Quelle est la fonction du mucus ?

Le mucus est un signal que l'organisme fonctionne correctement. Cette substance visqueuse et collante, de différentes couleurs, joue un rôle très important dans la protection et la défense.
Quelle est la fonction du mucus ?

Dernière mise à jour : 15 janvier, 2021

Tout le monde produit du mucus, mais peu de gens savent ce qu’il est vraiment et quelle est sa fonction. Aussi incroyable que cela puisse paraître, un adulte produit en moyenne environ un litre de mucus par le nez et un litre par la gorge chaque jour.

Le mucus a différentes textures et couleurs. En général, nous l’associons à la saleté, mais sa fonction principale est d’éviter que de nombreuses particules indésirables pénètrent dans le système respiratoire.

D’une manière ou d’une autre, le mucus indique si le nez fonctionne correctement ou non. Même s’il est courant de se mettre les doigts dans le nez pour extraire cette substance collante, il est préférable de la nettoyer avec un mouchoir.

Qu’est-ce que le mucus nasal ?

Ce terme est utilisé pour désigner le liquide qui sort du nez. Ce n’est pas la seule sécrétion muqueuse produite par l’organisme. Les sécrétions bronchiques sont généralement appelées flegmes ou expectorations.

Ainsi, le mucus est un liquide visqueux sécrété par les cellules épithéliales du nez et d’autres organes. Ces cellules possèdent quelques cils, qui sont une sorte de poils. Ces derniers déplacent le mucus vers les fosses nasales.

Le mucus remplit plusieurs fonctions dont les plus importantes sont :

  • Il agit comme un lubrifiant : aide à maintenir l’humidité du nez et des sinus paranasaux. Il protège de l’irritation causée par le frottement avec un objet ou une particule.
  • Un bouclier protecteur : le tissu des narines et des sinus est assez fin et délicat. Le mucus contribue à le protéger.
  • Une véritable barrière : il permet d’attraper et d’expulser les particules étrangères qui entrent dans le nez, comme la poussière, le pollen, les bactéries et les virus.

Par conséquent, sa fonction peut se synthétiser en disant qu’il s’agit d’un mécanisme de défense et de protection face aux agents externes qui peuvent pénétrer dans l’organisme par le nez. Il est essentiel pour combattre les allergies et les rhumes.

Une femme souffrant de sinusite.

“La sinusite est l’accumulation de mucus dans les sinus paranasaux avec une inflammation de la muqueuse qui tapisse ces cavités.”

Lisez également : 6 huiles essentielles pour lutter contre la sinusite

Comment le mucus se forme-t-il ?

Le mucus est produit à l’intérieur du nez et, en principe, il contient de l’eau, des protéines, certaines substances chimiques et du sel. Il présente une texture visqueuse et collante qui lui permet d’attraper les substances nocives de l’environnement.

La majeure partie produite par le nez et la gorge se mélange avec la salive et est avalé. Une partie reste dans le nez. Lors d’un éternuement ou quand la personne se mouche, le mucus est expulsé. Sinon, il reste dans les narines et sèche.

Si une personne est enrhumée, l’organisme produit davantage d’histamine. C’est une substance qui enflamme les membranes du nez et produit plus de mucus. Cela forme alors une couche épaisse de mucosités qui renforce la protection du tissu nasal.

De plus, s’il y a plus de mucus, il faut l’expulser plus souvent. Cela permet d’expulser l’agent infectieux. C’est la même chose avec les allergies.

Mythes et croyances autour du mucus ?

Il existe de nombreux mythes populaires autour du mucus. Etant donné qu’il s’agit de croyances, elles ne correspondent pas à la réalité. Par exemple, on dit que les sécrétions nasales sont des cellules cérébrales qui descendent du crâne et arrivent dans le nez. Ce qui est faux.

De même, certaines personnes affirment qu’il s’agit de restes de liquide céphalo-rachidien. On dit également que le mucus vert est synonyme d’infection et que le fait de ne pas en avoir est signe de propreté. Il n’y a aucun fondement à tout cela.

Pourquoi le mucus change-t-il de couleur ?

L’un des aspects les plus frappants du mucus est qu’il change de couleur. En général, cela se produit en raison des substances qui entrent en contact avec lui.

Transparent

C’est la couleur habituelle et considérée comme normale. Cependant, s’il est trop sécrété, il peut être le symptôme d’un rhume ou d’une rhinite allergique. L’absence de couleur n’est donc pas toujours le signe qu’il n’y a pas de problème de santé.

Jaunâtre ou verdâtre

Le mucus jaunâtre ou verdâtre est le signe d’une infection, qui n’est pas nécessairement grave. Il acquiert cette couleur parce que le système immunitaire augmente la production de cellules de défense appelées neutrophiles.

Ces cellules sécrètent quelques enzymes pour tuer l’agent infectieux. L’une de ces enzymes, la péroxydase, est celle qui donne ce ton au mucus. Il change généralement de couleur progressivement, en passant du transparent au jaunâtre puis au vert.

Rouge ou marron

Cette couleur signifie qu’il y a un composant sanguin dans le mucus. Certains des petits vaisseaux sanguins de la paroi du nez peuvent être blessés. Ou une petite lésion est survenue à la suite d’un éternuement ou du fait de se moucher très souvent. Cela ne doit pas être un signal d’alarme immédiat.

Une femme qui se mouche.

“Lorsqu’on se mouche souvent, cela peut endommager les muqueuses et ajouter du sang dans le mucus.”

Couleur noir

Il est très rare qu’il acquiert cette couleur. En général, c’est parce que nous avons respiré de la fumée ou de la suie. Ce peut être également synonyme que l’on respire dans un environnement très pollué.

Le mucus est naturel

Les sécrétions nasales peuvent causer une répulsion, mais en réalité elles indiquent que tout fonctionne correctement dans le nez. Cependant, il est préférable d’apprendre aux enfants à ne pas manger les crottes de nez. Elles ne sont pas toxiques, mais il s’agit d’un résidu de l’organisme.

Enfin, il est important que ni les adultes ni les enfants ne se grattent l’intérieur du nez. Car cela peut facilement blesser les tissus. Il est préférable de se moucher doucement ou d’utiliser un rinçage nasal.

Cela pourrait vous intéresser ...
Mucus dans la gorge : que peut-on faire ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Mucus dans la gorge : que peut-on faire ?

Le mucus dans la gorge est un symptôme très fréquent et gênant, surtout en automne et en hiver. C'est une situation qui, normalement, est temporair...



  • García-Moreno, J. M. (2005). El estornudo: Revisión de su etiología y fisiopatología. Revista de neurología, 41(10), 615-621.
  • Ramos-Jiménez J, Garduño-Torres B, Arias-Montaño JA. Histamina y comunicación intercelular: 99 años de historia. Rev Biomed. 2009;20(2):100-126.
  • Ripoll, J. (2001). Mocos y tos, el problema de cada día. Infancia: educar de 0 a 6 años, (65), 35-39.