Qu'est-ce que l'arthroscopie ?

L'arthroscopie peut servir à traiter des lésions dans les ligaments et les tendons, ou même pour certaines fractures osseuses. Apprenez-en plus dans cet article.
Qu'est-ce que l'arthroscopie ?

Dernière mise à jour : 03 avril, 2021

L’arthroscopie est une technique chirurgicale qui a révolutionné la médecine, surtout dans le domaine de la traumatologie. Il s’agit d’une petite opération qui permet de réaliser le diagnostic de nombreuses lésions affectant les articulations.

Elle ne permet d’ailleurs pas seulement de diagnostiquer : on l’utilise actuellement pour le traitement de certaines pathologies. Cette technique a été inventée au Japon et, au début, elle était réservée à l’articulation du genou.

Néanmoins, avec les progrès technologiques, l’arthroscopie s’est améliorée et, aujourd’hui, on peut l’utiliser pour n’importe quelle articulation. On l’emploie par exemple pour faire des biopsies du genou, réparer une épaule qui a tendance à se luxer constamment, etc.

En raison de son importance et de son utilité, nous allons ici vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur l’arthroscopie, en quoi elle consiste et pourquoi on l’utilise souvent dans la médecine actuelle.

En quoi consiste l’arthroscopie ?

L’arthroscopie est classée dans les techniques chirurgicales car, pour la réaliser, on doit effectuer de petites incisions autour de l’articulation sur laquelle on va travailler. Ces incisions sont nécessaires pour permettre de placer l’appareil qui permet de visualiser l’articulation, sans avoir besoin d’ouvrir complètement. On introduit généralement des pinces et une caméra pour obtenir des images de l’intérieur.

En d’autres termes, l’arthroscopie est une opération très peu invasive. Son principal objectif est de pouvoir voir l’intérieur de n’importe quelle articulation, sans avoir besoin de procéder à une chirurgie ouverte. Grâce à cela, les complications chirurgicales se réduisent considérablement.

Une opération du genou.

Le principal avantage de cette technique est, dans un premier temps, que l’on n’a pas besoin d’anesthésier complètement le patient. En général, une anesthésie locale sur la zone que l’on va observer suffit. Par ailleurs, la récupération est beaucoup plus rapide que lors d’une opération conventionnelle.

De la même façon, avec l’arthroscopie, on réduit considérablement le risque d’infections qui se produisent à travers les blessures chirurgicales. Même si cela ne semble pas être le cas, elle permet de mieux voir l’articulation grâce à l’utilisation de la caméra et de l’illumination.

L’arthroscope est le nom que reçoit la petite caméra que l’on introduit. Le procédé est simple ; la première étape consiste à désinfecter correctement la zone. Après cela, on anesthésie le patient et on réalise les incisions pertinentes pour introduire le matériel dont on a besoin.

À quoi sert l’arthroscopie ?

Même si, comme nous l’avons mentionné, on l’utilise majoritairement pour le genou, l’arthroscopie s’emploie dans d’autres articulations, comme l’épaule ou la hanche. On l’utilise souvent pour confirmer un diagnostic mais elle peut aussi servir à prélever des échantillons de l’intérieur articulaire.

Les biopsies articulaires permettent de différencier certaines maladies qui, parfois, sont compliquées à diagnostiquer. C’est par exemple le cas de la polyarthrite rhumatoïde ou de certains types de tumeurs. Par ailleurs, l’arthroscopie sert pour le traitement de certaines pathologies, comme :

  • La réparation de ligaments et de tendons. En fait, il s’agit d’une technique qui progresse beaucoup dans la réparation des lésions des ménisques.
  • À l’épauleon l’utilise souvent pour éviter les luxations pour les personnes qui en souffrent à répétition.
  • Elle peut aider à traiter certaines arthrites, qui consistent en l’inflammation de l’articulation. Plus concrètement, l’arthroscopie est d’une grande utilité chez celles qui ont une origine infectieuse.
  • On peut l’utiliser pour certaines fractures osseuses ou pour éliminer des kystes.
Une douleur à l'épaule.

Y a-t-il besoin d’une récupération après une arthroscopie ?

Comme n’importe quel type d’intervention, l’arthroscopie nécessite un certain soin postérieur pour éviter des complications. Néanmoins, il faut de nouveau souligner que la récupération est beaucoup plus rapide que lors d’une chirurgie conventionnelle.

Dans un premier temps, on recommande d’appliquer de la glace sur la zone pour réduire l’inflammation. Par ailleurs, si on place un type de bandage ou de compresse sur l’incision, il faut éviter qu’ils ne se mouillent. Le plus sûr est que le médecin vous donne un rendez-vous pour examiner les lésions quelques jours après.

En outre, il est possible que l’on vous conseille de prendre des médicaments pour la douleur et l’inflammation. De la même façon, on vous expliquera sûrement quelques règles de repos. Tout cela dépendra bien évidemment de la lésion.

Pour conclure

L’arthroscopie est une technique relativement moderne qui permet de visualiser l’intérieur des articulations. Elle est très utile, aussi bien pour le diagnostic que pour le traitement de nombreuses pathologies articulaires.

Cela pourrait vous intéresser ...
Alimentation et articulations : ce qui est recommandé et ce qui ne l’est pas
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Alimentation et articulations : ce qui est recommandé et ce qui ne l’est pas

Pour prendre soin de vos articulations, l'alimentation est cruciale. Découvrez ce que vous devriez manger et ce qu'il faudrait plutôt que vous évit...