Le syndrome du nid vide : quand la solitude imprègne le foyer

· 7 octobre 2016
Même si le syndrome du nid vide peut nous affecter quand nos enfants partent de la maison, nous devons comprendre que c'est pour leur bien et que cela fait partie du cycle de la vie.

Vous vous êtes déjà senti seul ? Si vous êtes parent, vous avez sûrement vécu cette situation où les enfants deviennent grands et qu’ils abandonnent la maison. Cette solitude que vous ressentez et que vous craignez s’appelle le syndrome du nid vide. 


Nous vous recommandons de lire : Réconciliez-vous avec la solitude

Toutes nos émotions et sentiments se trouvent influencés par ce qui se passe dans notre entourage. Cela inclut non seulement les situations de travail ou de famille, mais il faut savoir que les personnes en elles-mêmes ont ici un rôle primordial dans leur moral.

Les gens jouent un rôle fondamental car ils sont les principaux responsables de leurs propres émotions.

Dans le cas des parents, les enfants abandonnent le nid tôt ou tard. Ils le savent, mais c’est dur, une fois le moment arrivé, de se confronter à la solitude du foyer. Un foyer qui a changé et qui, pour eux, est maintenant imprégné de souvenirs.

valise-shutterstock_256824478-500x334

Le syndrome du nid vide et la perte

Le syndrome du nid vide peut se définir en un seul mot : la perte. La perte des enfants qui ont décidé de s’émanciper, partir vivre seuls pour étudier loin de la maison ou tout simplement fait leur propre vie et construit une famille.

Il est possible que ce soit les mères qui ressentent cette sensation de solitude dans le foyer. Elles ont porté leurs enfants en elles et s’y sentent connectées via un lien spécial.

D’une certaine manière, ils sont une partie importante d’elles et elles se sentent extrêmement responsables de tout ce qui leur arrive.

Découvrez : 4 enseignements que le bouddhisme nous donne sur l’amour

Et soudain, vous remarquez que sa chambre est complètement vide. Vous ne devez plus penser à l’heure à laquelle il rentrera, et vous n’aurez même plus l’opportunité de vous disputer.

Tout a changé et cela, en tant que progéniteur, vous attriste. Souvent, vous commencez à développer des comportements que votre enfant peut récriminer, comme l’appeler chaque jour. 

adolescente-dans-le-lit-depression500x334

C’est normal, vous avez la nostalgie de ce contact et de la communication quotidienne. Cependant, tout a changé.

Cette situation est bien plus difficile pour les parents qui se retrouvent seuls. S’ils sont en couple, le syndrome du nid vide est bien plus facile à surmonter, mais s’ils sont seuls, la sensation de solitude augmente. 

Malgré cela, c’est une situation que nous devons respecter et savoir affronter de la meilleure des manières. La tristesse et la nostalgie sont normales. Même si cela est difficile, c’est le moment d’accepter que les petits se sont envolés du nid.

La situation actuelle des jeunes

Le syndrome du nid vide se voit alimenté de manière négative par une situation actuelle que les jeunes doivent vivre. Ceux qui ne se sont pas émancipés à des âges avancés sont de plus en plus nombreux.

Lisez aussi : 3 clés merveilleuses pour éduquer vos enfants dans l’intelligence émotionnelle

Le chômage, une situation professionnelle précaire, le manque de motivation ou le confort d’être dans la maison de ses parents, encourage ces enfants à y rester bien plus longtemps.

Si un travail surgit, ils doivent parfois partir loin de la maison ou même changer de pays. Cela attriste encore plus si les parents, qui ne sont pas préparés, doivent affronter cette situation tout d’un coup.

article_13744188534-500x600

Quand les enfants ont leur vie et leur propre famille loin de leurs parents, la sensation de mal être grandit car ils ne peuvent pas les voir et établir une connexion avec leurs petits-enfants.

Surmonter le départ des enfants

Il est évident que la relation entre parents et enfants déterminera la gravité ou pas de ce syndrome. Comme nous l’avons dit, les parents qui sont seuls seront les plus affectés. Malgré cela, avec des efforts, il est possible de dépasser cela.

  • Acceptez la situation : parfois, nous nous obstinons à aller à l’encontre d’une circonstance que nous ne pouvons pas résoudre. C’est le moment d’accepter que nos enfants sont partis pour faire leur propre vie.
  • Concentrez-vous sur votre couple : si vous êtes en couple, ce dernier est parfois délaissé car vous concentriez toute votre attention sur vos enfants. C’est le moment de faire des choses ensemble et de retrouver une vie conjugale saine.
  • Ne restez pas chez vous : que vous soyez en couple ou seul, c’est le moment de retrouver des habitudes sociales saines. Retrouver ses amis, se promener ou se plonger dans des activités qui vous font oublier la solitude que vous ressentez quand vous êtes chez vous.

Vous partez ? Pas sans découvrir : L’hyper-éducation ou comment rendre des enfants malheureux

Le syndrome du nid vide est difficile à dépasser, mais n’oublions pas que c’est une étape par laquelle tout parent passe tôt ou tard.

Accepter la situation, la comprendre et faire un effort pour la surmonter du mieux possible seront les meilleurs alliés.