La sciatique pendant la grossesse : qu’est-ce que c’est et comment la contrôler ?

25 juillet 2019
La sciatique est une affection courante chez les femmes enceintes dans la deuxième moitié de la grossesse. Avec des soins appropriés, elle peut être contrôlée pour interférer le moins possible avec la vie quotidienne.

La sciatique est une douleur très intense qui s’étend de l’arrière de la jambe au talon et qui est due à la compression, à l’irritation ou à l’inflammation du nerf sciatique. Savez-vous comment soulager la douleur sciatique pendant la grossesse ?

Cette affection touche plus de la moitié des femmes enceintes et débute habituellement à partir du sixième mois. Dans la suite de cet article, nous allons étudier les causes qui déclenchent ce problème, les symptômes qu’il génère et le traitement approprié pour le contrôler.

La sciatique pendant la grossesse

Causes

Les causes qui conduisent à la compression du nerf sciatique pendant la grossesse sont multiples, mais toutes ont la même origine : les changements anatomiques et hormonaux auxquels la mère est soumise lorsque le foetus se développe à l’intérieur de l’utérus.

Cela cause une série de problèmes qui entraînent l’apparition de cette pathologie :

  • La croissance de l’utérus à l’intérieur de la cavité abdominale produit le déplacement de certains organes internes qui peuvent comprimer le nerf sciatique.
  • La position de l’utérus et du fœtus fait que la mère a tendance à pousser le bassin vers l’avant afin de maintenir l’équilibre. En agissant ainsi, elle modifie son centre de gravité. Les pieds se séparent alors davantage et le dos s’incurve excessivement, ce qui entraîne des postures qui peuvent comprimer le nerf sciatique.
  • Vers la fin de la gestation, l’hormone relaxine augmente, ce qui favorise la distension de l’utérus tandis que les ligaments du corps entier deviennent plus élastiques. Par conséquent, de nombreuses articulations sont plus instables et les contractures deviennent plus fréquentes.

Lire également : Traitements et conseils pour soulager les douleurs du nerf sciatique

Symptômes de la sciatique pendant la grossesse

traitement de la sciatique pendant la grossesse

La douleur varie considérablement selon le degré de compression auquel le nerf sciatique est soumis. Certaines femmes qui signalent des douleurs très intenses et immobilisantes. Pour autant, d’autres qui ne remarquent qu’un léger inconfort. Les symptômes les plus courants sont les suivants :

  • Dans le cas d’une sciatique légère, la douleur s’étend du bas du dos aux fesses et est habituellement localisée.
  • S’il s’agit d’une sciatique plus intense, la douleur rayonne le long de la jambe et touche même le genou et même le talon.
  • La douleur peut être intensifiée en toussant ou en éternuant. Cette sensation s’apparente parfois à une sensation de coup du lapin dans les zones touchées.
  • Vous pouvez ressentir des picotements ou une faiblesse musculaire.
  • Également de l’engourdissement et mobilité réduite dans les cas les plus graves.

Lire la suite : Comment réduire les douleurs osseuses naturellement

Contrôler la sciatique pendant la grossesse

soulager la sciatique pendant la grossesse

En appliquant une série de traitements, nous pourrons traiter et contrôler cette pathologie et la rendre plus supportable jusqu’à ce que la cause de la lésion du nerf sciatique soit mise au monde et cesse.

  • Contrôler le poids pendant la grossesse.
  • Pratiquer une activité physique modérée. En effet, les activités physiques comme la randonnée, la natation, le yoga ou le Pilates contribuent à renforcer les muscles abdominaux.
  • Thermothérapie : l’application d’une chaleur locale sur la zone affectée réduit la sensation douloureuse.
  • Placer un oreiller entre vos jambes à l’heure du coucher si vous dormez sur le côté. Si vous dormez sur le ventre, placer un oreiller sous vos jambes.
  • Placer une ceinture pelvienne pour aider à mieux répartir le poids du ventre et à maintenir une bonne posture.
  • Choisir des chaussures appropriées qui s’adaptent à la courbure naturelle du dos. L’utilisation de talons hauts est totalement contre-indiquée.
  • Si vous restez assise longtemps, prendre des pauses pour marcher et vous dégourdir les jambes toutes les deux heures.
  • Si la douleur est très intense, il sera très utile de recourir à des physiothérapeutes. Ils pratiqueront des massages localisés pour détendre et soulager la musculature.
  • Il est très important de ne pas s’automédicamenter avec des anti-inflammatoires. Mieux vaut consulter un médecin lorsque l’administration de médicaments est nécessaire.

Enfin, n’oubliez pas que le médecin sera toujours le professionnel de confiance à consulter en cas de maladie. Les changements corporels qui surviennent pendant la grossesse ont certaines conséquences. Pour autant, le fait d’y faire face de la meilleure façon vous permettra de profiter d’une grossesse saine et heureuse.

 

  • Ostgaard, H. C., Andersson, G. B., & Karlsson, K. (1991). Prevalence of back pain in pregnancy. Spine. https://doi.org/10.1097/00007632-199105000-00011
  • L., T., A., R., & M., M. (1994). Autotraction treatment for low-back pain in pregnancy: A pilot study. Clinical Rehabilitation.
  • Valat, J. P., Genevay, S., Marty, M., Rozenberg, S., & Koes, B. (2010). Sciatica. Best Practice and Research: Clinical Rheumatology. https://doi.org/10.1016/j.berh.2009.11.005