Pourquoi ne faut-il pas s’automédicamenter avec des antibiotiques ?

13 avril 2020
S'automédicamenter avec des antibiotiques n'est jamais une bonne idée, car les conséquences de cet acte peuvent être très graves. Il faut également prendre en considération l'effet social négatif : avoir régulièrement recours aux antibiotiques favorise la résistance bactérienne.

Avant toute chose, nous souhaitons insister sur le fait que s’automédicamenter avec des antibiotiques est dangereux. Nous insistons bien sur le mot « dangereux » : ce n’est pas seulement inapproprié et contraire au bon sens, c’est extrêmement dangereux pour la santé. Et ce, pour plusieurs raisons.

Si nous nous automédicamentons avec des antibiotiques, nous ne mettons pas seulement notre santé en danger à cause des éventuels effets secondaires ; nous favorisons également l’apparition de résistances. Cela veut dire que, si plus loin dans le temps, nous avons besoin de cet antibiotique, il est fort probable que ce dernier ne fasse plus aucun effet.

Le sujet ne se limite pas aux effets de la prise d’antibiotiques sur notre santé et notre vie ; cet acte a une portée collective, voire même planétaire. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la résistance aux antibiotiques est l’une des plus grandes menaces pour la santé mondiale.

S’automédicamenter avec des antibiotiques, une très mauvaise idée

On parle d’automédication lorsqu’une personne décide de prendre des médicaments sans n’avoir reçu aucun diagnostic ni aucune prescription de la part d’un médecin. Il s’agit d’une pratique commune dans de nombreux endroits où la régulation des médicaments n’est pas très stricte.

Certains médicaments sont en vente libre : cela veut dire que certains médicaments peuvent être pris sans ordonnance médicale. Ce sont des médicaments qui traitent des symptômes mineurs tels que les maux de tête, la toux ou encore les brûlures d’estomac. Dans la notice de tous ces médicaments figurent des instructions et mises en garde qu’il ne faut pas ignorer.

En ce qui concerne les antiobiotiques, ces médicaments ne devraient jamais être pris sans ordonnance médicale. Or, certaines pharmacies les délivrent sans cette condition. Par ailleurs, il arrive que certaines personnes prennent des antibiotiques qui leur restaient d’une vieille ordonnance lorsqu’il souffrait d’une infection quelconque. Cela est fortement déconseillé et nous vous expliquons pourquoi dans la suite de cet article.

Cet article peut également vous intéresser : Antibiotiques : est-il nécessaire de prendre un protecteur d’estomac ?

Une plaquette de médicaments

Les principaux risques

Le principal risque d’une prise d’antibiotiques inappropriée est le développement d’une résistance à ces mêmes antibiotiques. Lorsqu’un médecin vous prescrit des antibiotiques, c’est parce qu’une infection de type bactérienne, non virale, a été détectée. Les antibiotiques prescrits sont censés vous aider à combattre l’infection en question.

En matière d’antibiotiques, la durée de prise, la fréquence et le dosage (posologie) sont des points très importants. C’est le médecin qui déterminera tous ces points en fonction de ses connaissances et de votre état de santé. Il est primordial de respecter la posologie indiquée par votre médecin afin que le traitement soit efficace et que vous ne courriez aucun risque.

Si vous ne prenez pas correctement les antibiotiques, il est alors possible que la bactérie à l’origine de l’infection développe des mutations, notamment une mutation pour résister au médicament. Conséquence de cela : si vous souffrez à nouveau d’une infection bactérienne, cet antibiotique ne fera plus effet. Les médecins auront alors moins d’options pour vous aider à affronter la maladie.

Les autres effets négatifs de l’automédication avec des antibiotiques

S’automédicamenter avec des antibiotiques ne favorise pas seulement le développement d’une résistance, d’autres effets négatifs pour la santé peuvent apparaître, lesquels, dans certains cas, peuvent être graves.

  • Effets secondaires : la prise de tout médicament peut provoquer l’apparition d’effets secondaires. Ces effets peuvent aller d’un simple mal de tête à des convulsions ou choc anaphylactiques. Les nausées et la diarrhée sont d’autres effets secondaires fréquents
  • Caractéristiques individuelles : si vous souffrez d’une maladie ou si votre état de santé présente quelques particularités, l’antibiotique peut tout aggraver. Un traitement d’urgence à l’hôpital peut même s’avérer nécessaire
  • Intoxication. Une dose inappropriée peut provoquer une intoxication par excès
  • Interaction inappropriée. Si vous prenez d’autres médicaments en même temps, la prise d’antibiotiques peut réduire ou augmenter l’effet des autres médicaments
Des antibiotiques en comprimés

Cet article peut également vous intéresser : 4 remèdes antibiotiques naturels pour soulager une infection de la gorge

Les conséquences pour la société

L’une des conséquences les plus graves de l’automédication avec des antibiotiques est le fait de contribuer à créer des conditions propices pour l’apparition de l’une de ces superbactéries qui ont fait des ravages à l’échelle mondiale ces dernières années. Le recours excessif ou inapproprié des antibiotiques est l’une des principales causes à l’origine de ce type d’apparitions.

Selon la Société des maladies infectieuses des États-Unis (IDSA), les maladies causées par des microorganismes tels que les staphylocoques sont devenues extrêmement résistantes. Et ce, même face aux antibiotiques les plus puissants. Les maladies de ce type tuent plus de personnes dans ce pays que le SIDA, la maladie de Parkison ou encore les homicides.

La tuberculose est un autre fait alarmant à l’échelle mondiale. Elle devient de plus en plus résistante à tous les types d’antibiotiques. C’est pourquoi elle tue près de deux millions de personnes chaque année. La pneumonie et la septicémie sont deux autres bons exemples.

L’Organisation mondiale de la santé affirme que si les antibiotiques continuent d’être pris de manière inadéquate, plusieurs infections qui, de nos jours, peuvent être facilement traitées seront, dans dix ans, mortelles.

 

Fajardo Zapata, A. L. (2013). La automedicación de antibióticos: un problema de salud pública. Revista Científica Salud Uninorte, 29(2).