Quels sont les symptômes qui avertissent de forts taux de cholestérol ?

A partir de 20 ans, il est important de faire des check-up et des tests réguliers pour vérifier que nos niveaux de cholestérol sont équilibrés et qu'il n'existe aucun risque de maladies.
Quels sont les symptômes qui avertissent de forts taux de cholestérol ?

Dernière mise à jour : 16 avril, 2019

Le cholestérol est un type de graisse présent dans toutes les cellules du corps, dont la fonction est nécessaire pour le fonctionnement optimal de l’organisme. Les symptômes de cette maladie sont souvent silencieux.

Parmi ses principales fonctions, se trouve l’intervention dans la formation des acides biliaires, qui sont responsables de la digestion des graisses.

De plus, il est chargé de former des hormones sexuelles et thyroïdiennes déterminées.

Cependant, malgré le fait que beaucoup d’organes aient besoin de cholestérol, ce dernier peut également se transformer en un assassin potentiel, quand il n’est pas contrôlé de manière adaptée.

Le grand problème est que de nombreuses personnes ignorent qu’elles ont trop de cholestérol puisque, comme beaucoup d’autres maladies, il est difficile de la détecter, à cause du manque de symptômes.

En conséquence, de graves problèmes peuvent survenir au niveau du foie et du système cardiovasculaire.

Par exemple, il y a un fort risque de développer de l’artériosclérose, une maladie qui consiste en l’accumulation de cholestérol et d’autres lipides sur les parois artérielles, ce qui empêche une bonne circulation sanguine.

A cause des dangers que provoquent les hauts niveaux de cholestérol et des difficultés de diagnostic, il est primordial de connaître une série de symptômes qui pourraient aider à tirer la sonnette d’alarme.

Les symptômes des forts taux de cholestérol

Les symptômes importants du cholestérol.

Toutes les personnes de 20 ans et plus doivent faire des tests médicaux réguliers avec des analyses de sang, pour déterminer si leurs niveaux de cholestérol sont équilibrés.

Il est important de réaliser ce test car les signaux d’alerte mettent beaucoup de temps à se manifester et empêchent un contrôle plus adapté.

Jusqu’à aujourd’hui, il n’existe aucun autre symptôme évident qui aide à identifier cette affection.

Cependant, les experts ont relié la récurrence de certains symptômes avec le risque de souffrir de cholestérol :

  • Une certaine sensation de lourdeur et une douleur au niveau de la zone pelvienne et de la vésicule. 
  • La bouche pâteuse et sèche, accompagnée d’halitose (mauvaise haleine).
  • Une lourdeur dans l’estomac et des difficultés à digérer, surtout après avoir mangé des aliments aux forts contenus en graisses.
  • Des rots, des gaz et des indigestions après avoir mangé.
  • Des difficultés dans le rythme intestinal avec une tendance à être constipé
  • L’envie de dormir après avoir mangé.
  • Des intolérances alimentaires.
  • De l’urticaire ou du prurit sur la peau.
  • Des maux de tête ou des migraines.
  • La perte de l’équilibre et des nausées.
  • Une inflammation et une sensation d’engourdissement dans les extrémités du corps. 
  • Des troubles de la vision.
  • Une agitation lorsque l’on fait des activités physiques.
Les symptômes du cholestérol.

Toute cette symptomatologie a tendance à être confondue avec des troubles de la santé plus communs, qui peuvent disparaître de manière spontanée.

Cependant, si l’on ne vérifie pas nos taux de cholestérol, l’affection a tendance à avancer jusqu’à des degrés plus graves et provoque des troubles parfois impossibles à guérir.

La bonne nouvelle est que cette affection peut être évitée avec un simple examen de sang régulier et l’adoption d’habitudes saines, qui aident à stabiliser les taux de cholestérol tout en stimulant la fonction hépatique.

Comment contrôler le cholestérol chez soi ?

Contrôler les symptômes du cholestérol.

Bien qu’il soit parfois nécessaire de prendre des médicaments pour réduire les niveaux d’hypercholestérolémie, il a été vérifié que tout le monde ne doit pas y recourir pour retrouver un équilibre.

Indépendamment du fait que l’on doivent prendre ou non des médicaments, le mieux est d’éviter la consommation d’aliments riches en graisses et de calories comme celles que l’on trouve dans les aliments suivants :

  • La charcuterie.
  • Les viandes rouges.
  • La nourriture rapide.
  • Les confiseries.
  • Les aliments transformés.
  • La crème dessert.
  • Le beurre et la mayonnaise.
  • Le jaune d’oeuf.

A la place des aliments précédents, il est essentiel de baser son régime alimentaire sur des aliments à la forte valeur nutritionnelle comme :

  • Les fruits frais.
  • Légumes.
  • Légumes secs.
  • Les céréales complètes.
  • Le lait écrémé.
  • L’huile d’olive.
  • Les viandes maigres.
  • Le poisson bleu.
  • Les graines de chia ou de lin.

De même, il est important de modifier sa manière de faire cuire les aliments.

Il faut éviter les aliments frits, les faire bouillir dans de l’eau ou à la vapeur. Et opter pour une cuisson au four sans huile.

Il est fondamental d’améliorer ses habitudes de vie et de faire tout son possible pour contrôler le cholestérol. 

En effet, avec le passage du temps, le danger augmente. Et des altérations dans le corps se font sentir, pouvant se traduire en pathologies graves.

Cela pourrait vous intéresser ...
Un avocat par jour aide à réguler les taux de cholestérol
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Un avocat par jour aide à réguler les taux de cholestérol

Beaucoup de personnes sont inquiètes pour leurs niveaux de cholestérol. Ce lipide présent dans le sang peut s'accumuler en grandes quantités et êtr...