L’hypermobilité de l’articulation sacro-iliaque

22 octobre 2019
De nombreux tests peuvent être effectués pour examiner la mobilité de cette articulation et diagnostiquer l'hypermobilité de l'articulation sacro-iliaque.

L’articulation sacro-iliaque se situe à côté de la partie inférieure de la colonne vertébrale, sous la colonne lombaire, au-dessus du coccyx. C’est une structure qui relie le sacrum, un os triangulaire au bas de la colonne vertébrale, au bassin (crête iliaque).

L’hypermobilité de l’articulation sacro-iliaque et d’autres affections de l’articulation sacro-iliaque sont plus fréquentes chez les femmes jeunes et d’âge moyen.

L’articulation sacro-iliaque présente certaines caractéristiques. En effet, elle :

  • Est petite et très forte : des ligaments permettent de la renforcer
  • N’a pas beaucoup de mobilité
  • Est une articulation qui transmet toutes les forces du haut du corps à la hanche et aux jambes
  • Agit comme un amortisseur de chocs

L’anatomie de l’articulation sacro-iliaque

Un schéma de de l'articulation sacro-iliaque

La taille pelvienne forme la base du tronc. Elle soutient l’abdomen et relie les membres inférieurs au tronc. Il s’agit d’un anneau ostéoarticulaire fermé composé de trois morceaux d’os et de trois articulations.

Les trois morceaux d’os sont :

  • Deux os iliaques, paires et symétriques
  • Le sacrum, impair et symétrique
  • Le bloc vertébral formé par la fusion de 5 vertèbres sacrées

De soin côté, le bassin a une grande importance dans l’équilibre instable de la colonne vertébrale, car toute discordance dans la première affectera inévitablement la seconde. C’est pour cette raison que nous pourrions le considérer comme une unité fonctionnelle.

Les articulations sacro-iliaques sont le relais entre la colonne vertébrale flexible en haut et la stabilité du bassin en bas. De plus, le sacrum est considéré comme faisant partie des vertèbres lombaires et les iliaques comme faisant partie des membres inférieurs.

Les causes des douleurs articulaires sacro-iliaques

Nous ne savons toujours pas pourquoi des douleurs se manifestent dans cette articulation. On croit qu’une altération du mouvement normal de l’articulation peut être à l’origine de la douleur sacro-iliaque.

La source de la douleur pourrait se trouver dans :

  • L’hypermobilité sacro-iliaque : c’est-à-dire lorsqu’il y a trop de mouvements et d’instabilité dans cette région du dos. La douleur est généralement ressentie dans le bas du dos ou la hanche. Elle peut également rayonner vers la région de l’aine
  • L’hypomobilité sacro-iliaque : à l’inverse, cette situation se produit quand il y a très peu de mouvement ou de fixation de cette zone. La douleur est généralement ressentie d’un côté du bas du dos ou des fesses. Dans ce cas, la douleur peut irradier sous la jambe

Vous pourriez aimer : La sciatique pendant la grossesse : qu’est-ce que c’est et comment la contrôler ?

Les patients décrivent la douleur comme s’il s’agissait d’une sciatique. Elle est causée par la radiculopathie.

L’évaluation de l’articulation sacro-iliaque

Une illustration du bassin et de l'articulation sacro-iliaque

Il existe de nombreux tests pour examiner la mobilité de cette articulation afin de diagnostiquer l’hypermobilité ou d’autres conditions. Les tests peuvent être d’une complexité différente et sont habituellement adaptés différemment par chaque physiothérapeute.

De plus, le même test peut détecter différentes situations. Il est à noter que la nécessité d’une anamnèse avant ces tests est également importante car elle aide le professionnel à vous guider vers ce type d’examen.

Certains des tests habituellement effectués pour le diagnostic sont :

  • Test de mobilité de l’articulation sacro-iliaque : bien qu’il soit assez général, le test initial doit être envisagé pour évaluer cette articulation. Il fournit au praticien des informations sur la mobilité dans la structure
  • Test de Downing : il sert à objectiver les différentes lésions et à établir la différence entre le déficit total ou partiel de mobilité des os iliaques sur le sacrum. Ce test se compose de deux parties : le test d’allongement et le test de raccourcissement
  • Glissement du sacrum au ventral : cette technique permet de détecter un blocage de l’articulation et d’autres symptômes que le patient peut présenter pendant la manœuvre
  • Test de flexion de la hanche de Gillet : cette manœuvre permet de diagnostiquer une fixation dans l’ilion ou une fixation de la base sacrée

Traitement

Pour traiter les problèmes articulaires dans ce domaine, différentes techniques physiothérapeutiques sont utilisées telles que :

  • Déblocage de l’articulation
  • Glissements
  • Etirements
  • Réorganisation des chaînes neuromusculaires
  • Soins posturaux

A lire aussi : 4 étirements qui vous aideront à corriger votre posture

En plus de ce qui précède, d’autres mesures peuvent également être utilisées, comme l’application de glace, la chaleur et le repos, l’utilisation d’analgésiques, l’utilisation de supports ou de correcteurs et l’exercice physique contrôlé.

Cependant, si vous vous sentez une douleur similaire, consultez un médecin et ne prenez aucune mesure corrective sans supervision professionnelle.

 

  • Mejía, G. E., Arias, M., Valdez, K., Carrillo, S., & Infante, G. (2008). Dolor de la articulación sacroilíaca. Anatomía, diagnóstico y tratamiento. Revista de La Sociedad Espanola Del Dolor.
  • Ramirez, C. (2007). Disfunción de la articulación sacro ilíaca: causa potencial de dolor lumbar. SaludUIS.
  • Cánovas Martínez, L., Orduña Valls, J., Paramés Mosquera, E., Lamelas Rodríguez, L., Rojas Gil, S., & Domínguez García, M. (2016). Sacroiliac joint pain: Prospective, randomised, experimental and comparative study of thermal radiofrequency with sacroiliac joint block. Revista Española de Anestesiología y Reanimación (English Edition). https://doi.org/10.1016/j.redare.2015.12.001