Lorsque les amitiés se terminent et que l’amour s’éteint

· 23 février 2017
Il est possible qu’aussi bien l’amour que certaines amitiés finissent par se refroidir. Loin de vous accablez, vous devez trouver les forces pour continuer de l’avant. Vous devez en premier compter sur vous-même.

Quand les amitiés s’essoufflent et que l’amour se fade, quelque chose en nous disparaît.

Personne n’est préparé-e à la perte ni au détachement d’un lien qui, jusqu’à peu de temps, était important pour nous.

Notre cerveau est programmé génétiquement pour se connecter avec les autres. C’est ainsi que nous survivons, que nous apprenons et que nous avançons tout au long de notre cycle vital.

Cependant, alors que notre cerveau se rattache à ce qui est permanent, on oublie quelque chose d’essentiel : que la vie passe, que les choses changent et que, parfois, il est nécessaire d’évoluer.

Terminer une relation d’amitié qui a été un jour unique nous fait passer par des moments de confusion et de tristesse.

Car une amitié est quelque chose d’intime, qui nous édifie, nous apporte des joies et un appui émotionnel. Pourtant, parfois, les imprévus de la vie ou le fait de changer de centres d’intérêts font que, petit à petit, certaines amitiés se refroidissent ou périment.

Tout comme avec les relations affectives. Il peut exister une trahison, une déception ou il se peut, également, que pour autant que cela nous affecte, l’amour s’éteigne d’un côté ou de l’autre sans que nous ne comprenions bien pourquoi.

Faire un pas en avant est obligatoire dans ces cas précis. Bien que cela ne soit pas évident, même si le puzzle ne notre vie est fragmenté et en pièces.

Nous vous expliquons ici comment s’y prendre.

Quand une amitié expire

Cela peut nous sembler curieux, mais l’amitié a une signification différente pour les hommes et les femmes. Cette différence ne veut pas dire que pour un genre ou un autre cela soit plus important.

  • Cela est lié avec son implication. Par exemple, selon une étude menée par l’University College London (Royaume Uni) l’amitié a pour les femmes un effet calmant.
  • L’amitié avec d’autres femmes sert aux femmes de défoulement, une manière de relativiser leurs problèmes, le stress, l’anxiété. Le lien a une intimité qui dépasse le monde émotionnel.
  • De leur côté, les hommes, valorisent plus la famille ou la propre compagne pour s’exprimer, pour trouver l’intimité et une approche plus profonde.
  • Probablement que pour cette raison, l’impact personnel dans le cas des femmes qui perdent un-e ami-e peut être, globalement, plus intense.

Découvrez :  Âmes brisées : la réalité des personnes maltraitées psychologiquement

Comment affronter la fin d’une amitié

amities-affronter-fin

Une amitié ne se substitue pas par autre chose : on la laisse partir. C’est ce que nous devons comprendre. Arrêtez de fréquenter quelqu’un implique tourner une page et avancer.

  • Chaque personne, chaque ami-e et chaque lien nous offre des choses déterminées. Pour cela, nous ne devons pas chercher chez un-e ami-e ce que d’autres nous offraient. Laissez chacun être soi-même et agissez avec authenticité.
  • Assumez qu’il existe des liens qui prennent fin et que cela n’est pas mauvais.
  • Les personnes grandissent, ont d’autres centres d’intérêts et, de temps en temps, nous en arrivons à décider qu’il existe des ami-e-s qui ne nous offrent plus de choses positives, mais tout le contraire.

Parfois, laisser partir un-e ami-e, c’est aussi grandir. L’important c’est de rester avec les personnes qui ont vraiment de l’importance pour nous.

Lisez aussi : 8 questions à se poser avant de débuter une nouvelle relation

Quand l’amour se termine

amities-amours-termine

Lorsque l’amour se termine, ces os invisibles qui soutiennent votre âme se rompent, ce poumon qui vous donnait l’air et les ailes, qui faisaient vous sentir vivant-e.

  • Personne ne sait pourquoi, ni comment, mais cela se produit. L’amour s’évanouit parfois comme la rosée avec le soleil du midi.
  • Lorsque cela se passe nous nous accrochons à l’espoir. « Il est probable que si je fais ou dis cela iel revienne avec moi », « il est possible que, si je change de façon d’être, iel m’aime à nouveau… ».
  • Ce n’est pas approprié, ce genre de conduites finissent par intensifier ce cycle de négativité, de faux espoirs et de douleur ».

Si l’amour prend fin nous devons le dire clairement ou exiger qu’on nous le dise ainsi. Alors ce sera la fin, mais aussi le point de départ.

Découvrez également : Je t’ai aimé, je t’aimais mais je ne t’aime plus

Comment affronter la fin d’un amour

La fin d’une relation affective ne se récupère pas d’un jour à l’autre. Une période entre 6 mois et deux ans est nécessaire. Bien qu’il existe des différences individuelles, il y a également une série de stratégies qui peuvent nous aider.

  • Agissez avec dignité : si vous savez que vous n’êtes pas aimé-e, assumez-le, acceptez-le et commencez le deuil.
  • Regardez devant n’est pas facile quand nous avons laissé derrière tant de choses.

Néanmoins, avant de vous alimenter de nostalgie ou du langage conditionnel (il se peut que, si j’étais comme cela, si je faisais ceci, peut-être que…), nous devons parler au présent :

  • Je mérite de m’occuper de moi, de prendre soin de moi et de reconstruire mes morceaux cassés.
  • Je vais m’appuyer sur ma famille, mes ami-e-s, dans ce présent dans lequel je dois me donner de nouveaux objectifs pour construire un nouveau bonheur.

Le temps y notre attitude cicatrisent ces blessures, et la vie, avec son écho et ses merveilles, remplira à nouveau ce vide dans votre cœur.