Tout ce que j’ai vécu jusqu’à présent a fait la femme que je suis aujourd’hui

Chacun des revers que nous a apportés la vie, chacune des joies et toutes les leçons que nous avons apprises tout au long des années ont structuré notre personnalité actuelle.

La femme que vous êtes aujourd’hui raconte une histoire unique et exceptionnelle.

Ce portrait personnel sera habité par des clairs-obscurs, des périodes de difficulté propre et des moments où la chance vous a accompagné, ainsi que ce bonheur qui continue à vous inspirer.

Tout ce qui a été vécu, ressenti et vu lors de toutes nos expériences forme ce que nous sommes aujourd’hui.

Qui est capable d’accepter chacun de ces aspects sans résistance ou regret pourra avancer dans sa vie avec plus de liberté.

À présent, nous savons que dans de nombreux cas, il y a des souvenirs déterminés qui nous font trop de mal et nous pouvons arriver à nous détester nous-même car nous avons cédé dans certaines situations, ou nous avons mal agi.

Nous pourrions dire sans nous tromper qu’il y a toujours une version de nous-même qui ne nous plaît pas, et que nous rejetons.

Nous devons être capable d’accepter la femme d’hier car elle nous a aussi aidé à donner de la force et de la beauté à la femme d’aujourd’hui. 

Dans cet article, nous vous invitons à réfléchir à cela.

La femme que vous voyez aujourd’hui dans le miroir raconte une longue histoire

Personne d’autre que vous ne connaît tous les chemins par lesquels vous êtes passés, toutes les fois où vous vous êtes trompée pour vous retrouver, et tout ce pour quoi vous vous êtes efforcé pour chaque chose que vous aimez.

Nos cartes personnelles montrent parfois des recoins privés que nous n’avons partagés avec personne, car elles reflètent ces moments de crises dont nous ne sommes pas fiers, mais que, perçus avec distance et expérience, nous finissons par accepter et par considérer comme importants.

Lisez aussi : 5 piliers pour être une femme équilibrée

Une relation douloureuse qui échoue, un projet qui n’a pas bien abouti, le fait d’avoir investi du temps et des efforts dans des personnes qui ne le méritaient pas, ou même mal se comporter avec ceux qui méritent le meilleur sont des fragments de ce passé dont le souvenir fait mal.

Mais, loin de voir la vie comme des stations de train isolées les unes des autres, nous devons la voir comme un cycle, un voyage risqué mais merveilleux où tout compte, et où tout définit la femme exceptionnelle que nous sommes aujourd’hui.

Femme-qui-vole-au-dessus-de-l'abime-500x313

L’acceptation de soi-même

S’accepter soi-même ne signifie pas se regarder uniquement dans le miroir et aimer chaque recoin qui reflète la superficie, avec chaque vertu et chaque beauté. C’est bien plus que cela.

De fait, l’auto-acceptation est un exercice que nous devons pratiquer chaque jour.

  • S’accepter signifie savoir accepter ses erreurs pour apprendre d’elles.
  • S’accepter signifie comprendre que nous ne sommes pas infaillibles, que nous ne pouvons pas aller partout, ni satisfaire tous les désirs et les besoins de ceux qui nous entourent.
  • S’accepter signifie savoir accepter que la vie, ce sont des changements et que nous devons nous adapter à chaque variation avec intégrité et optimisme, car vivre, c’est se laisser porter et profiter de ce mouvement enrichissant.

Lisez aussi : J’ai changé : aujourd’hui j’ose dire « stop »

Mûrir, c’est un voyage intérieur qui en vaut la peine

Mûrir, ce n’est pas seulement fêter des anniversaires. C’est accumuler les expériences, car il n’y a rien de plus triste que de laisser passer le temps sans le remplir de sensations, de découvertes, d’apprentissages, d’erreurs, de caresses, de sourires, de larmes, de saveurs…

  • La vie réelle est au-delà de notre zone de confort et c’est sur cette ligne, située un pas au-delà de la barrière de la peur, que le meilleur arrive.
  • Mûrir, c’est avant tout, un voyage intérieur qui nous oblige à tirer parti de tout ce qui a été vécu pour remodeler notre personnalité, nos valeurs et notre essence. 
  • Car la femme que vous êtes aujourd’hui n’est pas la femme de 20 ans. Il reste, sans aucun doute, une partie d’elle, mais tout ce voyage a enlevé des couches et en a ajouté de nouvelles, pour vous rendre plus habile, plus sûre, et plus rayonnante.

Il ne faut pas avoir peur de prendre des années, il faut avoir peur d’une vie non vécue.

Fille-buvant-du-vin-avec--un-chat-500x344

Ce que je suis aujourd’hui

Vous êtes dans ce point intermédiaire où vous regarder le passé avec satisfaction car vous avez accepté chacun de vos chemins et de vos choix, mais vous dirigez le regard vers le futur et vous vous demandez ce que cet horizon vous apportera.

Ne passez pas à côté de : Les aiguilles du temps ne recousent pas toutes nos blessures

  • Peu importe ce qui se passe dans ce futur car il n’existe pas encore, et les personnes sages savent très bien que le meilleur moment, c’est maintenant.
  • Votre meilleur âge, c’est aujourd’hui, le moment le plus important de votre vie, c’est celui qui s’ouvre à vous en ce moment.
  • Nous savons que le destin joue avec ses propres dés, mais nous sommes également des artisanes de notre propre réalité.
    Nous prenons des décisions, nous haussons le ton pour dire avec fermeté ce que vous voulons et ce que nous ne voulons pas, ce que nous sommes disposées à conserver et ce contre quoi nous voulons lutter.

Tout ce qui a été vécu nous a donné de la force, du courage et de la fermeté, et c’est un trésor très précieux : c’est votre héritage personnel, et sans aucun doute, merveilleux.

Catégories: Sexe et relations Étiquettes:
A découvrir aussi