L’aérophagie : causes et traitements

4 septembre 2019
Chez les enfants, l'aérophagie est assez fréquente et est souvent associée à la colique infantile.

L’aérophagie est un phénomène physiologique produit par une ingestion excessive d’air dans le tube digestif, surtout pendant les repas. D’un point de vue littéraire, le terme signifie « manger de l’air ». Il s’agit d’un trouble digestif mineur, mais qui entraîne un inconfort important.

En général, il est responsable de la sortie d’air par la bouche, communément appelée éructations. Cependant, il ne faut pas le confondre avec le reflux gastro-œsophagien, qui présente des symptômes similaires.

L’aérophagie peut s’aggraver en présence d’autres pathologies, comme la dyspepsie, ou les ballonnements dans le ventre. Chez les enfants, l’aérophagie est relativement courante et souvent liée à la colique du nourrisson.

Les causes de l’aérophagie

Une personne qui souffre d'aérophagie

L’aérophagie est normalement la conséquence d’un régime alimentaire inadéquat. Elle est souvent liée à la consommation excessive de boissons gazeuses et sucrées ou de certains aliments. Par exemple, les sucreries, la friture ou les chewing-gums.

Par ailleurs, elle peut également être la conséquence de mauvaises habitudes lors des repas, comme par exemple celle de manger trop vite. Cela favorise l’entrée d’une grande quantité d’air dans le tube digestif.

L’aérophagie peut aussi survenir en raison de problèmes d’anxiété, tels que le stress. D’un point de vue pathologique, elle est fréquente chez les personnes qui ne coordonnent pas correctement les fonctions de déglutition et de respiration. Cela se produit souvent chez les personnes souffrant de maladies mentales.

Symptômes

L’aérophagie se manifeste par une sensation de lourdeur dans l’estomac, des ballonnements et des troubles digestifs. Les rots, avec les flatulences, sont un moyen de soulager les gênes de la digestion.

Parmi les symptômes de l’aérophagie, on trouve :

  • Distension abdominale : causée par la pression des gaz. En effet, l’excès d’air fait gonfler l’abdomen mais cela peut se confondre avec d’autres symptômes
  • Douleur abdominale : parfois, la douleur se déplace vers le bas du sternum lorsque l’air est comprimé à la fois dans l’estomac et dans le coeur. Cette douleur peut se confondre également avec l’angine de poitrine
  • Bruits intestinaux : certaines affections produisent les symptômes de l’aérophagie. C’est le cas des gaz qui provoquent également des bruits dans l’intestin
  • Éructations et météorismes sans odeur

Découvrez également : Remède à la papaye pour soigner la distension abdominale

Quel est le diagnostic ?

Un diagnostic peut être établi lorsque les éructations sont répétitives et gênantes. Au moins plusieurs fois par semaine. D’autre part, on contrôle la quantité d’air ingéré.

L’objectif fondamental de ce diagnostic est d’écarter les pathologies organiques comme les maladies du tube digestif supérieur, la malabsorption des glucides, la prolifération bactérienne et les altérations de la motilité, entre autres.

Lisez aussi : Que se passe-t-il dans notre corps si nous n’évacuons pas les gaz ?

Prévention de l’aérophagie

Afin de prévenir l’aérophagie, il est préférable de maintenir une alimentation adaptée, de mâcher lentement et d’éviter certains aliments qui favorisent l’inflammation. C’est le cas des boissons gazeuses, des sucreries et des chewing-gums, parmi d’autres bien évidemment.

Si les ballonnements sont dus au stress, il faut tenter de soulager l’anxiété avec le traitement approprié. Ou faire en sorte qu’elle diminue en faisant régulièrement du sport et en recourant à des méthodes de relaxation. Les symptômes de l’aérophagie ont tendance à disparaître naturellement une fois que les causes responsables du trouble sont traitées.

Traitement de l’aérophagie

Des infusions et des remèdes naturels contre l'aérophagie

Le traitement comprend diverses mesures à prendre en compte :

  • Mâcher correctement et lentement : de nombreuses personnes mangent de façon excessive, mal et rapidement. Cela entraîne des problèmes de prise de poids et également de mauvaise digestion. Par conséquent, l’une des choses à faire pour éviter cet inconfort et traiter l’aérophagie est de manger et de mâcher les aliments plus lentement
  • Eviter les repas copieux : une alimentation saine aide à prévenir l’aérophagie. Il est déconseillé de prendre des repas copieux, très épicés et de consommer des boissons gazeuses
  • Se détendre : certaines personnes retiennent leurs nerfs dans l’estomac. Dans ce cas, il faut se libérer du stress en menant une vie plus saine de manière générale. Pour cela, il est excellent de faire de l’exercice régulièrement et de manger davantage de fruits, de poisson et de légumes
  • Prendre de la camomille et autres remèdes naturels : certains produits naturels peuvent soulager divers symptômes de l’aérophagie. La camomille est le remède naturel idéal pour traiter et soulager les gaz
  • Boire de l’eau : cela permet une meilleure hydratation. De plus, la consommation d’eau évite l’ingestion de boissons gazeuses qui ne sont pas recommandées

Finalement, le fait de réaliser un massage abdominal peut aider à soulager ce trouble du système digestif qui est parfois si ennuyeux.

 

  • López Higueras, A. (2012). Protocolo diagnóstico de la aerofagia. Medicine. https://doi.org/10.1016/S0304-5412(12)70259-7

  • Velasco Benítez, C. A. (2013). AEROFAGIA, DOLOR ABDOMINAL RELACIONADO A DESÓRDENES GASTROINTESTINALES FUNCIONALES Y ESTREÑIMIENTO FUNCIONAL EN NIÑOS. Revista Gastrohnup.

  • Colaboración Cochrane. (2001). Efectividad del tratamiento en el cólico del lactante: revisión sistemática. Revista Pediatría de Atención Primaria.