Vous souffrez de goutte ? Voici les 8 aliments que vous devez éviter

· 13 juillet 2017
Si nous avons des problèmes de goutte nous devons réduire au maximum la consommation d’aliments riches en purines qui augmentent les taux d’acide urique et favoriser ceux qui possèdent des propriétés anti-inflammatoires.

La goutte est une des formes d’arthrite, des plus douloureuses, produite par l’accumulation de cristaux microscopiques d’acide urique dans l’organisme.

Elle affecte généralement les articulations, mais provoque également des effets négatifs dans les tissus souples et les reins.

Sa crise typique se manifeste généralement pendant la nuit, caractérisée par une douleur intense et le rougissement du gros doigt de pied.

Elle affecte également les genoux, les chevilles et d’autres parties du corps susceptibles d’accumuler cette substance.

On estime même qu’en moyenne 20% des patients affectés par ce problème développent des troubles rénaux et des calculs.

Du fait qu’elle provoque une réaction inflammatoire, il est fréquent qu’elle s’accompagne d’une sensation continue de douleur, de difficultés de mouvements et la détérioration des zones affectées.

Sa cause exacte n’a pas encore été établie avec certitude mais elle est liée entre autre :

  • Aux facteurs héréditaires
  • À la consommation d’alcool
  • Aux changements soufferts par les femmes post-ménopausées.

De plus, les mauvaises habitudes alimentaires et le surpoids sont aussi des déclencheurs de nombreuses des crises.

Pour cela il est indispensable de connaître les aliments qui, par leur composition, peuvent empirer les symptômes.

Découvrez-les tous !

1. Les viandes rouges

La consommation excessive de viandes rouges non seulement augmente le risque de souffrir de goutte mais elle provoque aussi chez les patient-e-s atteint-e-s, d’autres nombreuses complications.

  • Cela est dû au fait qu’elles ont une grande teneur en purines, en plus d’autres composés qui augmentent les taux de cholestérol et favorisent le surpoids.
  • Leur consommation peut provoquer des problèmes dans les processus inflammatoires du corps en multipliant la rétention d’acide urique et la douleur.

Lisez également : Qu’est ce que l’acide urique et comment le contrôler

2. Les fruits de mer

les fruits de mer, comme leur nom l’indique, doivent être écartés des régimes alimentaires des patient-e-s atteint-e-s de goutte.

  • Malheureusement, bien que la plupart de leurs composés soient bons, ils contiennent de hauts nivaux de purines, un type de substance qui se décompose dans le corps sous forme d’acide urique.
  • Cela signifie qu’ils peuvent augmenter les taux de cette substance et empirer l’inflammation et la douleur.

3. La bière

Même si on ne peut pas nier que nombreux des composés de la bière soient bénéfiques à l’organisme, dans le cas des patient-e-s souffrant de ce type d’arthrite, elle n’est pas indiquée.

Cette boisson augmente les taux d’acide urique dans le corps et, de plus, elle interrompt les processus chargés d’éliminer ce genre de substances.

De plus, ses composés affectent de façon directe les processus inflammatoires des articulations, tout en augmentant la rigidité et la difficulté de mouvement.

4. Les boissons sucrées

Les sodas et boissons sucrées contiennent du sirop de maïs et de la fructose, en plus des édulcorants artificiels qui augmentent la production d’acide urique.

Leur consommation régulière accentue considérablement le risque de développer des troubles métaboliques, en plus des pathologies inflammatoires telles que l’arthrite et la goutte.

D’ailleurs, la consommation de boissons gazeuses contenant des carbonates est liée à l’augmentation de la tendance à développer des difficultés osseuses à l’âge adulte.

5. Le poisson blanc

Alors que certains types de poissons sont favorables au contrôle de l’inflammation et la douleur, le poisson blanc en revanche est nuisible aux patient-e-s accumulant de l’acide urique.

Cet aliment contient entre 50 et 150 mg de purines qui provoquent des difficultés dans le traitement de la goutte.

Parmi ces poissons, nous trouvons :

  • La Morue ou le Cabillaud
  • Le bar
  • Le merlan
  • La dorade
  • Le colin ou merlu

6. Les légumes

Du fait de leur contenu en purines, les légumes doivent se consommer de manière modérée en cas d’hyperuricémie grave ou de goutte.

Les composés chimiques présents dans les cellules de certains aliments d’origine animale et végétale provoquent des difficultés dans le traitement de ce genre de maladies.

Cependant, il faut indiquer que la concentration de purines dans les légumes est très inférieure à ceux des autres aliments comme les extraits de viandes et les conserves de poisson.

7. Les champignons

Délicieux, exotiques et faibles en calories, les champignons sont une source de nutriments que beaucoup de personnes aiment ajouter à leurs nombreuses recettes.

Cependant, celleux souffrant de cette maladie doivent limiter au maximum leur consommation car ils augmentent la concentration de cristaux d’acide urique dans les articulations.

Nous vous recommandons de lire : Renforcez naturellement votre système immunitaire grâce au pleurote en huitre

8. Le foie

Bien qu’il soit indiqué pour améliorer les crises d’anémie provoquées par une carence en fer, le foie n’est pas la meilleure option alimentaire pour les patients souffrant de continuelles crises de goutte.

Tout comme avec les autres sources alimentaires d’origine animale, il possède une haute concentration en purines qui s’avèrent néfastes.

Evitez au maximum les aliments indiqués pendant le traitement de la goutte será déterminant pour minimiser et surmonter ses symptômes.

A leur place, on recommande la consommation d’aliments aux propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et dépuratifs qui contribuent, en grande partie, à l’élimination de cette substance.