Toux avec flegme vert : qu’est-ce que cela signifie ?

10 octobre 2020
La couleur du flegme qui accompagne une toux peut, en partie, faire partie du diagnostic de diverses maladies des voies respiratoires. Découvrez ici ce que signifie une toux avec des mucosités vertes.

Que se passe-t-il lorsque vous avez une toux avec flegme vert ? Est-ce toujours une infection qui doit être traitée avec des antibiotiques ? Ce fluide corporel est sécrété par la muqueuse du système respiratoire chez les mammifères et, selon des sources bibliographiques, sa fonction est de maintenir l’humidité des voies respiratoires.

De plus, les flegmes piègent et facilitent l’expulsion des agents étrangers vers l’extérieur du corps. Parce qu’on y trouve également des lysozymes (substances antibactériennes) et des anticorps, il est possible d’affirmer qu’il possède des propriétés antimicrobiennes.

Aussi étrange que cela puisse paraître, la couleur du flegme révèle, dans de nombreux cas, la nature de la pathologie du patient. Cette fois, nous vous expliquerons ce que signifie la toux avec des mucosités vertes et comment la contrôler.

À propos du flegme et de ses couleurs

Aussi désagréable que cela puisse paraître, il est essentiel de comprendre d’où vient la coloration des mucosités et pourquoi ce changement de couleur se produit pour détecter diverses maladies. Les organisations médicales reconnaissent de cette façon la signification des diverses variantes :

  • Vert ou jaune : indicateur de bronchite, de fibrose kystique, de pneumonie et de sinusite.
  • Brun : bronchite, fibrose kystique, abcès pulmonaire (cavité pulmonaire remplie de pus), pneumonie et pneumoconiose (infiltration pulmonaire de substances minérales).
  • Blanc : indique une bronchite, une bronchopneumopathie chronique obstructive (MPOC), une insuffisance cardiaque congestive et un reflux gastro-œsophagien (RGO).
  • Noir : infection fongique (champignon des voies respiratoires), abcès pulmonaire, pneumoconiose et tabagisme.
  • Rouge : pathologies impliquant des hémorragies internes des voies respiratoires, abcès, tuberculose ou cancer du poumon.

Comme nous l’avons vu, la coloration du flegme est représentative de ce que le système immunitaire tente d’expulser du corps. Une toux accompagnée de mucosités brunes peut signifier, par exemple, que le patient a inhalé de la saleté ou des composés minéraux pendant une longue période, ou qu’il y a du sang séché dans une partie de ses voies respiratoires.

En revanche, une coloration rouge prédit une pathologie inquiétante dans certains cas, car elle peut représenter des saignements dans une partie du corps en contact avec la cavité nasale et la bouche. Maintenant, que signifie une toux avec des mucosités vertes ? Nous vous donnons la réponse dans les lignes suivantes.

Un homme souffrant de toux.
La toux peut être accompagnée de douleurs à la poitrine et à la gorge, qui seront également indicatives pour le diagnostic.

Toux avec flegme vert : qu’est-ce que cela signifie ?

Comme expliqué précédemment, la présence  d’une toux avec flegme vert indique que le corps combat une infection. Aussi paradoxale qu’elle puisse être, cette coloration verdâtre est due au nombre élevé de globules blancs morts et d’autres substances issues de la lutte contre le pathogène. Les infections les plus courantes qui mènent à ces expectorations sont les suivantes.

Bronchite aiguë

Selon la bibliographie, la bronchite aiguë est la cause de diagnostic la plus fréquente chez les personnes souffrant de toux fréquentant les cliniques ambulatoires. Dans ce cas, les médecins sont le plus souvent confrontés à une infection d’origine virale. En effet, les rhinovirus (à l’origine du rhume) en sont la cause dans 90 % des cas.

Bien que ce ne soit pas si courant, il est important de souligner que certaines bronchites sont causées par des bactéries. Selon la source précitée, 32 % des patients qui toussent depuis plus de deux semaines sont infectés par la bactérie Bordetella pertussis.

Certains symptômes supplémentaires sont les suivants :

  • Inconfort thoracique.
  • Fatigue.
  • Fièvre.
  • Essoufflement et respiration sifflante.

Cet article pourrait vous intéresser : 5 remèdes naturels pour réduire les symptômes de la bronchite

Fibrose kystique

Cette pathologie est beaucoup plus agressive et grave que celle précédemment exposée. En effet, elle est associée à un certain risque de mortalité (jusqu’à 1,33 par million d’habitants, selon les études). La Cystic Fibrosis Foundation (CFF) rapporte que cette maladie est héréditaire et se caractérise par un dysfonctionnement des glandes exocrines.

Dans une situation normale, les glandes produisent du mucus, de la salive et d’autres liquides. Ces liquides aident le corps à fonctionner normalement. Chez les patients atteints de fibrose kystique, ce mucus est trop épais, bouchant les poumons et les intestins. Une toux de flegme verdâtre persistante tente de se débarrasser de ce mucus épais et dysfonctionnel.

D’autres données essentielles sur cette maladie montrent que :

  • Ce n’est pas une maladie contagieuse.
  • À ce jour, il n’y a pas de remède.
  • Il survient chez un nouveau-né sur 3200.

Pneumonie parmi les toux avec flegme vert

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la pneumonie est la cause de 15 % de tous les décès chez les enfants de moins de cinq ans. C’est une pathologie qui répond à une infection, qu’il s’agisse de virus, de bactéries ou de champignons. Encore une fois, les toux avec des mucosités verdâtres indiquent la lutte immunitaire contre ces micro-organismes.

Certains des agents pathogènes qui en sont la cause sont les bactéries Streptococcus pneumoniae, Haemophilus influenzae de type b, le champignon pathogène Pneumocystis jiroveci et le virus respiratoire syncytial. La pneumonie provoque un remplissage des alvéoles pulmonaires du patient avec des fluides et du pus, ce qui rend la respiration douloureuse et limite l’absorption d’oxygène.

Sinusite

La toux avec des mucosités verdâtres est typique de la sinusite bactérienne. Selon des études statistiques menées aux États-Unis, cette pathologie touche environ 31 millions de patients par an.

Dans ce cas, des bactéries pathogènes s’installent dans les sinus, provoquant un nez bouché, l’expulsion de mucosités et une douleur ou une pression dans les zones autour du nez et des yeux.

Une toux avec flegme vert peut être synonyme de sinusite.
La sinusite provoque des maux de tête derrière les yeux et autour du nez.

Découvrez aussi : 4 solutions contre la sinusite

Comment traiter une toux avec flegme vert ?

Une toux avec flegme vert est le signe d’une réponse immunitaire à une infection ou à une maladie héréditaire. Il peut exister de nombreux remèdes naturels qui soulagent l’irritation de la gorge, mais selon la gravité de la pathologie, des traitements médicaux peuvent être nécessaires.

Dans de nombreux cas, les thérapies des voies respiratoires ne sont pas essentielles, car elles se résolvent d’elle-même. C’est-à-dire que le système immunitaire du patient sait faire face à l’invasion de lui même. Le corps ne présente plus de symptômes en une semaine environ.

Dans d’autres cas, il peut être nécessaire d’utiliser des antibiotiques ou des inhalateurs pour ouvrir les voies respiratoires rétrécies dans les poumons. Dans les cas les plus grave, une intervention chirurgicale est nécessaire. La décision reviendra au professionnel traitant le trouble.

  • Dvorkin, M. A., & Cardinali, D. P. (2011). Best &Taylor. Bases Fisiológicas de la Práctica Médica. Ed. Médica Panamericana.
  • What the color of your snot really means, healthessentials. Recogido a 30 de julio en https://health.clevelandclinic.org/what-the-color-of-your-snot-really-means/
  • DUQUE, A. E. D. (2008). Bronquitis aguda: diagnóstico y manejo en la práctica clínica. Universitas Médica49(1), 68-76.
  • Una introducción a la fibrosis quística para los pacientes y sus familias, Cystic fibrosis foundation. Recogido a  https://www.cff.org/PDF-Archive/En-Espa%C3%B1ol/Una-Introduccion-A-La-Fibrosis-Quistica-Para-Los-Pacientes-Y-Sus-Familias/
  • Cerda, J., Valdivia, G., Guiraldes, E., & Sánchez, I. (2008). Mortalidad por fibrosis quística en Chile (1997-2003). Revista médica de Chile136(2), 157-162.
  • Neumonía, WHO. Recogido a 30 de julio en https://www.who.int/es/news-room/fact-sheets/detail/pneumonia
  • Martínez Campos, L., Albañil Ballesteros, R., Flor Bru, J., Piñeiro Pérez, R., Cervera, J., Baquero Artigao, F., … & Calvo Rey, C. (2013). Documento de consenso sobre etiología, diagnóstico y tratamiento de la sinusitis. Pediatría Atención Primaria15(59), 203-218.
  • Mattoo, Seema, and James D. Cherry. “Molecular pathogenesis, epidemiology, and clinical manifestations of respiratory infections due to Bordetella pertussis and other Bordetella subspecies.” Clinical microbiology reviews 18.2 (2005): 326-382.
  • Cordovilla, Rosa, et al. “Diagnóstico y tratamiento de la hemoptisis.” Archivos de bronconeumologia 52.7 (2016): 368-377.