Articulations synoviales : les différents types

16 août 2019
Les articulations synoviales sont entourées par une capsule articulaire en forme de manchon qui renferme la cavité synoviale et relie les os de l'articulation.

Les articulations synoviales sont celles dans lesquelles les éléments osseux en contact sont séparés par une cavité. Elles sont entourées par une capsule articulaire en forme de manchon qui renferme la cavité synoviale et relie les os de l’articulation.

Caractéristiques des articulations synoviales

Un schéma du dos avec différentes articulations synoviales

Tout d’abord, elles possèdent une couche de cartilage qui recouvre les superficies articulaires des éléments du squelette. De cette façon, les superficies osseuses ne sont pas en contact entre elles de manière directe. Par conséquent, lorsque ces articulations sont visibles sur les radiographies, on a l’impression qu’il y a un grand espace entre les os adjacents.

Une deuxième caractéristique des articulations synoviales est la présence d’une capsule articulaire constituée d’une membrane synoviale interne et d’une membrane fibreuse externe.

La membrane synoviale

Cette membrane se fixe sur les bords des superficies articulaires à l’interface entre le cartilage et l’os. Elle enveloppe également la cavité articulaire.

La membrane synoviale est hautement vascularisée et produit du liquide synovial qui s’accumule dans la cavité articulaire et assure la lubrification des superficies articulaires.

Par ailleurs, des sacs fermés de membrane synoviale apparaissent également à l’extérieur des articulations. Là où se forment des poches synoviales ou des gaines tendineuses. Les poches s’interposent souvent entre des structures telles que les tendons et les os, les tendons et les articulations, ou la peau et l’os. Elles réduisent la friction d’une structure qui se déplace sur une autre. Les gaines tendineuses entourent les tendons et diminuent également la friction.

Découvrez également : Comment soigner la douleur des articulations grâce au zeste de citron?

La membrane fibreuse

Celle-ci est formée par du tissu conjonctif dense et entoure puis stabilise l’articulation. Des parties de la membrane fibreuse peuvent être plus épaisses afin de former des ligaments qui fixent davantage l’articulation. Les ligaments externes à la capsule fournissent généralement un renfort supplémentaire.

D’autres structures caractéristiques des articulations synoviales

Une autre caractéristique commune des articulations synoviales est la présence de structures additionnelles dans la zone englobée par la capsule ou la membrane synoviale, telles que :

  • Disques articulaires : généralement composés de fibrocartilage, ils absorbent les forces de compression, ajustent les changements dans le contour des superficies articulaires lors des mouvements et augmentent l’amplitude des mouvements qui peuvent se produire dans les articulations
  • Coussinets de graisse : les coussinets de graisse se trouvent généralement entre la membrane synoviale et la capsule. De plus, ils rentrent et sortent de ces zones lorsque le contour articulaire varie pendant le mouvement

Lisez aussi : Entorses: comment traiter les symptômes de manière naturelle ?

Les types d’articulations synoviales

Un schéma qui montre l'articulation du genou en mouvement

  1. Articulations plates : elles permettent des mouvements de glissement quand un os se déplace sur un autre. Il s’agit notamment de l’articulation acromio-claviculaire de l’épaule
  2. Articulations en charnière : ce sont les articulations qui permettent à l’articulation de se déplacer autour d’un axe transversal. Ainsi, elles régulent les mouvements de flexion et d’extension. Par exemple, l’articulation du coude est une articulation en charnière
  3. Articulations en pivot : elles permettent le mouvement autour d’un axe qui traverse dans la longueur la diaphyse de l’os. Les articulations synoviales en pivot régulent la rotation
  4. Articulations bicondylaires : celles-ci permettent principalement le mouvement autour d’un axe, avec une rotation limitée autour d’un deuxième axe. Elles sont formées par deux condyles convexes. Ces derniers s’articulent avec des superficies concaves ou plates. On y trouve par exemple l’articulation du genou
  5. Articulations condyliennes : ce type d’articulations permet le mouvement autour de deux axes perpendiculaires d’un à l’autre. De cette façon, elles régulent les mouvements de flexion, d’extension, d’abduction et de circumduction. C’est le cas de l’articulation du poignet
  6. Articulations sellaires : elles permettent également le mouvement autour de deux axes perpendiculaires l’un à l’autre. Leur nom est dû au fait que les joints de superficies ont la forme d’une selle. Elles régulent les mouvements de flexion, d’extension, d’abduction, d’adduction et de circumduction
  7. Articulations sphériques : elles permettent le mouvement autour de multiples axes. Ces articulations régulent les mouvements de flexion, d’extension, d’abduction, d’adduction, de circumduction et de rotation. Ce type d’articulation synoviale comprend celle de la hanche

Conclusion

Sans les articulations, les os de notre corps ne pourraient pas être mobiles. Par conséquent, grâce à elles, nous pouvons réaliser les différents mouvements comme plier, pivoter et fléchir les divers membres du corps.

 

  • Padrós Soler, G., Galán Ortega, A., Guillén Campuzano, E., Hortas Nieto, M. L., Marín Soria, J. L., Muñoz Pérez, M., & Noguera Bennaser, A. (2004). Recomendaciones para el estudio del líquido sinovial. Química Clínica.

  • Iturriaga, V., Mena, P., Oliveros, R., Cerda, C., Torres, D., & del-Sol, M. (2018). Importancia del Líquido Sinovial en la Articulación Temporomandibular y sus Implicancias en la Patología Articular. International Journal of Morphology. https://doi.org/10.4067/s0717-95022018000100297

  • Aguado Jódar, X. (1992). Diferencias y similitudes entre el rozamiento deslizantes y de giro. Fuente: Serway R. A.. Física. Editorial McGraw-Hill.