8 habitudes complémentaires au traitement de la douleur lombaire

· 3 avril 2019
La lombalgie est une maladie courante qui peut être prévenue et soulagée si quelques routines sont prises en compte pour prendre soin de votre dos.

La douleur dans le bas du dos, appelée douleur lombaire, disparaît généralement lorsqu’elle est traitée par un spécialiste. Cependant, vous pouvez apporter une amélioration rapide avec des routines complémentaires.

La douleur lombaire est un mal commun de nos jours. 80% des personnes à l’âge adulte en souffrent ou en ont souffert à un moment donné dans leur vie, selon la statistiques de l’Institut National des Troubles Névralgiques des États-Unis. Il ne fait pas de distinction entre le sexe, car les femmes et les hommes peuvent en souffrir.

A voir aussi : 6 façons dont votre routine quotidienne aggrave votre mal de dos

Lombalgie : un problème de qualité de vie

douleur lombaire

Le traitement de la douleur lombaire est de la plus haute importance pour améliorer la qualité de la vie, car lorsque vous souffrez, cela diminue votre capacité à effectuer des activités aussi simples que rester assis, se lever et marcher.

En effet, une étude publiée dans le British Medical Journal et menée dans 187 pays a révélé que la douleur lombaire était l’une des principales causes de l’absentéisme au travail. Pour cette raison, plus de 4 millions de jours de travail par an sont perdus.

Bien que la douleur lombaire disparaisse lors du traitement, le manque de traitement peut entraîner une douleur chronique. La même étude indique que 30% des cas ne sont pas traités de manière adéquate et deviennent chronique ou entraînent une rechute l’année suivante.

Le résultat des recherches récemment publiées par le centre médical de Boston est encore plus inquiétant. L’étude établit un lien entre le mal de dos mal guéri et le décès de 50% des personnes âgées qui ont participé.

« Les lombalgies empêchent les activités quotidiennes, mais les personnes âgées ont tendance à les éviter de peur de l’aggravation des symptômes. Cela les amène à prendre du poids ou à développer d’autres affections chroniques pouvant aboutir à un décès prématuré « , a expliqué Eric Roseen, responsable du projet.

Meilleures habitudes, moins de douleurs au dos

Pour ces raisons, il est important de traiter les douleurs lombaires et de ne pas les aggraver. Il est toujours conseillé de consulter un spécialiste. En plus de nos indications, vous pouvez suivre certaines recommandations qui vous aideront à vous soigner plus rapidement.

1. Appliquer froid et chaleur

 

Les compresses froides appliquées dans les 24 premières heures de la douleur aident à réduire l’ inflammation.

  • Mettez la glace dans un sac en plastique et enveloppez-la dans un chiffon ou une serviette fine.
  • Appliquez le sac de glace couvert sur votre dos pendant 10 minutes maximum.
  • Vous pouvez appliquer à nouveau après 10 minutes de repos.

La chaleur ne devrait pas être appliquée dans les 24 premières heures, car cela aggraverait l’inflammation.

  • Mettez l’eau chaude dans une poche à eau et enveloppez-la dans une serviette.
  • Placez la poche sur votre dos.

2. Ne pas passer beaucoup de temps au lit

L’Institut national des troubles neurologiques avertit que rester au lit pendant une longue période peut aggraver les douleurs au bas du dos et favoriser d’autres effets, tels que la dépression, les caillots sanguins et l’atrophie musculaire.

La Harvard Medical School recommande également de passer le moins de temps possible au lit et de dormir sur le côté, les jambes relevées, un oreiller sous la tête et un autre entre les genoux . Les matelas durs sont préférables aux matelas moelleux.

Le médecin ou le thérapeute peut recommander un temps de repos au lit, mais ce temps ne doit pas être dépassé.

3. S’asseoir dans la bonne position

s'asseoir dans la bonne position pour éviter la douleur lombaire

La posture correcte au moment de la séance est importante. Si vous travaillez assis, assurez-vous que le dossier soit ferme et aussi droit que possible ; idéalement, il doit former un angle de 90° avec le siège. Gardez le dos droit et la plante des pieds complètement posée sur le sol. Les genoux doivent être alignés avec les hanches.

Si vous travaillez avec un ordinateur, maintenez-le au niveau des yeux, pas plus haut ou plus bas. Le clavier doit être proche de vous sans que vous ayez à vous dégourdir les bras.

Si vous n’utilisez pas d’ordinateur et que vous devez écrire, gardez la même position, le dos droit, les genoux et les hanches alignés et la plante des pieds au sol. Ne pliez jamais le dos pour vous allonger sur le bureau. Si vous devez lire, gardez le livre ou le papier à la hauteur des yeux.

Si vous vous asseyez dans un fauteuil, gardez également le dos droitÉvitez de vous coucher. Si vous regardez la télévision ou parlez à quelqu’un, ne tournez pas la tête ni le tronc. Asseyez-vous droit pour garder la tête et le tronc bien droits.

4. Manger sainement

Éviter la prise de poids, pour ne pas avoir à augmenter la pression sur le dos. Le repos et l’inactivité intensifient les fringales. Il est donc préférable de résister à la tentation. Boire de l’eau peut être d’une grande aide pour cela !

Les aliments riches en calcium, tels que les fruits acides, le lait, le fromage et le yaourt, les légumes verts comme le chou et le brocoli, aident à renforcer les os. Vous pouvez aussi consommer des aliments riches en vitamine D, tels que les sardines, le saumon et les œufs.

5. Pratiquer le yoga

 

Certains exercices de yoga peuvent aider à soulager les maux de dos et à renforcer les muscles. Une étude menée auprès de 156 patients suggère que le yoga a un effet positif sur les douleurs lombaires.

Cependant, nous vous conseillons de consulter d’abord le médecin ou le physiothérapeute, car toutes les conditions ne sont pas identiques, et dans certains cas, cela pourrait s’aggraver, comme cela est arrivé à 12 des personnes ayant participé à l’étude.

Lisez également : 6 exercices pour tonifier votre dos

6. Éviter de se pencher ou de plier le dos

Lorsque vous effectuez des activités telles que balayer, marcher, cuisiner ou autres, évitez de vous pencher ou de plier le dos. Essayez de garder une posture droite tout le temps.

7. Ne pas se tenir sur la pointe des pieds

 

Si vous avez besoin d’atteindre quelque chose de très haut, cherchez une petite échelle ou quelque chose pour augmenter votre taille. Ne vous tenez pas sur la pointe des pieds, car cela augmente la pression sur la colonne vertébrale et les muscles du dos.

8. Éviter de porter des poids

Dans notre routine quotidienne, il est normal de porter certains poids. Dans ces cas, recherchez des outils d’aide, tels qu’une mallette ou un panier à roulettes. Lorsque vous le poussez, assurez-vous que la poignée est à bout de bras sans avoir à vous pencher.

Suivez ces recommandations tout en effectuant le traitement de rééducation indiqué par le spécialiste. Vous verrez de quelle manière ils contribueront à améliorer votre dos plus rapidement et à empêcher les maux de dos de devenir chroniques ou de s’aggraver.

 

ROBECCHI, A. (1953). Lombalgie. Reumatismo. Nguyen, C., Poiraudeau, S., Revel, M., & Papelard, A. (2009). Lombalgie chronique : facteurs de passage à la chronicité. Revue Du Rhumatisme (Edition Francaise). http://doi.org/10.1016/j.rhum.2009.03.003 Abdoulkader, F., Touil, N., Mahfoudi, H., Halfiya, El Omri, G., Kacimi, O., & Chikhaoui, N. (2016). Lombalgie chronique. Feuillets de Radiologie. http://doi.org/10.1016/j.frad.2015.12.007 Bailly, F., Foltz, V., Rozenberg, S., Fautrel, B., & Gossec, L. (2015). Les répercussions de la lombalgie chronique sont en partie lieés à la perte du roˆle social: une étude qualitative. Revue Du Rhumatisme (Edition Francaise). http://doi.org/10.1016/j.jbspin.2015.02.019