Prothèses sur implants dentaires : qu’est-ce c’est et quels types existe-t-il ?

Les prothèses sur implants dentaires sont une alternative pour réhabiliter les bouches qui ont perdu des dents. Elles fournissent non seulement l'esthétique et la fonctionnalité de la cavité buccale, mais assurent également la sécurité du patient en raison de leur haut niveau de rétention.
Prothèses sur implants dentaires : qu’est-ce c’est et quels types existe-t-il ?

Dernière mise à jour : 24 avril, 2021

L’absence d’une ou plusieurs dents signifie non seulement une altération de l’esthétique de la personne, mais également des modifications de la fonction de la bouche qui doivent être résolues. Une prothèse sur implants dentaires est une alternative pour remplacer les dents manquantes que de nombreux patients envisagent pour leur confort et leur stabilité.

Ces types de prothèses dentaires se caractérisent par le fait qu’elles sont maintenues en place par des implants dentaires. Ces vis en titane sont insérées dans la mâchoire ou la gencive. Du fait de sa biocompatibilité, le métal est intégré dans le tissu osseux, servant ainsi de point d’appui pour une couronne ou une prothèse plus large.

Dans cet article, nous vous dirons quels types de prothèses dentaires existent et dans quels cas elles sont utiles. De même, nous expliquerons comment se déroule ce traitement et quels sont ses avantages.

Types de prothèses sur implants dentaires et leurs avantages

Les prothèses sur implants dentaires sont des structures qui contiennent des dents artificielles qui remplacent celles perdues, s’ancrant sur des implants dentaires insérés dans les mâchoires. Elles diffèrent des prothèses conventionnelles car elles sont maintenues en position, non seulement par leur relation avec la gencive, mais aussi par ces vis métalliques qui sont placées dans l’os.

Ces prothèses dentaires présentent de nombreux avantages pour le patient qui les choisit comme moyen de réhabiliter sa bouche :

  • Stabilité : elles ont généralement une mobilité nulle ou faible. Le patient peut parler et mâcher sans que la prothèse se desserre ou ne bouge, même en mangeant des aliments durs et collants.
  • Confort : en ayant un bon ajustement et moins de frottements avec les muqueuses, le patient s’habitue à la présence des dents et peut exercer naturellement les fonctions buccales.
  • Conservation osseuse : la présence d’implants dans le tissu osseux et la réception des stimuli générés par la prothèse aident à retenir la masse osseuse et à prévenir la perte osseuse.
  • Naturalité : c’est la méthode de rééducation la plus proche de la structure dentaire, car elle restitue la partie coronaire des dents ainsi que la partie radiculaire en ayant un secteur dans l’os.
  • Récupération des fonctions : le patient retrouve les fonctions de mastication, d’élocution et de déglutition altérées par le manque de dents. L’aspect esthétique du sourire est également retrouvé.
  • De nombreuses possibilités pour chaque cas particulier : il existe différentes prothèses sur implants dentaires. Elles varient, par exemple, selon la possibilité pour le patient de les retirer par lui-même ou non. Également en fonction du nombre de dents à remplacer.
Prothèse sur implants dentaires mise en place
Les implants dentaires impliquent la présence d’un matériau biosynthétique dans l’os de la mâchoire.

Prothèses fixes

Ce sont des prothèses dentaires fixées cimentées ou vissées sur plusieurs implants ostéointégrés disposés sur l’os. Comme son nom l’indique, le patient ne peut pas les supprimer.

Elles remplacent ainsi les éléments dentaires du maxillaire ou de la mandibule à l’aide d’un nombre réduit d’implants. Ceux-ci sont disposés dans des zones spécialement choisies de la mâchoire pour soutenir la structure et remplir les mêmes fonctions biomécaniques que les racines des dents naturelles.

Elles sont plus petites que les prothèses traditionnelles, car elles ne sont constituées que de la partie dentaire, sans gencives roses comme le reste des prothèses. En général, 8 implants sont utilisés pour la mâchoire supérieure et 4 pour la mâchoire, mais cela dépend de chaque cas clinique.

Sa conception est personnalisée en fonction des besoins du patient et de ses possibilités, pouvant utiliser différents matériaux. Les plus courants sont en métal et en céramique, avec une finition similaire à la porcelaine.

De nos jours, on utilise également ceux en zircone, une céramique dure, très résistante et qui donne un aspect naturel. Étant composées uniquement de dents vissées ou cimentées sur les implants, elles sont presque imperceptibles et très confortables pour le patient.

Overdenture

Les overdentures sont un type de prothèse sur implants dentaires similaire aux prothèses dentaires habituelles. La différence est qu’elles utilisent ces vis dans l’os comme ancrages. Cette forte union de la prothèse avec les implants intégrés dans l’os donne à la personne sécurité et confort lors de la mastication et de la parole.

Moins d’implants sont utilisés que pour une prothèse fixe. En général, seuls 4 pour la mâchoire supérieure et 2 ou 3 pour la mâchoire inférieure suffisent. Pour cette raison, c’est une alternative idéale pour les patients présentant une perte de tissu osseux.

Les systèmes d’ancrage sont vissés sur les implants dans lesquels la prothèse sera insérée lors de sa mise en place. Grâce à ce système spécial, la personne peut le placer et l’enlever, mais avec une rétention beaucoup plus grande. Le patient peut les retirer et les replacer sur lui-même pour les désinfecter après avoir mangé, par exemple.

Cet article pourrait aussi vous intéresser : Symptômes et manifestations des premières dents du bébé

Hybride

Ce type de prothèse utilise comme maintien le support offert par les implants et également celui fourni par la muqueuse de la gencive. Elle est vissée sur les implants et ne peut être retirée que par le dentiste.

Elles sont composées de la partie dentaire et d’une partie de gencives roses, remplaçant ainsi les dents perdues et les tissus mous. Elle est indiquée aux patients qui présentent une résorption osseuse remarquable. 6 implants sont utilisés dans la mâchoire supérieure et 4 dans la mâchoire inférieure.

Contrairement aux prothèses fixes, elles sont fabriquées avec la dernière génération de matériaux acryliques ou composites, comme les prothèses conventionnelles, de sorte que leur apparence est plus artificielle. Dans tous les cas, elles apportent esthétique, sécurité et confort à la personne.

Selon le nombre de dents

Il existe une autre classification des prothèses sur implants dentaires en fonction du nombre de dents à remplacer. Cette classification est la suivante :

  • Unitaire : ce sont celles qui remplacent une seule dent manquante. Il s’agit d’une seule dent artificielle qui se fixe sur un implant, rétablissant l’esthétique et l’harmonie naturelle de la bouche.
  • Partielle : ce sont des prothèses qui remplacent plusieurs dents de manière fixe.
  • Total : ce sont enfin des prothèses qui remplacent toutes les dents de la bouche, dans une ou les deux arcades. Ils sont utilisés chez les personnes qui n’ont plus leurs propres dents. Elles peuvent être fixes, amovibles ou hybrides, selon le choix de l’un ou de l’autre en fonction des besoins.

Comment se déroule le processus ?

La planification et la pose d’une prothèse sur des implants dentaires est un processus long et lent. La phase diagnostique précédente et la phase de cicatrisation implantaire doivent être envisagées.

Il est nécessaire de commencer par une période de diagnostic complète. Cette phase comporte des études cliniques et radiographiques approfondies avant la mise en place. Cela permet de connaître l’épaisseur et la qualité de l’os disponible pour maintenir les vis.

De plus, le type de prothèse à utiliser est choisi en fonction du cas clinique. Sur cette base, le nombre d’implants à placer et l’emplacement de chacun seront déterminés. Dans certains cas, une greffe osseuse est nécessaire pour augmenter l’épaisseur du tissu qui recevra les vis.

Après tout ce qui précède, il est temps de placer les implants dans l’os. Il s’agit d’une chirurgie sous anesthésie locale dans laquelle le dentiste insère les vis dans le tissu osseux.

Suivi post-opératoire

Il faut 2 à 6 mois pour que le titane de l’implant adhère à l’os, formant une liaison solide pour supporter la charge de la prothèse. Selon le type de prothèse à utiliser, une deuxième intervention chirurgicale peut être nécessaire pour découvrir les implants et placer des extensions ou des localisateurs. Pendant ce temps, le patient peut porter temporairement des prothèses dentaires immédiates.

Lorsque les implants sont prêts, avec leurs dispositifs de connexion spécifiques au type de prothèse à utiliser, ils sont commandés pour être réalisés. Une fois fabriqués et testés, ils sont placés dans la bouche du patient.

Ils sont ainsi cimentés ou vissés dans le cas de prothèses fixes et hybrides. Dans le cas des overdentures, le professionnel apprend au patient comment les mettre en place et les retirer. De plus, le patient est informé des soins et des précautions à prendre pour la bonne utilisation de sa nouvelle prothèse.

Etude avant de poser une prothèse sur implants dentaires
La planification de la procédure est essentielle à son succès. En effet, le chemin à parcourir est long, avec différentes phases.

Pourquoi les prothèses sur implants dentaires sont-elles recommandées ?

Une prothèse sur implants dentaires est indiquée pour récupérer les dents perdues pour différentes causes. Elle est utilisée chez les patients qui n’ont pas de dents dans le maxillaire, la mâchoire ou les deux arcades et qui présentent une perte osseuse modérée.

Elles sont idéales pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec les prothèses dentaires ordinaires, principalement en raison de l’inconfort ou de la peur qu’elles se détachent. Ainsi, les problèmes d’estime de soi sont évités, augmentant ainsi la confiance du patient.

Soins et conseils pour les prothèses sur implants dentaires

Les prothèses dentaires sur implants dentaires sont une solution plus permanente. Elles aident les personnes ayant des dents manquantes à mâcher, manger, parler et sourire avec confiance. Quel que soit le type choisi, son entretien et ses soins sont vitaux pour la réussite de la rééducation.

Se brosser les dents, la langue et les gencives avec une brosse à poils doux est inévitable. Compléter avec des bains de bouche est parfois nécessaire.

Dans le cas des overdentures, le retrait et le nettoyage de la prothèse après les repas sont également essentiels. Lorsqu’elles ne sont pas utilisées, elles doivent être placées dans un verre d’eau propre dans un endroit sûr.

Des visites régulières chez le dentiste permettent également de s’assurer que tout se passe bien. Ainsi, avec des prothèses sur implants dentaires utilisées de manière responsable, il est possible de sourire, de manger et de parler à nouveau avec confiance.

Cela pourrait vous intéresser ...
Santé bucco-dentaire et grossesse : que devez-vous savoir ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Santé bucco-dentaire et grossesse : que devez-vous savoir ?

La femme enceinte connaît de multiples changements physiologiques qui peuvent affecter sa santé bucco-dentaire. Apprenez-en plus à ce sujet.



  • González, Fabián Pérez, et al. “Criterios de selección para sistemas de retención en sobredentaduras mandibulares implantorretenidas sobre dos implantes.” Revista internacional de prótesis estomatológica 19.1 (2017): 7-12.
  • Berro, Mariela, María Laura Samprón, and Emanuel Ricardo Tomaghelli. “Rehabilitación sobre implantes: Sobredentadura.” IV Jornadas de Actualización en Prácticas Odontológicas Integradas PPS-SEPOI (La Plata, 7 de julio de 2020). 2020.
  • Barreto, A. P., et al. “Sobredentadura mandibular:: opción de tratamiento rehabilitador.” Acta odontológica venezolana 55.1 (2017): 39-40.
  • Díaz Sarabia, Edinson Antonio, and José Antonio Balarezo Razzeto. “Tipos de prótesis sobre implantes en pacientes edéntulos planificados en la Clínica Dental Docente de la Universidad Peruana Cayetano Heredia.” (2019).
  • Díaz Reyes, Kusi Yveth. “Prótesis híbridas sobre implantes dentales, indicaciones, protocolo de manejo clínico y laboratorio.” (2017).
  • Zabalbú, Sirhua, and Jazmín Nozhatú. “Prótesis híbrida en pacientes edéntulo total.” (2017).
  • Navarro, Iván, et al. “Rehabilitación oral maxilar y mandibular con prótesis híbridas, utilizando implantes convencionales de una y dos fases e implantes zigomáticos en paciente con displasia ectodérmica. Caso clínico.” Odontología Vital 29 (2018): 77-83.
  • Villafuerte, Rolando F. Dau, Elizabeth C. Ortiz Matias, and Veronica R. Huacon Cherrez. “Eficacia del tratamiento con injerto óseo, prótesis fija e implantes en paciente con reabsorción del reborde óseo maxilar.” Dominio de las Ciencias 3.2 (2017): 33-45.
  • Angulo-Serrano, Aldo, Diana Quijandria-Briceño, and Sergio Alvarado-Menacho. “Rehabilitación Integral de un paciente con reabsorción ósea horizontal, mediante regeneración ósea guiada simultánea a la colocación de implantes.” Revista Estomatológica Herediana 28.2 (2018): 115-124.