Je t’aime, mais je n’ai pas besoin de toi

· 6 juin 2017

Je n’ai pas besoin de toi, mais je t’aime et je veux être avec toi. Ainsi, le jour où notre relation se termine, je continuerai entier-ère, car je n’aurais jamais cessé de l’être.

Même si je t’aime, je n’ai pas besoin de toi pour être heureux-se, ni pour vivre. Nous savons que c’est une croyance très enracinée, synonyme d’amour. Mais aujourd’hui, je sais que je peux me sentir bien sans toi.

Les films, la culture et la société ont installé dans notre esprit l’idée d’un amour romantique qui nous amène toujours à l’échec et à la souffrance, alors qu’amour devrait vouloir dire quelque chose qui nous rend heureux-se.

Lisez : Lorsque les amitiés se terminent et que l’amour s’éteint

Tout cela a provoqué que de nombreuses personnes souffrent de dépendance émotionnelle, un problème qui est de plus en plus présent.

Je n’ai pas besoin de toi pour vivre

Il existe l’idée selon laquelle aimer implique de souffrir, mais tout ceci est un grand mensonge. Le problème vient de toutes les étapes que nous traversons et qui sont fortement liées au célèbre « sans toi je ne sais pas vivre« .

La peur d’être seul-e-s et de sentir des échecs sur le terrain amoureux provoque que nous ne choisissions parfois pas nos partenaires, mais que nous allions vers la première personne qui s’intéresse à nous.

Cela arrive dans des cas de dépendance émotionnelle.

Cela amène également à lier une relation avec l’autre, car cette sensation que personne ne nous aime provoque en nous une grande anxiété que nous réglons en ayant une relation.

Cependant, tout cela laisse une chose claire : l’amour vécu n’est pas réel. Comment pourrait-on solutionner ça ? En évitant de tomber dans les erreurs suivantes :

L’idéalisation du partenaire

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi au début des relations tout est beau et qu’après tout court au désastre ?

La réponse se trouve dans l’idéalisation de ce prince ou cette princesse charmant-e à qui nous permettons des choses qui nous dérangent parce que nous pensons pouvoir le supporter, l’accepter tel-le qu’iel est, ou que nous gardons l’espoir qu’iel puisse changer.

Découvrez : Les 5 clés du respect dans une relation de couple

Toutefois, cela provoque que l’amour ne soit pas réel dès le début, car nous avons mis des lunettes pour ne voir que ce qui nous intéresse.

Peut-être que cela trouve ses raisons dans des manques émotionnels qui nous incitent à regarder et à valoriser seulement ce dont nous avons besoin.

La faible estime de soi

Le besoin d’avoir un-e partenaire peut provoquer une faible estime de soi qui vous affecte dans divers domaines de votre vie.

Ce besoin qui nous ronge, nous le posons comme quelque chose d’indispensable, comme notre objectif principal. Cet objectif que si nous n’atteignons pas, provoque l’écroulement de notre monde.

Notre monde tourne autour de la relation parfaite, idéale. Si elle va mal, l’échec prend le dessus et notre estime de nous-même s’effondre.

Tomber amoureux-se suppose pour les personnes souffrant de faible estime d’elles-mêmes quelque chose qui les absorbe, pour lequel elles doivent donner le meilleur d’elles-mêmes sans conditions ni risquer de souffrir davantage.

Les personnes comme ça ne sont pas capables de mettre des limites et cela provoque beaucoup de souffrances dans les relations amoureuses.

Ne ratez pas : 5 dangers de la dépendance émotionnelle dans le couple

Avoir un-e partenaire ne fait pas tout, c’est pour ça que je n’ai pas besoin de toi

-e

Même si nous sommes conscient-e-s qu’être en couple ne fait pas tout, c’est une croyance très installée dans notre esprit qui nous invite à commettre les erreurs précédemment mentionnées.

On peut vivre parfaitement bien sans personne à ses côtés. Et les personnes qui n’ont jamais eu l’opportunité d’être seules devraient en profiter si elles sont mises face à cette situation.

Plus que tout car lorsqu’on est seul-e-s, on apprend à ne pas avoir besoin, on se connaît soi-même et on réfléchit sur la relation qui vient de se finir.

De cette manière, vous arrivez à mûrir et à savoir ce que vous avez apprécié ou non dans votre relation pour que la suivante se passe le mieux possible.

Faire cela est très positif, mais le besoin d’avoir un-e partenaire nous trouble bien souvent la vue et provoque que nous n’apprécions pas ce moment où nous n’avons à penser qu’à nous.

C’est seulement de cette manière que vous serez conscient-e-s que l’on peut aimer sans avoir besoin d’une autre personne.

Avant de partir lisez : Pourquoi avons-nous besoin de pleurer ?

Avez-vous déjà imaginé la possibilité d’être célibataire ? Vous avez peur d’être seul-e-s ?

Si notre vie dépend du fait d’avoir quelqu’un à nos côtés, nous ne pourrons jamais nous sentir entièrement heureux-ses.

Car vous vous tromperez, vous vous oublierez et c’est la pire erreur que vous puissiez commettre. La seule personne qui sera toujours avec vous c’est vous-même.

Cessez de vous ignorer et commencez à vous aimer.