisé le traitement et répétez-le tous les jours pour obtenir de bons résultats.

L’huile d’arbre à thé

Ce produit a une puissante action antifongique, anti-bactérienne et antibiotique, ce qui en fait un ingrédient idéal pour combattre les virus, les bactéries et les mycoses.

Comment l’utiliser ?

  • Pour soigner le pied d’athlète, mélangez deux doses égales d’huile d’arbre à thé et d’huile d’olive et appliquez le mélange avec un morceau de coton sur la zone affectée.

La cannelle

Epices-cannelle-500x333

La cannelle est une épice aux propriétés antibiotiques, qui améliore la santé et qui combat les mycoses ainsi que les bactéries de la peau. 

Comment l’utiliser ?

  • Préparez une infusion de cannelle en faisant bouillir 6 bâtons dans 6 tasses d’eau (3 litres). Laissez reposer et faites-y tremper les pieds pendant 20 minutes.
  • Séchez-vous bien les pieds et répétez le traitement tous les jours.

L’aloe vera

Les propriétés hydratantes et réparatrices de cette plante la rendent idéale pour lutter contre les symptômes du pied d’athlète et pour protéger les tissus de la peau.

Comment l’utiliser ?

  • Extrayez le gel d’une tige d’aloe vera et appliquez-le sur les zones affectées, deux fois par jour.
  • Complétez le traitement avec un antifongique pour éliminer la mycose.

Lisez aussi : Comment faire du jus d’aloe vera pour réaliser des traitements médicinaux

Comment prévenir le pied d’athlète ?

Athlete-500x327

Les personnes qui soumettent leurs pieds à des environnements humides et chauds, ont un risque élevé de souffrir de pied d’athlète.

Il est très difficile de combattre la mycose et c’est pour cela qu’il est recommandé de prendre des mesures préventives pour éviter son développement.

Utiliser des chaussures adaptées

L’idéal est d’utiliser des chaussures qui permettent une ventilation du pied, pour prévenir la concentration de chaleur et d’humidité qui favorise l’apparition de champignons.

Eviter de partager les chaussures ou les chaussettes

Il est préférable d’éviter de partager ses vêtements personnels, car ils peuvent être contagieux.

Ne pas marcher pieds nus dans des zones humides

Certaines personnes n’ont pas de problème pour marcher pieds nus dans des endroits où les maladies se développent, comme les piscines, les vestiaires ou les douches publiques.

Pourtant, mieux vaut porter des claquettes et se désinfecter les pieds dès que l’on rentre à la maison.

Bien se sécher les pieds

L’espace entre les orteils reste souvent humide quand les pieds ne sont pas bien essuyés.

Il est très important de bien se sécher les pieds, avant d’utiliser des chaussettes et des chaussures.

Préférer le talc

Les talcs anti-mycosiques sont plus efficaces que les sprays ou les crèmes, car ils conservent l’environnement du pied plus sec.