Pourquoi est-il important de combattre la constipation ?

Puisque nous n'expulsons pas les substances nocives lorsque nous sommes constipés, ces dernières passent dans le sang à travers les parois intestinales. Il s'agit de toxines et de poisons qui peuvent provoquer des maladies graves.

Combien de fois allez-vous aux toilettes par jour ? Saviez-vous que l’idéal serait d’y aller après chaque repas ? Cependant, une fois par jour nous paraît être une fréquence normale. Il y en a même qui pense que recourir à des médicaments laxatifs est quelque chose de commun.

Dans cet article nous allons vous donner de vraies informations sur la constipation, et les raisons pour lesquelles vous devez la soigner dans le domaine du possible via l’alimentation, et/ou avec des suppléments naturels, pour vous permettre de prévenir bien des problèmes de santé dans le futur.

Quelles sont les conséquences de la constipation ?

Lorsque vous souffrez de constipation de manière habituelle, et non pour des raisons circonstancielles (changement de régime alimentaire, stress etc.) les résidus fécaux que vous n’évacuez pas s’accumulent dans votre intestin et augmentent la prolifération de bactéries. Ces bactéries, en partie, sont bonnes pour la santé lorsqu’elles sont en équilibre, mais lorsque qu’elles augmentent et que les déchets fermentent, ou pourrissent, vous pouvez souffrir de problèmes de santé, que nous allons vous expliquer ici.

L’absorption de toxines

Les nutriments passent dans le flux sanguin grâce au colôn. Si vous souffrez de constipation, les substances nocives, qui passent dans le sang à travers les parois intestinales, et qui sont toxiques et vénéneuses, vont se propager dans l’organisme. Cela provoque, de manière progressive, une auto-intoxication de notre corps, ce qui génère des maladies dégénératives ou chroniques, des inflammations, des kystes, des tumeurs, des problèmes articulaires, des problèmes de peau, une surcharge du foie et des reins, etc.

exercice-yoga-relaxingmusic

La prolifération de parasites

Les parasites intestinaux apparaissent dans un intestin surchargé de toxines, comme nous l’avons expliqué antérieurement. Le plus connu est le candida, mais il y a également d’autres types très communs comme les lamblias, les ascaris ou les ténias, qui produisent généralement ces symptômes :

  • Troubles de l’appétit (excès ou manque, sans motif apparent)
  • Yeux gonflés
  • Anxiété et nervosité
  • Démangeaisons du bout du nez, des yeux ou de la zone anale
  • Pupilles dilatées
  • Aggravation des troubles intestinaux (constipation, diarrhée)
  • Insomnie sans motif apparent
  • Fatigue
  • Maux de tête

pupille-Mukleman

L’inflammation des parois intestinales

Si vous souffrez ponctuellement de constipation, ne vous alarmez pas. Cependant, si vous en souffrez régulièrement, ou sur de longues périodes, il faut absolument y remédier car cela peut provoquer une inflammation progressive des parois intestinales, qui s’aggravera si vous consommez des médicaments laxatifs, y compris les laxatifs naturels irritants comme le séné par exemple. Les parois intestinales sont reliées à notre système immunitaire, si elles sont affectées vous pouvez souffrir régulièrement de rhumes, d’angines, de grippes, d’allergies, etc.

A quelle fréquence devez-vous aller aux toilettes ?

Si vous faites trois repas par jour, vous devez y aller trois fois également, à horaires réguliers. Ceci est utopique, mais vous devriez au moins y aller deux fois pour vous assurez que votre intestin fonctionne correctement. Cela dépend également de la quantité de selles que vous évacuerez.

Comment doivent-être vos selles ?

Il y a d’autres paramètres à prendre en compte, en plus de la fréquence à laquelle vous évacuez :

  • L’odeur : elles ne doivent pas être très odorantes. Si c’est le cas, c’est un signe de putréfaction ou de fermentation d’aliments que vous n’avez pas digéré correctement. Il y a cependant certains aliments qui peuvent naturellement les rendre odorantes, comme l’oignon ou le chou.
  • La texture : la texture doit être normale, ni trop dure (signe de la constipation), ni trop molle (plus commun en cas de régime végétarien)
  • La couleur : la couleur doit être marron, même si certains aliments comme la betterave ou les légumes à feuilles vertes peuvent colorer vos selles.
  • Doivent-elles flotter ? Certaines selles flottent dans les toilettes généralement à cause d’un excès de gaz gastro-intestinaux ou bien à cause d’une mauvaise absorption des graisses. Dans le premier cas, vous devez apprendre à mieux mâcher, à éviter les aliments qui causent des flatulences et à être attentif à vos intolérances alimentaires. Dans le second cas, l’assimilation de graisse est directement reliée au foie et à la vésicule, vous pourrez donc opter pour la consommation de plantes médicinales qui aident ces organes, comme le boldo, le chardon-Marie et le pissenlit.

Lorsque vous allez aux toilettes vous devriez pouvoir évacuer vos selles sans grands efforts, sans avoir la sensation de ne pas avoir vidé votre intestin.

Avant d’entamer un quelconque traitement, nous vous recommandons de consulter un médecin ou un thérapeute.

Images de relaxingmusic, Mukleman

Catégories: Soins Étiquettes:
A découvrir aussi