Qu’est-ce que la pneumonie atypique ?

29 août 2020
Quand on souffre d'une pneumonie atypique, la fièvre est plus basse que pendant une pneumonie typique. En fait, la fièvre n’apparaît pas dans tous les cas de pneumonie atypique. Dans ce cas, la toux est sèche et on peut expérimenter des respirations sifflantes. Découvrez d’autres symptômes de la pneumonie atypique.

La pneumonie désigne une infection des poumons causée par un virus ou une bactérie. C’est en réalité un terme qui fait référence à de nombreuses étiologies diverses. On a donc tendance à la diviser en deux groupes : pneumonie atypique et pneumonie typique.

Le groupe des pneumonies atypiques a été ainsi nommé en premier lieu pour faire référence aux pneumonies causées par des germes différents et moins communs que ceux qui génèrent la pneumonie typique. Cependant, aujourd’hui, cette distinction est marquée parce qu’il existe des différences au niveau symptomatique entre les deux types de pneumonies.

La pneumonie atypique a comme cause principale le Mycoplasma pneumoniae, aussi suivi d’autres germes atypiques. Les épidémies sont plus fréquentes en automne et en hiver. Dans cet article, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur cette pathologie et comment la distinguer.

Quelle est la cause de la pneumonie atypique ?

Comme nous l’avons mentionné, la pneumonie atypique est une infection pulmonaire causée par des virus ou des bactéries moins communes. Elle reçoit aussi le nom de pneumonie errante et la grande majorité des cas apparaissent entre l’automne et l’hiver.

Même si la cause la plus fréquente de cette pneumonie est une infection au M. pneumoniae, il existe d’autres germes qui peuvent provoquer cette pathologie. Les plus courants sont les suivants : Coxiella burnetti, Legionela pneumophila, Chlamydia pneumoniae et Chlamydia psitacci.

En règle générale, la pneumonie atypique est plus légère que la typique. Cependant, quand elle est causée par la Legionela, il peut y avoir des complications et la mortalité est plus élevée.

Il faut souligner que, souvent, ce type de pneumonie peut apparaître après un rhume qui dure plus de six ou sept jours. Elle peut être causée par un rhume dû à un virus respiratoire syncytial qui ne guérit pas correctement.

Quelles sont les causes de la pneumonie atypique ?

 

Vous allez aimer cet article : L’œdème pulmonaire : symptômes et causes

Quels symptômes produit-elle ?

Une autre grande différence entre la pneumonie atypique et la typique est la symptomatologie. Les symptômes vont dépendre, en grande partie, de la zone du poumon où se trouve l’infection. Si, par exemple, la pneumonie se trouve dans la partie haute des poumons, le patient aura plus de difficultés à respirer.

Il est très fréquent d’expérimenter des symptômes catarrhaux, comme une fièvre à plus de 38°C et des frissons. De la même manière, on peut souffrir de douleurs de gorge ou de tête, et même dans les oreilles ou le torse. Comme il y a un mal-être général, le patient va dans certains cas jusqu’à perdre l’appétit et peut-même souffrir de vomissements.

Il faut souligner que la toux que l’on observe chez les patients souffrant de pneumonie atypique est une toux sèche. Cela veut dire qu’elle n’est pas accompagnée d’expectorations ou de mucosités. De plus, la respiration est en général difficile et rapide.

La pneumonie atypique se caractérise par une toux sèche.

 

Cet article va sûrement vous intéresser : 7 conseils pour surmonter la bronchite

Comment diagnostiquer une pneumonie atypique et comment faut-il la traiter ?

Pour diagnostiquer une pneumonie atypique, il est essentiel que le docteur connaisse tous les symptômes. De plus, ce dernier doit réaliser un examen physique complet, dont une auscultation pulmonaire. C’est ainsi qu’il pourra reconnaître les bruits qu’émet le patient en respirant.

Quand il s’agit d’une pneumonie atypique, il y a en général un son particulier émis par la respiration, qui est appelé « respiration sifflante ». C’est un son similaire au vent. Parfois, des radiographies du thorax sont aussi effectuées, car elles mettent souvent en évidence une infection.

Comme la majorité des causes de la pneumonie atypique sont bactériennes, on emploie en général un traitement antibiotique. Si l’infection n’est pas très grave, ils sont administrés par voie orale pendant 7 à 10 jours. Il faut absolument avoir en tête que, dans certains cas, la pneumonie atypique peut être contagieuse.

C’est pour cela que l’on recommande d’éviter tout contact et de suivre quelques mesures d’hygiène adéquates. Face à n’importe quel symptôme alarmant, il est important d’aller consulter un médecin pour connaître les options de traitement et éviter à tout prix l’usage d’antibiotiques sans prescription.

 

  • Gonzalo De Liria, C. R., & Hernández, M. M. (2013). Infecciones causadas por Mycoplasma pneumoniae. Anales de Pediatria Continuada, 11(1), 23–29. https://doi.org/10.1016/S1696-2818(13)70114-8
  • ¿En que se diferencia la neumonía atípica de la neumonía común? | Familia y Salud. (n.d.). Retrieved April 28, 2020, from https://www.familiaysalud.es/sintomas-y-enfermedades/sistema-respiratorio/bronquios-y-pulmones/en-que-se-diferencia-la-neumonia
  • Neumonía atípica o errante (para Padres) – Nemours KidsHealth. (n.d.). Retrieved April 28, 2020, from https://kidshealth.org/es/parents/walking-pneumonia-esp.html
  • Neumonía atípica. (n.d.). Retrieved April 28, 2020, from https://www.brennerchildrens.org/KidsHealth/Parents/Para-Padres/Los-problemas-medicos/Neumonia-atipica.htm