La luxation du genou : causes, traitement et rééducation

5 novembre 2019
La luxation du genou est une blessure très douloureuse causée par le déplacement d'éléments articulaires. Il est nécessaire de la traiter correctement.

Une luxation ou dislocation est une blessure dans laquelle les composants d’une articulation bougent ou se séparent. En cas de luxation du genou, le fémur et le tibia sont les os qui doivent revenir à leur position naturelle.

En général, l’altération n’affecte que les parties osseuses. Cependant, l’équipe médicale devrait vérifier si les muscles, les vaisseaux sanguins ou d’autres parties du corps à proximité ont été endommagés.

Les causes courantes d’une luxation du genou

Un homme qui souffre d'une luxation au genou

Actuellement, des causes possibles ont été identifiées qui favorisent la présence d’une luxation dans n’importe quelle région du corps. Parmi elles, nous pouvons trouver, par exemple :

  • Traumatisme articulaire : il peut varier légèrement en termes d’emplacement et d’intensité. Le coup peut se produire aussi bien dans un environnement sportif que dans un environnement professionnel ou domestique
  • Mauvaise circulation : dans ce cas, le patient a déjà développé ce type de blessure et est plus enclin à en subir
  • Des altérations congénitales : par conséquent, le sujet présente une série de modifications qui augmentent le risque de développer des luxations dès la naissance
  • Mouvements forcés ou mauvais appui : le trouble est produit par un mouvement involontaire, soudain, etc.
  • Dans certains cas cliniques, la luxation peut apparaître spontanément en raison des caractéristiques de l’individu

Lisez également : 3 exercices pour apaiser l’arthrose du genou

Symptômes de la luxation du genou

En général, les patients atteints de ce problème présentent une série de signaux caractéristiques. Les signes les plus courants de luxation sont :

  • Douleur ou inconfort grave dans l’articulation si le patient tente de la déplacer
  • Léger gonflement de la zone où la luxation s’est produite : le patient peut également présenter des ecchymoses dans la zone endommagée
  • Sensation de picotement, de sensibilité et même d’engourdissement s’il y a des altérations dans les nerfs
  • Déformation de l’articulation, qui adopte une position non naturelle

Les luxations sont un problème courant qui peut affecter d’autres articulations.

Types de luxation du genou

Si c’est la première fois que le sujet s’est luxé le genou, c’est une blessure soudaine qui peut devenir chronique. Cependant, si la personne a déjà souffert du même trouble dans le passé, il s’agit d’un problème récurrent.

Il existe aussi des patients qui développent fréquemment des luxations dans tout le corps (dans ce cas, elles sont habituelles). L’une des causes de ce problème sont les maladies qui affectent les tissus qui forment les articulations. Par exemple, le syndrome de Marfan.

On peut également classer ce type de luxations en fonction du mouvement du tibia par rapport au fémur. De cette façon, on peut trouver des dislocations antérieures, postérieures, internes et externes du genou.

Cet article peut également vous intéresser : Les mauvaises habitudes qui vous font mal au genou

Traitement et rééducation

Une luxation du genou

Dans un premier temps, l’équipe médicale doit vérifier le type de luxation du patient. Dans tous les cas, la solution finale à la maladie est de remettre les composantes du genou dans leur position initiale.

Après cette procédure, le genou doit être immobilisé à l’aide d’une attelle. De plus, le temps d’immobilisation peut varier entre deux et trois semaines selon la gravité du trouble.

En revanche, dans les cas les plus graves, une intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire. De cette façon, les os déplacés peuvent être placés correctement. D’autres structures telles que les ligaments et le ménisque peuvent également être réparées, si nécessaire.

Enfin, les spécialistes libéreront l’articulation après la période de repos. Toutefois, le sujet doit effectuer une série d’exercices de rééducation dans le cadre de la thérapie. Cela rétablira autant de mobilité que possible au genou affecté en peu de temps.

Comment peut-on les prévenir ?

En règle générale, ce type de blessure survient pendant le sport. Par conséquent, les patients peuvent adopter un certain nombre de directives simples pour éviter ce trouble à l’avenir.

Il s’agit notamment de l’utilisation de chaussures adaptées au terrain sur lequel l’activité sera exécutée. Dans la mesure du possible, il faut éviter les sols glissants, car ils augmentent le risque de chutes. Dans tous les cas, il est recommandé de s’échauffer avant de faire de l’exercice pour préparer notre corps à l’effort.

 

  • Menetrey, J. (2014). Knee dislocation. In European Instructional Lectures: Volume 14, 2014, 15th EFORT Congress, London, United Kingdom. https://doi.org/10.1007/978-3-642-54030-1_13
  • Rihn, J. A., Groff, Y. J., Harner, C. D., & Cha, P. S. (2004). The acutely dislocated knee: evaluation and management. The Journal of the American Academy of Orthopaedic Surgeons. https://doi.org/10.5435/00124635-200409000-00008
  • Eriksson, E. (2004). Dislocation of the knee. Knee Surgery, Sports Traumatology, Arthroscopy. https://doi.org/10.1007/s00167-003-0469-1