Comment la solitude peut affecter la santé des personnes âgées

26 août 2015
La solitude peut avoir un effet similaire au stress chronique sur notre santé cérébrale, et peut aussi affecter nos systèmes endocriniens et immunitaires, ce qui peut entraîner des maladies.

Lors de moments de tristesse, de colère ou de déception, beaucoup de personnes préfèrent s’isoler et rechercher la tranquillité dans la solitude.

Cependant, il arrive un moment où le calme revient, et avec lui le besoin de sentir de la compagnie et le soutien de toutes ces personnes qui d’une manière ou d’une autre nous motivent à profiter de la vie.

Les personnes qui désirent être seules par décision propre sont peu nombreuses, car le fait d’être entouré de gens et de se sentir important pour quelqu’un, est un besoin inégalable. 

Malheureusement, certaines personnes souffrent d’isolement de la part de leur famille et de leurs proches, surtout lorsqu’elles arrivent à la vieillesse.

Par conséquent, elles se retrouvent totalement abandonnés jusqu’au jour de leur décès.

Des recherches ont été menées sur ce sujet, et ont determiné que la solitude des personnes âgées est un grave problème qui a une incidence sur la mortalité prématurée. 

Elle est aussi liée à la détérioration de la santé mentale, aux maladies cardiovasculaires, à l’hypertension et à la démence.

Comment la solitude affecte-t-elle les personnes âgées?

On estime que 10% des adultes souffrent de solitude maligne, c’est-à-dire celle qui compromet leur santé physique et émotionnelle.

70% de ces personnes ont un grave problème de santé lié à la solitude, que ce soit dans le champ psychologique comme dans le champ physique.

Au niveau général, la solitude influe sur la santé cérébrale d’une manière très similaire au stress chronique.

Les deux provoquent une réponse négative du système endocrinien et immunitaire, ce qui fait que l’organisme est plus enclin à développer différentes maladies.

solitude-des-adultes-ages-500x334

Selon le directeur de l’Institut de Recherches Psychiatriques (IIP), Manuel Martin Carrasco, les maladies les plus communes dues à l’état de solitude sont “l’hypertension artérielle, le diabète, les infections répétées, l’anxiété et la dépression ». 

N’oubliez pas de lire : L’avoine un remède naturel pour traiter l’anxiété

Dans le cas des personnes âgées, les effets sont plus directs et négatifs à cause de la diminution de la résistance physiologique, c’est-à-dire la capacité de l’organisme à supporter et à s’adapter aux conditions adverses.

De plus, les mécanismes de réparation diminuent, à cause du vieillissement même.

Le plus inquiétant est que le problème de solitude des personnes âgées augmente chaque jour et que dans quelques années, il pourrait devenir un problème de santé publique mondial.

Pour les experts du sujet, n’importe quelle réduction de la solitude peut signifier un effet bienfaisant sur la santé de la personne, étant donné que l’on considère que “le principal facteur qui assure une bonne qualité de vie est d’avoir des relations sociales ». 
Solitude-500x312

Le président de l’Organisation « Women’s Royal Voluntary Service », David McCullough, qui est soutenu par plus de 40.000 volontaires qui aident les personnes âgées du Royaume-Uni, assure que la problématique de la solitude et ses conséquences sur la santé se sont étendues.

Lui et son équipe de volontaires sont en train d’aider les personnes désemparées, principalement des personnes âgées qui, seules, souffrent déjà de maladies, de perte de la mobilité et de problèmes mentaux.

Les données révélées au Royaume-Uni montrent qu’une grande partie de la population des personnes âgées se sentent seules ou très seules, surtout à partir de 65 ans.

Pour cette raison, l’Organisation « Women’s Royal Voluntary Service » travaille pour alimenter, trouver un abri et essayer d’accompagner les personnes qui, pour une raison ou pour une autre, se sont retrouvées seules dans ce monde.  

Existe-t-il une solution ?

Existe-t-il-une-solution-500x333

Quand la personne âgée est en condition de solitude, l’un des facteurs qui joue un rôle déterminant est le type d’activité sociale qu’elle a eu pendant le reste de sa vie.

Ainsi, il est plus compliqué d’apporter un traitement et un soutien à une personne qui a eu des difficultés à se socialiser toute sa vie et qui a été marquée par le rejet, la désorganisation ou la crainte. 

Cependant, avec un traitement personnalisé et une intervention psychologique voire même, psychiatrique, il est possible de donner une solution à toutes ces situations qui n’ont pas été résolues à d’autres moments de la vie.

De plus, les groupes de soutien, les services qui offrent des amitiés, les groupes du troisième âge et le simple fait d’avoir une conversation avec une personne pendant la journée, sont des activités qui peuvent contribuer à dépasser la solitude et améliorer la santé sous de nombreux aspects. 

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : 4 plantes idéales pour combattre les symptômes de l’arthrite

A découvrir aussi