Qu’est-ce que la myasthénie grave ?

20 octobre 2019
La myasthénie grave entraîne souvent la perte de l'expression faciale, entre autres choses. Voyons en quoi consiste ce trouble exactement.

La myasthénie grave est une maladie auto-immune caractérisée principalement par la faiblesse des muscles qui se contrôlent de manière volontaire.

C’est une pathologie dans laquelle le système immunitaire attaque les récepteurs des muscles qui leur permettent de bouger normalement. C’est-à-dire que la connexion entre les nerfs et les muscles est interrompue, de sorte qu’ils ne peuvent pas fonctionner correctement.

Le terme' »myasthénie » vient du latin et signifie « faiblesse musculaire ». On estime qu’elle touche une personne sur 5 000. Bien qu’elle puisse survenir à tout âge, elle apparaît le plus souvent avant l’âge de 40 ans chez les femmes et après l’âge de 50 ans chez les hommes.

C’est une pathologie très invalidante et complexe qui n’a toujours pas de remède. Cependant, il existe certains traitements qui peuvent soulager ses symptômes. Dans cet article, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur la myasthénie grave.

Qu’est-ce que la myasthénie grave ?

Pour comprendre cette pathologie, il faut d’abord comprendre un peu le fonctionnement des muscles. Les muscles ont des récepteurs qui reçoivent des signaux chimiques en provenance des nerfs. Normalement, quand nous souhaitons faire un mouvement volontaire, ces substances sont libérées aux extrémités nerveuses. Ces substances agissent dans les récepteurs musculaires et le mouvement est produit avec la force et la précision recherchées.

L'illustration d'une synapse

Cependant, ce qui se produit dans la myasthénie grave est que le système immunitaire est altéré et attaque ces récepteurs musculaires. De ce fait, les produits chimiques sont incapables d’activer les muscles, ce qui entraîne faiblesse et fatigue.

La faiblesse musculaire augmente avec une période d’activité. La myasthénie grave affecte souvent les muscles comme ceux qui contrôlent les expressions du visage, la mastication ou la déglutition. Les muscles respiratoires peuvent même être affectés.

Vous aimerez peut-être : 6 choses provoquant la fatigue pendant la journée

Quels sont les symptômes de la myasthénie grave ?

Comme mentionné ci-dessus, le principal symptôme est la faiblesse musculaire. Cette faiblesse augmente lorsqu’un muscle est utilisé de façon répétée et s’améliore au repos. Malheureusement, les symptômes ont tendance à s’aggraver avec le temps et, quelques années après l’apparition de la maladie, ils sont assez graves.

De nombreux groupes musculaires peuvent être affectés, mais ceux qui le sont le plus fréquemment le sont :

  • Les muscles oculaires : la plupart des personnes atteintes de myasthénie grave ont des problèmes de vue, comme la vision double. De plus, ils ont souvent une paupière tombante, ou les deux
  • Un grand nombre de patients ont de la difficulté à parler : la voix est habituellement nasale et douce
  • Le processus de déglutition est affecté : les mouvements simples comme mâcher ou avaler deviennent faibles et complexes. Cela entraîne un risque de noyade lorsque vous mangez ou buvez de la nourriture
  • Les expressions faciales sont perdues : les personnes atteintes de myasthénie grave ne peuvent souvent pas sourire normalement
  • D’un autre côté, une faiblesse peut apparaître aux extrémités ou dans le cou : lorsque cela se produit, la capacité de marcher ou de garder la tête dans une position naturelle est altérée et la tête a tendance à tomber latéralement
Une femme souffrant de myasthénie grave

Peut-être que ça t’intéresse : 6 remèdes naturels contre les maladies auto-immunes

Comment la maladie est-elle diagnostiquée ?

Afin de diagnostiquer la myasthénie grave, le médecin doit d’abord connaître tous les symptômes et tous les aspects de l’histoire médicale du patient. Il procédera ensuite à un examen physique approfondi. En outre, de nombreux tests supplémentaires sont généralement nécessaires pour confirmer le diagnostic. Par exemple, les médecins effectuent un examen neurologique pour vérifier la force et le tonus musculaire, les réflexes, la coordination, etc.

Les analyses sanguines fournissent également des renseignements diagnostiques utiles. Comme nous l’avons expliqué, il s’agit d’une maladie auto-immune, de sorte que des anticorps spécifiques sont souvent présents dans le sang du patient. D’autres tests sont également utilisés :

  • Test de la poche de glace, qui est utile lorsque le patient a une paupière tombante. La poche est placée sur la paupière pendant environ deux minutes, puis on analyse s’il y a du mouvement dans cette zone
  • Stimulation répétée d’un nerf. Ce test permet d’envoyer des impulsions à travers les nerfs pour voir si elles peuvent stimuler le muscle

En conclusion

La myasthénie grave est une maladie complexe qui consiste en une faiblesse musculaire. Elle peut affecter différentes parties du corps comme les yeux, les membres ou les muscles respiratoires.

Il s’agit d’une maladie grave qui met la vie de la personne atteinte en danger. De plus, il n’existe toujours pas de remède, il est donc essentiel de consulter un médecin face à tout symptôme afin qu’il puisse établir le traitement le plus approprié pour contrôler la situation.

 

  • Orphanet: Miastenia grave. (n.d.). Retrieved September 10, 2019, from https://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?lng=ES&Expert=589
  • Miastenia gravis: Síntomas, diagnóstico y tratamiento. (n.d.). Retrieved September 10, 2019, from https://www.cun.es/enfermedades-tratamientos/enfermedades/miastenia-gravis
  • Miastenia gravis: National Institute of Neurological Disorders and Stroke (NINDS). (n.d.). Retrieved September 10, 2019, from https://espanol.ninds.nih.gov/trastornos/las_miastenia_gravis.htm
  • Causas, síntomas, y el riesgo de miastenia gravis – American Academy of Ophthalmology. (n.d.). Retrieved September 10, 2019, from https://www.aao.org/salud-ocular/enfermedades/miastenia-gravis-causas-sintomas-y-el-riesgo